Gâteau sans cuisson « Forêt de Noël enneigée »

Ce blog abrite déjà quelques bonnes recettes pour le menu de Noël mais lorsque je suis tombée il y a quelques jours, sur Pinterest, devant la photo d’un gâteau décoré de quelques cornets de glace retournés en guise de sapinière, cela a tout de suite été le coup de foudre… avec mon amour de la forêt, comment résister à une si poétique création ? 🙂

J’en ai parlé à ma fille Maud (pâtissière pro, celle qui travaille avec moi sur notre collection de pâtisserie bio), et tout le challenge a ensuite été de trouver une journée pour tenter de réussir, photographier et même filmer ce gâteau.

Une pensée émue pour « l’ordinateur de Mickey », jeu pour enfant un tantinet débile*, prodigieusement irritant pour les adultes à proximité, mais si passionnant pour les petites filles de Maud… avec lui en guise de nounou nous avons pu réaliser notre recette -en courant certes- mais à temps !

*Post non sponsorisé ^^

Il faut que je vous dise que j’ai eu quelques soucis de rythme cardiaque cet automne (rien de trop grave apparemment, juste une prédisposition familiale), et je dois porter pendant quelques semaines une montre connectée pour surveiller un peu tout ça (post toujours non sponsorisé ^^) : moi qui suis si insensible au high tech (en général, plus c’est rustique, mieux ça me plaît ;)), me voilà maintenant bien punie puisque je me retrouve affublée d’une sorte de bracelet électronique. Je partage donc ça avec les cambrioleurs, gangsters et autres coupe-jarrets… Génial.

Et telle Sophie, la nièce de l’inspecteur Gadget, je dois donc supporter une montre qui me parle, qui vibre, qui fait de la lumière et m’envoie des notifications pour m’enguirlander si je n’ai pas fait mes 10 000 pas quotidiens, ou me tirer les oreilles sur la qualité de mon sommeil. Je la déteste ^^

Bref, les notifications sont totalement inintéressantes (genre, « Bravo ! vous avez fait l’équivalent du tour du Loch Ness, cliquez ici pour voir sur Wikipédia ce qu’est le Loch Ness », mais ayant appris hier soir que j’avais marché 8000 pas et monté 40 étages (c’est-à-dire, plus précisément, volé 40 fois entre la cuisine au rez-de-chaussée et le « studio photo provisoire » du premier), je me suis demandé si une journée de tournage devait être compté dans les sports d’endurance ou les sports de combat. En tout cas ce serait bon pour la ligne, si on ne mangeait pas le gâteau juste après…

Où en étais-je ? Ah oui, l’ordinateur de Mickey. Autre délice high tech qu’un cornichon a eu l’idée d’acheter un jour pour ma petite Luce qui rêvait d’un ordinateur « comme maman » (le cornichon c’était moi), puis quand il a enfin eu la bonne idée de devenir muet (l’ordinateur, pas le cornichon), d’en racheter un autre pour consoler les grosses larmes de ladite petite Luce.

La demoiselle ayant maintenant 12 ans, elle a offert le casseur de pied électronique à sa petite nièce de 3 ans, et « l’ordinateur de Mickey » persécute maintenant ma fille Maud et son mari. Hier, nous avons toutefois été très heureuses de l’avoir avec nous car il est épatant (et même un peu effrayant) de voir combien ce truc peut garder deux petites filles tranquilles… lorsque vous découvrirez la jolie vidéo ci-dessous, et que vous vous direz « Oh noon, quelle vie de rêve, elle a trop de chaaaaaance Mariiie !!! » pensez pour vous consoler que chez Marie Chioca, les choses sont un tantinet différentes de ce qui paraît. Je photographie, je mets en scène et je filme ce que j’aime, pas forcément ce que je vis… ou en tout cas, pas tous les jours ^^

Et quand je vois ma vidéo…

Devant la douce musique et les gracieux gestes en ralenti, essayez donc plutôt de me visualiser en train d’essayer de capter le son croustillant d’un cornet à glaces pendant que Mickey tonitrue juste à côté « Entre le code du jeu ! Biiip ! Essaie encore, vroum vroum, à bientôt ! Tututututututu {petite musique agaçante} Je t’attends pour qu’on joue encore ensemble !!! ». Ou imaginez-moi tout en haut d’un escabeau branlant en train de filmer le gâteau vue d’avion, la tête collée contre une poutre tant mon plafond est bas, et restant pendue par le cuir chevelu en redescendant les marches car mon chignon s’est emberlificoté dans la guirlande de spots. Ou dégringolant les escaliers pour arrêter le bain-marie du chocolat, buttant sur une courge, me rattrapant à la rampe de la main gauche tout en sauvant mon appareil photo de la main droite, mais sans réussir à en faire autant pour mon genou (le radiateur va bien).

Et oui, c’est un peu comme ça chaque mois de décembre, avec tellement de travail (des livres, des clients qui veulent des photos ou des vidéos pour Noël, moi qui ai aussi envie de partager de jolies choses ici ou sur Instagram…) que j’ai un peu l’impression d’avoir appuyé par mégarde sur la touche « avance rapide ». Et tout ça en guise de convalescence après mon 3ème covid fin novembre, bref, vivement les vacances qui approchent !

… et du coup, vous comprenez mieux pourquoi avec Maud, nous avons choisi une recette trèèès facile plutôt qu’une création plus épate-belle-mère : nous ferons des gâteaux compliqués avec des ganaches montées, des crèmes diplomates, des biscuits Joconde et des meringues suisses quand nos journées seront un peu plus normales hein.

Je vous souhaite un très Joyeux Noël ! 🙂

(J’ai vraiment honte : en attrapant mon clavier je pensais vous parler de la poésie des forêts enneigées et tout a déraillé en ordinateur de Mickey, montre de la nièce de l’inspecteur Gadget et tour du Loch Ness… il faut que je repose mon cerveau. Attendez, avec un peu de chance je vais recevoir une notification de ma montre « Vous venez d’écrire un article complètement débile, dormez au moins 6H les 4 prochaines nuits avant de retaper quoi que ce soit sur votre clavier. Cliquez ici pour découvrir sur Wikipédia le top 10 des textes les plus ridicules et décousus de l’histoire.»).

Quelques notes « en vrac », mais plus en rapport avec le gâteau que le début de ce texte :

  • Pressées par le temps (il allait faire nuit) nous n’avons pas assez attendu avant de démouler et découper le gâteau. Si vous le faites chez vous, et que vous pouvez attendre une nuit, il sera beaucoup plus beau une fois démoulé, et les parts plus propres. J’ai vu ça ce matin au petit déjeuner (oui, j’ai parfois des petits dej’ de rêve ;)), ou même avec juste l’œil gauche à moitié ouvert j’ai réussi à découper des parts que j’aurais littéralement rêvé de pouvoir filmer hier…
  • Ce gâteau est sans lait, et très facilement sans gluten si vous prenez des cornets sans gluten (j’ai vérifié, ça existe). Moi, j’ai acheté des cornets à glaces bio de marque « Tourniayre »(non sponso).
  • Le parfum de ce gâteau évoque le bounty, en meilleur ;). Si je le refais pour Noël, je mettrai aussi 2 gouttes d’huile essentielle de sapin de Sibérie dans la crème à la vanille parce que depuis que j’ai découvert ça, je n’imagine plus un dessert de Noël sans ^^
  • Cette recette est une sorte de mix entre deux gâteaux de notre livre « Recettes sublimes et sages au chocolat » : le succès aux noix page 102, et la tarte au chocolat page 124. Ce qui est bien avec les bons ouvrages de pâtisserie ;), c’est que l’on peut décliner chaque recette de crème, de mousse, de génoise, etc. pour créer de nouvelles choses…
  • La chantilly sur les sapins tient super bien, même 24H après !
  • Pour la crème de coco, je vous conseille toujours d’utiliser la marque Kara (briquette verte, surtout pas la bleue) car c’est celle qui monte le mieux en chantilly et ce n’est toujours pas un post sponso.
  • Une très jolie boutique ici pour réussir ses pâtisseries (là par contre, c’est un lien sponso).  Vous y découvrirez des merveilles de moule à bûche, des disques cartonnés pour poser les gâteaux, de jolies boîtes à cakes ou à gâteaux pour offrir vos créations, toutes les douilles et poches à douilles possibles (y compris celle à saint-honoré que nous avons utilisé ici), des empreintes trop mignonnes pour vos biscuits de Noël… et même du matériel de pro mis à disposition des particuliers.

Ingrédients pour au moins 12 gourmands

Préparation : 35min

Repos : 2h minimum, 12H au mieux

Pour la base croustillante :

  • 70g d’huile de coco vierge
  • 70g de cornets à glace mixés (soit les chutes des « sapins » + 1 ou 2 cornets entiers)
  • Pour la mousse au chocolat noir et fleur de sel :
  • 200g de chocolat noir pâtissier à 70%
  • 3 sachets de sucre vanillé
  • 3cl de sirop d’agave
  • 1 c. à soupe de rhum
  • 6 œufs ultra frais

Pour la chantilly cacaotée :

  • 40cl de crème de coco très froide (sortant du frigo)
  • 25g de cacao en poudre bien parfumé
  • 40g de sirop d’agave
  • 1 c. à soupe d’extrait de vanille liquide
  • Une grosse pincé de fleur de sel

Pour la chantilly coco-vanille :

  • 40cl de crème de coco très froide
  • 3 sachets de sucre vanillé
  • 3 c. à soupe de sirop d’agave

Pour la déco :

  • 7 cornets à glace
  • 200g de chocolat noir pâtissier
  • Noix de coco râpée
  • Quelques brins de romarin
  • 20cl de crème de coco très froide
  • 3 sachets de sucre vanillé

1/ Fond croustillant :

Avec une paire de ciseaux, redécouper 7 cornets de façon à ce qu’ils puissent tenir debout.

Faire fondre 200g de chocolat au bain-marie. Y tremper les cornets de façon à ce qu’ils soient recouverts de chocolat (pour économiser le chocolat on peut aussi s’aider d’un pinceau, cela permet que la couche soit plus fine), puis les déposer sur une grille et laisser refroidir.

Peser les chutes, puis ajouter un ou deux cornets en plus de façon à obtenir 70g environ. Concasser le tout au rouleau, puis ajouter les 70g d’huile de coco préalablement fondue à la casserole. Bien mélanger, puis tasser soigneusement au fond d’un cercle à pâtisserie d’environ 22cm de diamètre, idéalement déposé sur un disque cartonné épais afin de pouvoir ensuite manipuler plus facilement le gâteau.

2/ Mousse au chocolat :

Faire fondre les 200g de chocolat noir au bain-marie.

Séparer les blancs des jaunes d’œufs. Battre les blancs en neige souple.

Mélanger les jaunes avec le rhum, le sirop d’agave, le sucre vanillé et la fleur de sel.

Mélanger le tout à la spatule souple, en soulevant le mélange dans un mouvement tournant.

Verser dans le cercle, égaliser, réserver au frais le temps de faire la chantilly cacao.

3/ Chantilly cacaotée :

Fouetter la crème de coco très froide en chantilly bien épaisse. Dans un bol à part, mélanger le sirop d’agave, le cacao, le sucre vanillé et le sel, puis ajouter cette pâte de cacao dans la chantilly et mélanger délicatement (comme pour la mousse au chocolat juste au-dessus).

Verser sur la mousse au chocolat, égaliser, remettre au frais le temps de préparer la chantilly coco-vanille.

4/ Chantilly coco-vanille :

Mettre tous les ingrédients de la chantilly dans le bol d’un robot et fouetter le tout jusqu’à obtention d’une texture bien ferme. Transférer dans une poche munie d’une douille à saint-honoré et placer au frais au moins 2H, au mieux 12H, avec le gâteau.

Nota : Si vous ne vous sentez pas à l’aise avec la poche à douille, contentez-vous de verser puis d’égaliser la chantilly blanche dans le cercle, sur la chantilly chocolat, avant de mettre le tout au frais.

5/ Montage et déco :

Passer la lame d’un couteau tout le long du cercle à pâtisserie puis démouler le gâteau.

Garnir le dessus de chantilly à l’aide de la poche à douille (voir vidéo).

Monter en chantilly les 20cl de crème de coco restante et le sucre vanillé. La verser dans un mug suffisamment haut, y tremper les cornets afin de les recouvrir de « neige », puis les disposer sur le gâteau.

Ajouter quelques brins de romarin frais légèrement « ébouriffés » afin de simuler de plus petits sapins.

Saupoudrer le tout de noix de coco râpée, pour un effet plus « floconneux » (mais c’est facultatif, car la « neige-chantilly peut suffire).

Ce gâteau peut être servi de suite, ou conservé jusqu’à 24H au frais.

Rechercher

N’en perdez pas une miette ! Abonnez-vous à ma newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Quel joie de retrouver un article qui nous donne le sourire 😊
    On imagine bien tes aventures avec une telle description imagée, qui tranche avec la vidéo …
    Et que dire de ce superbe dessert de Noël, bravo à toutes les deux.
    Bonnes vacances et un peu de repos pour retrouver un rythme cardiaque plus tranquille.
    Heureuses fêtes de Noël avec toute ta grande famille.
    Bises affectueuses

  2. Bonsoir Marie ,
    merci pour cette jolie recette , la belle vidéo et vos posts si joyeux.
    Reposez-vous et prenez bien soin de vous.
    Passez de belles fêtes avec votre famille , je vous embrasse.
    Françoise

  3. Merci
    Je me demandais où était la recette ..j’avoue même que j’ai dit mais elle a bu du rhum ! 😀
    Le détail du romarin …à l’envers…ça pour moi c’est une marque de la personne qui observe la nature
    Merci encore

  4. Alors ça ça me dit bien, un gâteau rapide, tiens. Même si je n’ai plus de tout petits dans les pattes, j’ai des ados qui ont besoin de taxi tout le temps et des matins trop tôt et des soirées trop tard! Je me demande si l’huile essentielle de sapin est Ok si on a une allergie au sapin. Les sapins bleus me donnent de l’urticaire si je les touche et de l’asthme si j’en ai un dans la maison. Je vais chercher, parce que l’idée d’un gâteau parfumé au sapin me trotte dans la tête depuis l’année dernière!

  5. Magnifique, comme d’habitude !
    J’ai une petite question depuis des années sur la mousse au chocolat.
    En effet, je n’arrive jamais à mettre autant de jaunes d’œufs dans le chocolat, bien que refroidi, sans rater ma mousse. Comment faites-vous svp?
    De plus j’ai toujours des craintes sur le jaune non cuit dans une préparation.
    Merci beaucoup pour votre éclairage. Joyeux Noël à vous

    1. Cela dépend beaucoup de la qualité du chocolat je reconnais. Parfois, il « prend » en bloc au contact des jaunes et c’est une vraie galère…
      Joyeux Noël à vous aussi chère Eva 🙂
      Marie

  6. J’ai bien ri en lisant votre billet…. et ce gâteau est vraiment très joli et sûrement très bon. À la place de l’huile essentielle de sapin, j’imaginerais bien quelques pincées de sucre au sapin saupoudrées en finition (sucre blanc + aiguilles de sapin, le tout blitzé au moulin à café/épices jusqu’à ce que le sucre soit bien vert et aromatique)

  7. Bonjour Marie, tout d’abord merci pour cette recette très inspirante qui me parle beaucoup car la forêt est toute autour de chez moi. J’ai très envie de tester cette recette pour épater ma famille le 25 . A votre avis , est il préférable de préparer la première partie du gâteau ainsi que la poche à douille le 24 après midi , de réserver au frais et de finir le montage le 25 ai matin ou faut il commencer plus tôt encore c’est à dire le 23?
    Je vous remercie d’avance pour votre réponse, et cette recette qui a l’air délicieuse.

  8. Bonsoir Marie,

    Merci beaucoup pour ce nouveau partage de recette (et de tranche de vie !) avec ce gâteau qui donne vraiment envie d’être mangé ! Je crois que je vais le tenter pour Noël avec l’HE de Sapin de Sibérie car c’est vraiment trop classe et bon cette chantilly pour un gâteau de Noël 🙂
    J’ai une question pratique sans rapport direct avec cette recette : la vidéo du brie truffé m’avait bien fait de l’œil l’an dernier et en revoyant la recette dans votre dernier livre, je me suis dit que j’allais aussi le faire pour Noël.
    Le problème est que je galère à faire monter le mascarpone seul en chantilly (je l’ai expérimenté avec pour les tiramichoux) : quand je le sort du frigo, il est vraiment tout dur et je m’énerve à voir un gros paquet sur mon fouet que j’arrive difficilement à décoller. Je ne sens pas vraiment d’évolution dans la texture en travaillant. Je n’ai pas de robot pâtissier mais habituellement je me débrouille plutôt bien pour monter une chantilly avec de la crème fleurette ou de la crème coco à la main avec mon fouet. Sachant le temps que vous consacrez à ce blog et ne souhaitant pas vous surcharger en cette période, j’ai cherché des tutos sur Internet (« monter mascarpone en chantilly ») mais je trouve uniquement des recettes avec un mélange de crème fleurette et de mascarpone. Du coup, y aurait-il un « truc » pour ne pas rater sa chantilly au mascarpone ? Faut-il obligatoirement un robot ? Faudrait-il si c’est uniquement en manuel commencer à détendre avec une fourchette puis passer en fouet ? Faut-il ajouter de la crème fleurette ? J’avoue que je ne sais pas comment m’y prendre alors si vous avez des pistes, je suis preneuse !
    Je vous souhaite de belles fêtes de fin d’années et de beau moments de partage avec votre famille.
    Prenez soin de vous, en espérant que la montre connectée ne sera bientôt qu’une lointaine anecdote ;-),

    Hélène

  9. Bonjour Marie,
    C’est toujours un plaisir de te lire ! Et de découvrir tes fabuleuses recettes ! Merci pour cette jolie forêt !
    Je te souhaite de douces fêtes en famille et un bon repos ✨💫

  10. Ah Marie ! encore une fois j’ai bien ri … de tes malheurs ; j’ai un peu honte
    Je n’ai pas encore vu la vidéo . Promis : lorsque je la regarderai, je penserai à tout ce que ça cache de travail, d’efforts, d’énervement, etc… pour arriver à un si beau résultat.
    J’ai très envie de tester ce gâteau pour le soir de Noël que nous passons avec toute la famille chez notre fils ainé. Je te dirai.
    Ta montre con..nectée ne peut rien pour toi. Elle n’a pas compris que tu as un coeur gros comme ça, rempli d’amour , de bienveillance…
    Je te souhaite de pouvoir te reposer (voeu pieu ?) Je souhaite à toute la famille Chioca (à deux pattes, quatre pattes, j’en oublie ?) de passer un très joyeux Noël .
    Je t’embrasse bien affectueusement.

    1. Ton message me met bien plus de baume au coeur, ma très chère Pat, que tout ce que les médecins peuvent inventer 🙂
      Je t’embrasse très fort, et te souhaite un joyeux Noël !
      Marie

  11. Coucou Marie
    Merci pour ce bel article plein d’humour, j’adore, les histoires d’une famille normale avec des parents normaux des enfants et petits-enfants normaux.
    Super beau le gâteau merci pour la vidéo, et les photos.
    Tu vas devenir accro à ta montre connectée (fais attention).
    Je te souhaite de belles fêtes de fin d’année en famille, profite de ces moments précieux.
    Et un gros MERCI pour tout ce que tu fais.
    Je t’embrasse fort.
    Jacqueline

  12. Wouah quelle belle publication !
    Que d’énergie déployée, dépliée, partagée,
    C’est « boostant 🥹» MERCI
    Que de sensibilité et beauté MERCI
    Je vous souhaite un joyeux noël en famille
    Une bonne santé pour continuer à nous régaler des décors de votre la vie gourmande, de la nature si belle et illuminée par votre Oeil
    MERCI
    Odile

  13. Merveilleux ! J’ai beaucoup ri en lisant votre article et cela fait du bien de rire surtout quand on croit se voir dans la (presque) même agitation pré Noël. Et cette recette ! Appétissante et trop jolie. À voir si je tenterai pour Noël. Merci pour ce partage. Bonnes vacances, bonnes fêtes avec votre grande famille et surtout bon repos. 🎄✨

  14. Quel article ! J’adore ! Quelle jolie façon de nous mettre l’eau à la bouche après cette photo de forêt enneigée !!!
    Je vous souhaite de jolies fêtes de fin d’année et merci pour ce partage.

  15. Juste pour le plaisir des yeux, merci !!
    Et c’est toujours une joie de lire ta prose, bon courage et je tâche de te trouver des lutins te permettant de ralentir avant Noël !!

  16. Chère Marie, je n’ai pas encore tenté l’expérience de ce gâteau pourtant sans cuisson qui ne supporte aucune excuse (d’autant que l’HE de sapin de Sibérie participe bigrement de la tentation)… ne tenterai sûrement pas celle de la photo prise d’avion du haut de l’escabeau (et non, les fêtes sont là et il va falloir être en forme pour accueillir nos hôtes !) mais vous m’embarquez tant et si bien dans vos histoires que j’ai l’envie de vous faire intervenir chez nous, pour le fun, le partage, les photos du haut de l’escabeau… et plus encore, si l’aventure vous tente, en permaculture entre serre et jardin. On s’en parle ?
    Parce qu’en outre j’adore votre approche (qui est aussi la nôtre) d’une cuisine « sans interdits ni tabous, éminemment gourmande, conviviale et joyeuse… Une cuisine du bonheur et du bien-être ! »
    Joyeuses fêtes et bon rétablissement !
    Laurence

    1. Merci pour ce gentil message chère Laurence 🙂
      Oui, pourquoi ne pas en discuter… Mais si possible, plutôt courant janvier car là je vais décrocher pour au moins 2 semaines 😉
      Je vous souhaite un joyeux Noël !
      Marie

      1. Bonsoir Marie, Noël est là… et ces saines pâtisseries sûrement prêtes à régaler toute la famille.
        J’imagine jusqu’à l’ambiance et ce sapin qui scintille et vous souhaite de joyeuses fêtes.

        Avec grand plaisir pour échanger en janvier. Sans idée préconçue autre que l’envie du partage et de broder des choses ensemble. Voyons comment on pourrait faire rimer cela avec printemps.
        Bon décrochage !
        Laurence

  17. Très Chère Marie.
    Comment allez’ vous ? il semblerait que vous ayez une pré-disposition au Covid également……Et maintenant votre coeur…..Vous n’en feriez pas trop, par hasard ,,,,,,,,,,,,,,,,,?????? Même si c’est pour nous faire du bien…..
    Mais avec votre humour légendaire, comment ne pas vous imaginer cavalant dans vos escaliers, juchée sur votre escabeau, une poignée de cheveux suspendue à votre poutre………quelle rigolade !!!!!!!!
    Mais au final, une merveille de gâteau sans gluten (merci Maud et Marie), d’un visuel de dingue, sublimes photos et film, et de quoi satisfaire les « chocovores » les plus exigents !!!!!!!! et le tout IG bas!!!!!!!!! MERCI, MERCI les pâtissières……
    Pas étonnant que votre coeur se manifeste au bout d’un moment !!!, vous ne croyez pas ?
    Prenez bien soin de vous, profitez de vos vacances. Vous nous êtes très précieuse.
    Je vous souhaite de très Joyeuses Fêtes, ainsi qu’à votre grande tribu.
    Je vous embrasse affectueusement Marie. Mireille.

    1. Ah, ce fichu covid, il ne me loupe jamais… j’espère ne pas avoir la grippe en plus pour Noël, car mon époux est au lit depuis hier.
      Nous avons pourtant une vie plutôt saine, mais je pense que je suis trop surmenée. Il faut que je trouve des solutions 🙂
      Je vous embrasse fort chère Mireille, prenez bien soin de vous aussi !
      Marie

  18. Un super article autour de votre gâteau très très beau autant qu’appétissant. De superbes photos et une vidéo remarquable ! Très tentant tout ça !
    Je vous remercie pour ce merveilleux partage et qui sait si j’arrive à caser 2h pour le tester alors ce sera super chouette pour Noël.
    Belles et douces fêtes de fin d’année en famille ou autres

  19. Joyeuses fêtes, avec tout le meilleur possible, meilleurs voeux de santé, de réussite et de paix à tous les niveaux. Salutation cordiale 🙂 Titi

  20. Bonjour,
    très belle réalisation, à tout hasard, j’aimerais savoir si vous organisez des stages de cuisine/photo? Ma compagne vous suit et adore ce que vous faîtes. J’aurais aimé lui offrir une journée avec vous.
    Cordialement,
    Ronald

  21. Super gâteau, merci Marie et Maud!!!
    J’avais justement une petite rencontre festive avec des amies aujourd’hui et j’ai fait ce gâteau.
    Elles l’on toutes trouvé absolument délicieux, très léger, pas trop sucré… et toutes m’ont demandé la recette.
    Je les ai renvoyées sur ton site que je conseille à absolument tout le monde :)))
    Comme ici en Belgique nous n’avons pas la crème de coco Kara, j’ai trouvé de la crème Alpro Whipping qui est une crème à base de soja, d’huile de coco, colza etc… et qui est fouettable !!!
    Je vais le refaire pour Noël, je suis sûre que mes 3 petites-filles vont adorer!
    Merci encore et Joyeux Noël à toi et à ta si sympathique famille!

  22. MERCIIIIIII…..
    Merci pour la recette, merci pour les photos et merci pour ce moment savoureux (je riais en te lisant ! haaa le PC Mickey !!! ;-))
    Je te souhaite (ainsi qu’à ceux que tu aimes) de scintillantes fêtes et une merveilleuse année 2024

  23. Magnifique gâteau bravo,
    Je me pose la question est-ce que avec beaucoup de crème coco ce magnifique gâteau ne tourne pas trop au coco. Car une fois je fais la crème chantilly à la coco et malheureusement chez moi il n’ont pas aimé. Peut-être vous avez une marque de crème qu’il est meilleur de la mienne et ça passe mieux dans la pâtisserie ?

    1. Moi j’aime la saveur « coco » mais c’est une question de goût, je comprends.
      Après, peut-être est-il possible de réussir ce gâteau avec de la crème de vache? Ça se tente en tout cas.
      Joyeux Noël 🙂
      Marie

  24. Bonjour Marie ( et Maud)
    Merci pour cette superbe recette à quelques jours de Noël.
    J’ai une question, le cacao de la chantilly cacao doit être non sucré ?

    Passez de très belles fêtes de Noël en famille.

  25. Est ce que par hasard tu aurais une recette de mousse au chocolat sans oeufs et avec la bonne texture ?
    Ce gâteau est magnifique et j’ai prévu de le faire pour le 25, mais j’ai une femme enceinte dans mes invités, et la mousse au chocolat traditionnelle n’est pas vraiment conseillée malheureusement.

  26. Bonjour,
    J’envisage de réaliser ce joli gâteau, pour changer un peu de la buche de Noël.
    Pensez-vous qu’il soit possible de le congeler (sans la chantilly coco/vanille ni les cornets) sans que cela n’altère les textures ?
    Un grand merci pour votre réponse et pour toutes les bonnes recettes et astuces que vous distillez ici et ailleurs !

    1. Sincèrement, c’est un peu risqué à cause des oeufs crus… moi je le fais ^^, mais officiellement je ne peux pas le conseiller 😉
      Je vous souhaite un joyeux Noël Pauline,
      Marie

      1. Merci pour votre réponse Marie.
        Finalement pour la mousse au chocolat, j’ai fait une pâte à bombe au chocolat à la place et ensuite la chantilly cacaotée et j’ai congelé le tout. La chantilly coco/vanille va rester au frais jusqu’au montage.
        Je croise les doigts pour que tout se passe bien à la décongélation et au montage !
        Je vous souhaite de belles fêtes auprès des vôtres Marie !

  27. Merci Marie et Maud pour vos délicieuses recettes ! Nous avons plusieurs de vos livres (et bcp de ceux publiés par Terre vivante, et 4 saisons, et agenda commenté par Marie !!!)
    je me lance dans la réalisation de votre gâteau forêt et « en attendant Noël » (bons gâteaux tout simple…)
    Si je veux utiliser mon four pour le cuire (jamais fait au cuit vapeur !!!) (et pas de moule adapté au cuit vapeur !!!🙃😉) combien de temps de cuisson ???? Là est le gros problème !!!!
    Bonnes fêtes à vous

  28. Dès que j’ai aperçu cette recette dans la newsletter, j’ai su que c’était THE recette que j’attendais, après quelques jours de recherche infructueuse pour trouver un dessert léger et original pour épater ma famille assez traditionnelle quant à ses goûts culinaires.
    TOUT le monde, sans exception s’est régalé … et resservi !!! Légèreté, onctuosité, un juste équilibre du sucre et bien sûr, le chocolat !!!
    Tout le monde est reparti avec l’adresse de votre site !!!

    L’exécution de cette merveille m’a beaucoup plu et c’est secondée par maman, une cuisinière aguerrie, que j’ai mené cette réalisation.
    Je l’ai réalisé le matin pour le soir.
    Tout est parfaitement décrit, grand merci pour ce pas-à-pas très pédagogique !

    J’aurais une précision à apporter car je me suis confrontée à une difficulté tout de même : la mousse au chocolat.
    J’ai suivi vos instructions et ai battu les blancs en neige souple et non en neige ferme : « Séparer les blancs des jaunes d’œufs. Battre les blancs en neige souple. »
    Le hic est que lorsque j’ai voulu déposer la chantilly cacaotée dessus, qui était elle, très ferme, cette dernière a commencé à « couler ». Sur les bons conseils de ma môman, j’ai mis le gâteau 20 min au congel pour que la mousse au chocolat se raffermisse et j’ai déposé la chantilly avec une douille pour pouvoir la répartir facilement.
    En regardant la vidéo, ma maman a remarqué que vos blancs étaient montés plutôt fermes puisqu’ils « faisaient le bec » !!!

    Merci pour vos recettes si originales et gourmandes !
    Et merci pour les récits qui vont avec, qui m’arrachent toujours un sourire au fil des lignes ! Vous êtes douée de talent littéraire, photographique en plus de votre créativité culinaire !

    1. Merci de tout coeur pour ce si gentil retour chère Lilas 🙂
      Oui, des blancs en neige peuvent à la fois être un peu souples et faire des « becs », il ne faut pas qu’ils soient trop souples sinon effectivement on peut rencontrer quelques difficultés… Désolée pour les émotions ^^
      Je vous souhaite un très beau week-end !

  29. Bonjour Marie,
    Je m’appelle Isabelle et je responsable d’un magasin d’usine en Indre et Loire pour la société GOBEL. Nous sommes spécialisés dans les moules à patisserie, les ustensiles de cuisine et la cuisine conviviale. Je mets en place des ateliers 3 fois par mois gratuitement pour mes clients et je cherche des intervenants et des partenariats.
    Je souhaiterais échanger avec vous sur une possible collaboration, c’est une de mes clientes qui m’a parlé de vous.
    Je vous laisse mon mail, n’hésitez pas à me contacter.
    Je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année et je prends un peu d’avance en vous présentant mes meilleurs voeux.
    Cordialement
    Isabelle

  30. Chère Marie, quel beau gâteau, quelles magnifiques photos. Je voulais vous souhaiter une très heureuse année 2024 avec encore plus de recettes et de permaculture avec vos enfants. Hier soir réveillon du 31 végétarien avec 2 recettes de votre ouvrage sur les 80 recettes autour du monde, mon préféré. Les Pakora, nous les avions déjà réalisés, alors je savais que c’était délicieux et accompagnés des petits pains bulgares Parlenki qui sont comme vous le dites sensationnels. J’ai déjà cuisiné beaucoup de vos recettes et particulièrement de ce livre-là et à chaque fois nous nous sommes régalés. Alors merci pour cet partages, longue vie à Saines Gourmandises.

  31. Bonjour Marie et merci du fond du cœur pour tout ce que vous faites. J’ai plusieurs de vos livres avec quelques recettes fétiches et elles ont toujours du succès.
    J’avais déjà réalisé le chalet sous la neige avec l’HE de sapin il y a 3 ans et quand j’ai vu cette forêt enneigée et ces saveurs, je l’ai proposée pour le réveillon du 31. Un énorme succès. Merci mille fois et une excellente santé pour cette année 2024.

  32. Super ce gâteau-forêt-enneigée! Original et simple! J’adore!
    Je te souhaite une très bonne année 2024, ainsi qu’à tes proches! Pas de soucis de santé, pas trop de stress…et plein de joie et de sérénité!
    Bises!

  33. Chère Marie.

    Je vous souhaite une très Bonne Année 2024 !!!!! Ainsi qu’à votre tribu, évidemment. La santé, la réalisation de vos projets et toujours vos articles qui prennent soin de notre santé, nous régalent et nous font tant rire grâce è votre belle plume, à chacune de vos parutions.
    Je vous embrasse. A très bientôt. Mireille.

    1. Je vous embrasse aussi très chaleureusement ma chère Mireille, et vous remercie de tout mon coeur pour votre extraordinaire fidélité à me suivre depuis si longtemps 🙂
      Tous mes voeux à vous aussi pour cette nouvelle année !
      Marie

  34. Bonjour Marie,

    J’ai un peu honte de dire que j’ai vécu un bel intermède empreint de douceur, de tendresse et de beauté. Une jolie bulle dans ce monde si cruel quelques fois. Merci pour cela car ma journée en est éblouie et apaisée avant une virée shopping avec deux ado 🙁 à 1heure et demi de route de chez nous.
    Le rêve y était même quand on lit précédemment l’aventure qu’à été la création de ce joli poème en images 🙂
    J’espère que votre genou va mieux et que votre cuir chevelu est retourné à sa place 😉

    Belle journée et un grand merci pour votre travail

    1. Oui oui, tout va mieux après un peu de repos (les vacances de Noël m’ont fait un bien fou), merci beaucoup Nathalie 🙂
      Je vous souhaite un très doux week-end,
      Marie

Vous avez aimé ? Découvrez aussi :

Vous cherchez des ustensiles pour cuisiner sainement? Faitouts Ecovitam, extracteurs de jus Kuvings, Roaster… Je les utilise au quotidien depuis 10 ans !

10% de réduction sur tout le site !

10%

de réduction sur tout le site !

En utilisant le code promo  GOURMANDISES