Pounti

A tous les coups vous avez lu « Bounti », vous avez cru qu’il y avait juste une faute de frappe, et vous vous pourléchez d’avance les babines en imaginant une machiavélique gourmandise de Noël avec un truc crémeux à la noix de coco dedans et une fine coque de chocolat noir dehors… et bien non, perdu !

Tout ce que vous aurez c’est un pounti, espèce de clafoutis à la blette (je ne suis pas en train de vous injurier, je décris juste mon plat !).

Bien consciente qu’à cet instant même, je viens de perdre 85% de mes lecteurs, je remercie les quelques récalcitrants du clan des légumes qui s’intéressent encore à ce qui va se passer ici.

J’ai oublié de vous dire qu’il y avait aussi des pruneaux, dans le pounti.

Et là, je m’adresse aux 0,03% de lecteurs restants pour les rassurer : vous avez bien fait de ne pas quitter cette page ;).

Vous aimez les légumes, comme moi vous collectionnez les bonnes recettes pour ne jamais vous lasser ?

Et bien dans la famille des recettes de légumes faciles, je voudrais le grand-père Auvergnat (ou Limousin, sa généalogie est un peu floue…), Pépé Pounti.

« Pépé », parce que cela fait un bail que – de l’Aveyron au Cantal- il cale tout un tas d’estomacs : le Pounti est un plat délicieux et complet que l’on pouvait tout aussi bien savourer chaud sur la grande table de la ferme qu’emmener en « vadrouille ». Souvent, les parts restantes se promenaient donc en gamelles le lendemain, une partie pour les écoliers en culotte courte, l’autre pour le casse-croûte des travailleurs des champs.

Mais de nos jours, Pépé Pounti est un peu passé au second plan, éclipsé par la concurrence d’autres spécialités auvergnates (et limousines ;)) tellement séduisantes que c’en est presque déloyal…  Franchement, que peut notre brave pounti, si sage avec ses légumes, ses pruneaux et son chouïa de jambon (ou de chair à saucisse, selon les versions), contre un aligot ou une truffade tout dégoulinants de délicieuse tome fondue, ou contre une potée exposant sans vergogne ses multiples charcutailles ?

 « Hep ! Je suis là moi aussi ! », s’exclame le pounti en sautant pour attirer notre attention, laquelle est hélas beaucoup trop captivée par la blonde Melle Aligot qui file, mais qui fiiile… tellement haut, tellement bien, que nos papilles en sont d’avance tout en émoi.

Et bien moi je l’ai entendu l’appel du pounti ! Il m’a même mandatée spécialement pour lui faire un peu de promo, l’ancêtre, en échange d’une bonne régalade à midi.

Je me suis donc levée ce matin avec mission de cuisiner un pounti, de le photographier, et de vous en parler. Je savais bien que j’avais une recette familiale quelque part, dans ce fichu classeur commencé en 1991 où je stocke les recettes « coup de foudre » croisées tout au long de ma vie (et pour lesquelles j’ai dû parfois user de mille stratagèmes dans le but d’obtenir leur divulgation). Il faut savoir que ce classeur est rangé dans un placard que je n’utilise quasiment jamais, celui avec les belles serviettes de tables pour invités. Or, généralement les invités ne veulent pas de serviette, et se mettent à protester « Noooon, juste un sopalin ça ira !!! » dès que j’ouvre le placard. Du coup, cela économise le repassage, certes. Et cela l’économisera d’autant plus maintenant que j’ai retrouvé {oui oui, la recette du pounti on y arrive bientôt, patience} les fameuses « belles serviettes pour les invitées » dans un tel état qu’elles n’auront plus jamais besoin d’être repassées. Vu que des souris ont installé là leur fabrique de dentelle.

Mon classeur de 1991 a lui aussi été légèrement dégusté, et je suis presque touchée à l’idée que des souriceaux (ceux dont les parents viennent danser la Macarena dans la cuisine au petit-déjeuner, nous faisant recracher d’émotion notre café par les trous de nez) dorment actuellement dans des petits nids douillets en « plumes » de serviettes brodées de 1930 et de recettes de 1991.

Fort inspirés, les parents de ces petits anges ont à peine entamé la feuille où se trouve la recette du pounti. Mais comme le temps était déjà bien avancé -avec toutes ces émotions-, j’ai décidé de tenter un pounti plus fin cuit et à la poêle (que mes ancêtres de Corrèze me pardonnent : je sais bien qu’un pounti c’est beaucoup plus épais, et longuement cuit à la cocotte, mais là je n’avais plus trop le temps).

Petite virée au jardin pour ramasser des blettes, quelques herbes, et déranger une cousine de nos souriceaux en train de s’arrondir la panse avec une de mes betteraves. Retour à la cuisine : j’avais exactement 20min (30 tout au plus) pour tout réussir avant que le soleil bas d’automne n’inonde de lumière crue ma table de shooting. Heureusement c’est facile et rapide à faire, un pounti (surtout que vous ne serez pas obligés comme moi de grimper sur un escabeau entre chaque étape pour photographier l’avancement du processus, en redescendant les marches 2 ou 3 fois à chaque photo pour déplacer de 5mm le torchon sur la gauche et de 35mm le bouquet de blettes sur la droite).

J’étais fort heureusement secondée par une de mes grandes qui, ayant eu la bonne idée d’attraper la grippe, n’était pas allée travailler ce matin-là. Nous étions donc deux tornades surexcitées pour réaliser ce pounti, et bien que l’une des tornades ait eu besoin de se moucher toutes les 30 secondes pendant que l’autre faisait le guignol sur son escabeau, tout a pu se boucler avant « l’inondation » de soleil.

Ce tour de force a même été égayé des nombreux commentaires de ma fille (sans le vouloir, elle me fait tellement rire cette Roseline^^) dont je vous offre ici un petit aperçu : « On devrait arrêter la recette là (NDA : à l’étape où les oignons ont été rissolés dans la poêle avec le jambon) rajouter un peu de crème fraîche, de fromage râpé, et bouloter ça avec des tagliatelles ». Puis, quelques minutes après mon refus catégorique de transformer mon projet de pounti en pâtes carbonara : « Mouais, pour un truc soi-disant du Cantal ça manque quand-même de fromage ». Puis, le nez retroussé et d’un air suspicieux : « Faut vraiment les mettre ces pruneaux ? ». Ou encore « Wouaouh ! Cette poêle, je peux la ranger en décoration sur le mur de ma chambre après usage ? » (nota : la déco de sa chambre semble sortie tout droit d’un western avec John Wayne ). Suivi aussitôt de : « Tu as vu, sur la queue de la poêle c’est écrit « USA 1896 »… ben mon vieux, si les cowboys devaient se trimbaler des poêles comme ça ils ne devaient pouvoir mettre grand-chose d’autre sur leur cheval ! ».

Travailler en bonne compagnie, c’est tout de même plus rigolo 🙂

Ingrédients pour 4 personnes (en plat principal)

Préparation : 10min

Cuisson : environ 20min

  • 1 gros oignon (pour nous, un blanc de poireau car il n’y avait plus d’oignon)
  • 4 c. à soupe d’huile d’olive (le pounti se fait traditionnellement avec de la graisse de canard ou du saindoux, donc si vous en avez n’hésitez pas)
  • 20g de beurre (ou 2 c. d’huile en plus)
  • 150g de jambon cru
  • 6 à 8 pruneaux
  • 300g de verdure (vert de blette, persil, céleri…)
  • 6 oeufs
  • 100g de farine (nous avons utilisé de la farine semi-complète d’épeautre)
  • 10cl de lait (ou d’eau, ça marche aussi)
  • 1 c. à café rase de sel
  • Poivre du moulin.

_______________________

Préchauffer le four en position grill.

Détailler l’oignon en petits cubes, puis le faire dorer à la poêle avec le beurre, l’huile et le jambon cru.

Quand tout est bien doré, ajouter la verdure (vert de blettes, persil et céleri préalablement hachés grossièrement au couteau) et laisser la cuisson se poursuivre quelques minutes, juste le temps de faire « tomber » les feuilles. Ajouter les pruneaux découpés (oui oui, il faut les mettre, c’est traditionnel ! Et très bon ;)) en gros morceaux.

Dans un bol à part, battre les œufs avec la farine, le lait (ou l’eau), le poivre et le sel. Verser sur la garniture, laisser cuire 3 minutes de plus sur le feu puis enfourner la poêle pour environ 10min.

Le pounti se sert aussi bien chaud que froid.

J’ai utilisé pour cette recette ma toute nouvelle poêle en fonte de 30cm (ça faisait un moment que j’en rêvais, je vous donne le lien plus bas car je sais que certains d’entre vous seront intéressés aussi :)). Elle est parfaite pour cette recette car on peut à la fois l’utiliser sur le feu et au four. Sincèrement, je suis aussi très fan de son look vintage, et vous risquez de la revoir souvent sur mes photos…

Une cuisson qui commence à la poêle et se poursuit au four, ça ne vous rappelle rien? Le pounti, en fait, c’est un peu la frittata des auvergnats ^^…
Attention, le pounti n’étant pas une omelette, il ne peut cuire entièrement à la poêle. Ni entièrement au four d’ailleurs, puisqu’il faut au minimum dorer un peu les oignons et le jambon pour que le goût soit parfait. A défaut de poêle pouvant passer au four, faites cuire votre garniture à la poêle puis versez le tout dans un plat à clafoutis (ou une cocotte en fonte) avant d’enfourner. Attention, si l’on cuit le pounti en couche plus épaisse il faut rajouter du temps de cuisson.
(Photo un peu moche mais juste pour montrer à mon papa -qui lit mon blog- ce que ces fichues souris ont fait de sa précieuse recette ^^…)

Lien vers la poêle ICI (j’ai la poêle « Blacklock- Lodge Cast Iron » de 30cm, un peu plus chère que d’autres modèles de même marque vendus sur le site mais plus légère).

Si cette poêle vous intéresse je vous rappelle le code de réduction permanent « GOURMANDISES » (sans limite de temps donc), qui vous donne droit à 10% de réduction sur tout le site de Warmcook… et c’est cumulable avec les offres de Noël actuellement en cours !

(Je re-précise, par souci de transparence, que ce code promo me rapporte à moi aussi un petit pourcentage quand il est utilisé).

Je termine avec cette info capitale !

Il y a une grave faute de frappe dans notre dernier ouvrage paru : Attention, p122 (recette du Royal au blé noir) dans la liste d’ingrédients, il faut lire « 40g d’huile de coco vierge » (et non 40cl, comme cela est hélas écrit actuellement). Si possible, notez-le bien afin de ne pas risquer de rater ce gâteau (ce serait dommage, il est si bon !).
Nous sommes vraiment désolées Maud et moi que cette faute de frappe soit passée malgré nos nombreuses relectures. Nous nous en excusons très sincèrement.

Autre info capitale (mais plus chouette) : Après deux ans d’hibernation, j’ai décidé de réanimer ma chaîne YouTube ^^… Ne loupez pour rien au monde cette recette de croissants pour paresseux 😉 !

EDIT du 25/11 (pas cool du tout) :

Après avoir été si heureuse de voir à nouveau fonctionner ma newsletter ces deux derniers posts (après des mois de blocage, et des semaines de travail pour en venir à bout), je viens de recevoir à l’instant un message de MailPoet m’annonçant que mon compte est de nouveau suspendu suite à de trop nombreuses plaintes pour spams… ce qui est un comble, pour un site qui n’envoie que 1 ou 2 newsletters par mois (!), avec un taux d’ouverture énorme (ce qui prouve que les destinataires de mes mails sont intéressés), et uniquement à des gens qui se sont abonnés de leur plein gré.

Vous ne pouvez pas voir mon visage à l’instant où j’écris ces mots, mais je suis profondément découragée, presque désespérée, et ce n’est pas peu dire.

Cette année, j’ai payé deux fois la licence MailPoet (cela se chiffre en dépassant le millier d’euros, tout à ma charge !) et j’ai mandaté un administrateur web UNIQUEMENT pour veiller à ce que les personnes qui se sont abonnées à ma newsletter soit à nouveau prévenues de mes nouveaux articles sans être obligées pour cela de s’abonner à Instagram, Facebook ou Pinterest.

Or visiblement, plusieurs abonnés qui ne voulaient plus recevoir mes newsletters (c’est tout à fait leur droit, je n’ai jamais ligoté personne à « Saines Gourmandises » !!!) ont encore cliqué sur « mettre en spam » plutôt que « se désabonner »… Ce n’est pas du tout la même chose ! Se désabonner est une action neutre, mais mettre en spam envoie automatiquement une plainte contre mon site!

Attention, cela ne concerne pas du tout le cas des boîtes mails qui mettent parfois automatiquement les newsletters en spam (aucun souci : ça c’est courant, assez inévitable et de la « faute » de personne. Ne vous sentez donc surtout pas responsable si cela vous arrive).

Là on parle vraiment de gens qui ont cliqué sciemment sur « mettre en spam », et ce malgré mes précédents petits messages pour avertir des conséquences résultant de ce simple petit clic… dévastateur.

Oui, dévastateur car cela a eu pour résultat de faire à nouveau suspendre mon compte ce matin, sans le moindre respect pour mon énorme charge de travail, mon investissement total et souvent démesuré au service de ce blog où je propose mes recettes et conseils gratuitement, où je réponds à toutes les questions et tous les messages depuis 12 ans… Oui, dévastateur car de nos jours, un blog sans newsletter est un blog mort.

Je ne suis généralement pas difficile à décourager, mais là sincèrement je crois que je vais finir par jeter l’éponge avant d’y laisser (encore plus) ma santé. Merci aux indélicates personnes qui vont -par leur « petit » geste si peu respectueux et totalement inutile vu que cliquer sur « se désabonner » est tout aussi simple-, priver de nombreuses autres personnes de ces newsletters qu’elles étaient heureuses de recevoir (en témoignent vos innombrables messages de joie lors des deux dernières publications).

J’ai pleuré des larmes d’exaspération et de détresse en recevant ce mail de suspension.

J’ai à nouveau mandaté mon administrateur (lequel est fort heureusement très compétent, espérons qu’il trouvera une solution) pour tenter de régler le problème. Mais si cela n’est pas possible, et que voulez continuer d’être prévenus de mes nouvelles publications, il vous restera comme unique ressource, hélas, mes chers amis fidèles à Saines Gourmandises, de vous inscrire si vous le souhaitez sur mon compte Instagram, ou FB (que je viens juste de ressortir de sa léthargie), ou Pinterest ( pas tout de suite pour ce dernier car les liens sont cassés depuis le déménagement du blog : mais avec plusieurs jours de travail ça peut s’arranger).

Cependant je suis tout à fait consciente que cette solution n’est pas du tout idéale ! En particulier, je comprends tout à fait tous ceux d’entre vous qui ne veulent être affiliés à aucun réseau social (perte de temps, etc.).

La meilleure des solutions, on l’avait sous la main. Elle était onéreuse pour moi, mais j’étais heureuse qu’elle vous soit proposée.

Elle a été sabotée par l’incivilité de quelques personnes qui sont, soit inconscientes des conséquences de leur geste, soit d’une légèreté un peu coupable, soit carrément animées d’intentions malveillantes. Et sincèrement, sans être parano j’en viens à me poser des questions…

N’en perdez pas une miette ! Abonnez-vous à ma newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Bonjour
    je sais depuis peu que je ne suis intolérante sévère au gluten adieu ravioli à la daube, pates fraiche de la rue bonaparte, mughetto, tourte de bléa, la couronne des rois et j’en passe …. il me reste les panisses si je trouve une recette, la socca quand je reviens au pays et … bon trêve de nostalgie
    Par quelle autre farine je pourrai remplacer la farine de blè dans cette recette qui me tente bien ?
    Si tu sa une idée merci par avance
    bonne soirée
    Baïeta
    Monique

    1. Bonjour Monique,
      Sans vouloir être calife à la place du calife, je pense que la farine n’est là que pour épaissir le pounti, donc avec de la farine de riz, ça devrait tout aussi bien fonctionner 😉
      Bon appétit !

  2. Une bien appétissante recette, il aurait été bien regrettable qu’elle ne sorte pas du classeur, ou soit grignotée par les souris !!!
    Elle ressemble un peu à la recette de galette aux blettes d’un de tes ouvrages (que j’ai déjà préparée 2 ou 3 fois) mis à part le jambon cru et les pruneaux. À tester donc, je suis fan(e) des blettes sous toutes les formes de recettes 😉
    Et plutôt bec salé, donc je valide.
    Merci Marie pour ce joli partage.
    Bises à toutes deux

  3. Oh ! Ça sent bon la Corrèze ce pounti 🥰C’est vrai qu’en cuisine on se chamaille souvent, les limousins, avec nos cousins auvergnats… Dans mes souvenirs ma tante le fait plus épais. On va en faire ce week-end du coup, merci pour le rappel !
    Si je peux rebondir sur les erratum, pourquoi dans vos livres, il faut souvent allumer le four looongtemps à l’avance s’il vous plaît ? Le pompon c’était ce week-end avec les chaussons aux pommes quand j’ai lu qu’il fallait mettre au frais 1/4 d’heure alors qu’on avait allumé le four à l’étape 2 😁
    Merci pour tout 🙏

  4. Je passe sur ce log et que vois-je le Pounti ! plat de mon enfance avec évidemment la truffade, l’aligot ou le chou farci. Toutes ces recettes sont dans l’ADN de ma famille avec bien d’autres bien moins connues.
    Ton interprétation du pounti est sympathique, même si la comparaison avec la frittata est incongrue.
    Dans le Margaridou, la bible de la cuisine auvergnate, le Pounti ou Pountari, qui est constitué d’un hachis de lard, de jambon, d’oignons et de verdure, liés par un mélange d’œufs, de farine et de lait, se cuit au four dans une cocotte enduite de beurre. On le cuit comme un gâteau (épais) et on le démoule pour le déguster, lorsqu’il est tout doré. On peut parsemer quelques pruneaux dans la pâte et perso j’adore ça car ça lui donne un petit côté sucré/salé. Pas d’huile d’olive, évidemment, en Auvergne dans les fermes il n’y en avait pas, on utilisait du saindoux ou de la graisse de canard et dans les « bonnes » maison du beurre. je viens de m’abonner car je trouve ton blog très intéressant.

  5. Coucou Marie
    Oh là là trop bien cette recette de pounti. c’est vraiment très appétissant, un plat principal complet et simple à faire. Et ça j’adore.
    Tout le monde est logé nourri chez les Chioca même les souris qui font de la dentelle. Tes serviettes doivent être belles. Les serviettes anciennes sont très belles souvent raffinées même simples. Le linge de table ancien est très beau. Après il faut repasser ça c’est autre chose.
    J’espère que ton second en cuisine va mieux que son rhume est passé.
    Et toujours de belles photos MERCI c’est toujours un vrai plaisir un très chouette moment de te lire et de partager avec toi recettes conseils….
    Je t’embrasse très très fort
    Jacqueline

  6. Miam super recette !!! J’adore les blettes ❤️
    Et votre Video sur les viennoiseries…. J’attends ce week-end avec impatience pour tester !

  7. En même temps avec tout ce que tu envoies en chocolat on a des excuses ! ☺️ Cette recette est pour moi je cuisine déjà mes petites feuilles de blettes ( semis spontané ) de cette façon. Je n’aurai jamais osé ajouter des pruneaux .. Merci de ressortir de vieilles recettes. J’y suis très attachée

  8. Je savais bien qu’un jour Quelqu’un (vous) aurait fourbement les bons arguments pour que j’achete Cette poêle qui me fait de l’oeil Sur le site de warmcook 😔. Et ça me fait penser qu’il faut que je commande le dernier livre 🤗.
    Bonne journée alors 😉.

  9. Oooh ! Voilà une recette alléchante pour utiliser ces blettes ! Maman en a dans le jardin à la demande de ma belle-sœur, mais c’est plus souvent moi qui en bénéficie puisque plus proche, et j’avoue manquer d’idées pour ce légume en dehors du gratin pour les côtes… Merci !
    (Flûte pour les souris, mais tu n’as pas l’air de trop tenir à ces serviettes 😀 )

  10. Bonjour Marie,
    Merci pour cette recette qui enchantera les amateurs de sucré salé !
    Concernant la vidéo des croissants et pains au chocolat, où peut-on trouver la recette svp ?
    Merci et bonne journée
    Catherine

  11. Mais pas du tout, aucun risque de confondre « pounti »! Déjà, en bonne Polonaise le « bounti » ne passera pas par mes lèvres 😂 et Auvergnate d’adoption, je connais le plat. Moins plat que le votre😉, je le fais en forme de cake. Je pense cependant qu’on se régale de la même façon. Merci pour la recette.

  12. Ah Marie, c’est un réel plaisir de vous lire, merci pour vos merveilleuses recettes, votre humour et votre joie de vivre. Je vous souhaite une excellente journée et surtout continuez comme ça.

  13. Miam miam, merci Marie pour cette recette, j’adore tout ce qui est vert. Bon, mes bettes ne poussent pas bien dans mon petit potager, mais j’en remets tous les ans ! Et en ce moment je me régale de tétragone, ça pousse tout seul. Merci aussi pour votre humour : ça nous régale tout autant !
    Belle journée à vous !!!

  14. Eh ben voilà ! J’ai de belles blettes au jardin qui n’attendaient que ça , ça m’a l’air bien bon tout ça, faut juste que j’achète du jambon et ce sera cool
    Merci encore pour cette superbe recette si bien racontée encore
    Bises et belle journée

  15. Coucou Marie, Je n’en reviens pas de la malveillance de vos lecteurs qui mettent en spam votre newsletter. Pour ma part, venant de m’y abonner, puisque vous nous annonciez que ça marchait, j’ai donc surveiller son arrivée. Ne l’a voyant pas, je suis allée voir dans mes spams. L’y trouvant (râlant sur yahoo qui ne met pas en spam un nombre incroyable de « cochonneries » et autres escroqueries, j’ai remonté dans mes mails en réception votre newsletter, puis lu tranquillement. Ne recevant plus les NL du Déjeuner de Soleil, j’ai eu la même mauvaise surprise. Donc même chose, j’ai remonté en réception les mails d’Edda et depuis je surveille. Le monde est vraiment mal fait. Les NL que je sollicite et elles ne sont pas nombreuses vont directement dans mes spams et pas ce qui devrait y aller. Aux lecteurs de Saines Gourmandises, SVP, ne mettez pas la NL de Marie en Spam et si elle y est remontez là dans vos mails en réception avant de la lire. Nous nous attendons avec gourmandise cette lettre. D’avance merci… bon courage Marie

  16. Je reçois avec beaucoup de joie votre news letter et lis toujours vos articles avec joie et rire (oui, votre humour me fait beaucoup rire et égaye souvent nos petits déjeuner : ça fait rire aussi mon compagnon et les enfants…). Je cuisine aussi très souvent avec vos recettes. LA découverte de votre univers culinaire a été une révélation pour moi, une conception de la cuisine à laquelle j’adhère totalement : bonne, très bonne, saine, avec beaucoup de légumes (et de chocolat) et surtout pour se régaler… Si je ne reçois plus de news letter je ferais une entorse à mes principes liés aux réseau sociaux et vous suivrais par un autre moyen. Merci de fond du cœur pour votre investissement, vos recettes, vos longues publications, vos dizaines de livre et toute votre passion à cuisiner et à partager.

  17. Team légumes qui a lu jusqu’au bout !!!! (et aussi pâtisseries hein faut pas déc*nner…)
    Et également team « trop heureuse d’avoir trouvé une recette qui a l’air si savoureuse et qui va me permettre de débroussailler un peu la forêt de blettes installée dans mon potager »
    Et moi qui cherchait des poêles en fonte… ohlala on est sur un article 3 en 1, c’est formidable pour clôturer la semaine ! (Et comme tes articles sont un vrai rayon de soleil, 4 en 1 pour mon petit bonheur du quotidien, et comme j’ai ri, session abdos, 5 en 1. Rentable la lecture de ce blog…)
    Merci Marie 🙂

  18. J’adore aussi le pounti, ayant aussi des origines auvergnates! J’ai adoré ton article, et puisqu’on est dans les éloges, j’ai adoré ton dernier livre sur le chocolat!!! Un régal des yeux, avant d’être un régal des papilles!!! (Je vais corriger la petite faute,également dans le 2eme prévu pour ma sœur à Noël!) Merci Marie!!!!

  19. Miam miam miam Marie, cette recette est très appétissante ! Il va falloir la tester d’urgence et comme je connais les goûts de mon morfal d’ado et de mon mari, je sais qu’ils vont adorer ! Mais du coup, tu es bonne pour nous concocter aussi un dessert avec de la noix de coco dedans et du chocolat dehors ! 😉
    Je suis consternée par tes problèmes de newsletter, c’est une série noire ma parole ! Mais tu sais, il y a encore des dinosaures du web (comme moi donc) qui passent régulièrement sur un blog voir s’il y a du nouveau, même sans newsletter. Sache que chacun de tes articles est un vrai bonheur et que c’est l’essentiel. Gros bisous pour te consoler ! <3 <3

      1. Chat n’est pas toujours très efficace ! chez moi les souris sont tranquilles ! ma Chipie ne les dérange pas , elles viennent au raz de son museau quand elle fait sa sieste , AUCUNE REACTION ! pas mieux avec les tapettes Lucifer , elles chipent le bout de fromage sans déclancher le mécanisme ! pas mal hein? combien de fois ça m’a pincé les doigts ! enfin ce qui est bien ,le chat bien sûr , mais c’est la ronronthérapie et la bouillotte sur les pieds à condition de ne pas bouger sinon vous vous faites croqer l’orteil !!! Marie , demandez son avis à votre Beauceronne avant quoi que se soit , on ne sait jamais …….. bonne soirée

  20. Bonjour Marie,

    Suite à ton post Intagram je suis venue ici, toute contente de lire ton article et de découvrir une nouvelle recette dont je n’avais jamais entendue parler. D’ailleurs, merci beaucoup pour ce partage, je vais la noter dans mon cahier 😉
    Par contre, quelle déception en lisant ton edit… Comment des gens abonnés à cette newsletter et qui, on peut le supposer, lisent ton blog, ont pu recommencer ?? C’est incompréhensible ! Je suis vraiment déçue et énervée pour toi ! J’espère que ton administrateur va réussir à solutionner le problème.
    Bon courage Marie, nous sommes de tout coeur avec toi et nous te sommes très reconnaisants pour l’immense travail que tu accompli et que tu partages GRATUITEMENT (oui, je pense qu’il faut le rappeler) pour nous.
    Je te souhaite de passer, malgré ce fâcheux événement, une belle journée et un Saint Avent.
    Grosses bises amicales,
    Marie

    1. Je me permets un petit ajout, car une question futile me passe par la tête : penses-tu partager avec nous tes recettes de cosmétiques maison ou du moins le livre dont tu te sers ? 🙂

  21. Merci pour la bonne recette, les commentaires, les photos… personnellement je ne savais pas tous les problèmes occasionnés lorsque l’on met «spam » au lieu de désabonner une newsletter, il me semble que je n’ai pas toujours été rigoureuse par le passé, je ferai attention à l’avenir. En tout je veux continuer à vous lire. Merci pour tout, vous êtes dans mes pensées les plus amicales.

  22. merci pour cette recette, j’aime beaucoup quand tu mets les alternatives (poireau à la place de l’oignon, eau ou lait..).
    On ne se rend pas toujours compte de la complexité de ces outils, réseaux..j’espère que la solution sera rapide, facile .

  23. Bonjour Marie,
    Je suis bien désolée pour toi de cette histoire de spam indélicat mais, et c’est une bien maigre consolation j’en suis consciente, je me suis toujours rendue très régulièrement sur ton site pour voir s’il y avait un nouvel article, bien avant de m’abonner à ta newsletter… je continuerai de le faire si la newsletter se révèle si problématique…
    je te souhaite un bon week-end
    jenny

  24. Ho non Marie, ce n’est pas possible! J’étais tellement heureuse de recevoir tes newsletters à nouveau! Mais ceux là même qui encaissent ton abonnement et décident de fermer ton compte, à part encaisser ton argent, ne peuvent ils effectuer des contrôles, C’est incroyable, c’est trop facile . N’y a t’il pas un prestataire plus sérieux que mailPoet? Je n’y connais rien, mais tout ceci me révolte profondément. Primo parce qu’on s’acharne sur une merveilleuse personne , secondo, on prive des milliers d’abonnés , VOLONTAIRES, passionnés et accros à tes newsletters, à ton travail en général, d’un grand moment de plaisir. De quoi se poser des questions, oui!!!. Pour voir le côté positif, on peu imaginer, si tu déranges autant, c’est que tu es vraiment la meilleure, tout simplement. En allant régulièrement sur ton site saines gourmandises, peut on suivre tes infos?( je n’y connais vraiment rien…)De toutes façon , je ferai l’effort de m’inscrire sur un de ces réseaux dont j’ai une sainte horreur, rien que pour continuer à te suivre. On ne lâche rien. Garde courage, Marie, tes fidèles, tout comme moi, ne se laisseront pas faire, j’en suis certaine. Et tu pourras toujours continuer à nous inonder de bons petits plats et de chocolat. Gros bisous . On est là!
    PS: s’il faut témoigner, ou signer une pétition, ou je ne sais quoi, dis le. On fonce! – Amitiés

  25. je vais réduire les proportions mais j adore ces plats!
    et la recette du tripoux,👌 quand j en parle les personnes grimacent mais c est si bon
    merci pour ces recettes laissées pour compte il est temps de réveiller les papilles
    bisous bonne soirée

  26. Ah, le pounti ! Les souvenirs de mes origines cantalo-aveyronaises métissées de quercynois viennent de se réveiller illico… Pour autant je n’ai pas eu l’occasion d’en manger très souvent. Je vais donc faire les emplettes adhoc de ce pas afin d’honorer d’ici peu mes nobles ancêtres !! (J’espère être à la hauteur… quel stress !)

  27. Oh non! Je lis le dernier paragraphe et je ne comprends pas comment cela est possible. Une solution peut-être: je lis tous « mes » blog sur Netvibes. Pas besoin de newsletter (que de toutes façon ma boîte email met systématiquement en spam, quoi que je tente). je vois dès qu’il y a un nouvel article et je peux tous les voir d’un coup.
    cette recette est bien tentante, surtout le lendemain de Thanksgiving, après la dinde, le gratin dauphinois (pas très américain mais j’ai importé mes recettes en immigrant!) et tout ce qui va avec!
    Je suis surprise du prix des poêles Lodges! Comme les roasters, ça coûte moins du tiers ici. A remporter dans les valises de vacances?
    Merci Marie et j’espère que les spams et les souris n’auront pas le dernier mot! Bises.

  28. Bonjour Marie, je suis si triste du mal que l’on vous fait …c’est si injuste .Il en faut pour décourager les personnes courageuses et travailleuses comme vous ,mais là je sens que pour vous la coupe est pleine. Je vous soutiens de tout coeur ,et espère que vous trouverez le moyen de ne pas nous priver de vous. Courage 💝 Marie.

  29. Bonjour Marie, je suis vraiment désolée pour cette histoire de spam (mais je n’y suis pour rien), je me réjouissais que ton bog de jardinage recommence, c’est toujours un vrai plaisir de te lire
    Mille mercis pour cette vidéo de croissants, je vais essayer cela très prochainement.
    Le pounti peut etre aussi, j’avais noté qq chose qui y ressemble fort dans le dernier livre que j’ai acheter avec les idées de repas du soir. Il est très bien d’ailleurs, tout le monde a beaucoup aimé ce que j’ai déjà testé. Il est en passe de dépasser mon préféré jusqu’à présent avec les bons petits plats à emporter pour le midi; c’est LE livre de cuisine qui sert le plus (jusqu’à présent), même si les autres sont bien aussi, qu’est ce qu’on va préparer pour manger demain midi au boulot est LA préocupation la plus fréquente, je manque toujours d’idées pour cela donc ce livre est une vraie bénédiction. Si jamais tu envisage un tome 2 je prend !
    Mille mercis à toi

  30. Très chère Marie , merci pour cette recette avec des blettes . Ce légume ne me fait pas de l’œil j’aurais même tendance à dire  » beuuurk  » je vais donc me lancer dans un pounti … éffrayné . J’ai lu votre grand article et je dois dire que je me réga1e presque comme si je lisais un bon roman ,malheureusement la fin parrait tragique ? Oui en effet je serais hyper navrée de me priver de votre gentillesse ( c’est si rare de nos jours . De vos succulentes recettes de votre humour etc … mais je vous comprends car la panne informatique est une vrai galère . Ces personnes doivent en prendre conscience . En espérant sincèrement que tout rentrera dans l’ordre et que nous recevrons vos mails si chers à nos coeurs je vous fais une grosse bise et vous dis à bientôt. Martine D

  31. Coucou Marie, j’avais bien lu Pounti et pas confiserie ! Le meilleur que j’ai mangé c’était dans un petit restau à Salers.
    J’adore ça, je suis lotoise et je connais les spécialités des départements voisins.
    C’est un délice, tout simple avec des produits de base que l’on trouvait dans chaque maison.
    Il m’arrive d’en faire quand je reçois des amis et aussi une bonne truffade.
    Je suis désolée pour vos problèmes de blog. Ce n’est vraiment pas sympa pour vous.
    Bon courage et bonne continuation.

  32. Coucou ne soit pas découragée, nous avons quitté mailpoet pour les mêmes raisons il y a un mois et nous sommes maintenant et je l’ai déjà dit avec Sendinblue. En plus c’est français et avec les mêmes listes d’envois soit (4800 et 30 000 pour energiesanté) , Parfaitement satisfaits, cela offre plus de possibilité côté stat et en plus ils sont bien moins chers. Après je ne sais pas quand se termine ton contrat. Voilà une petite info qui peut peut-être te servir. Bises et belle soirée Marie.

  33. Bonsoir Marie, merci beaucoup pour cette recette alléchante de Pounti ! J’avais visité l’Auvergne et gouté à ce Pounti et j’avais beaucoup aimé. Je suis une fidèle abonnée par newsletter (depuis plusieurs années) et sur Instagram. Merci pour votre travail et la qualité de votre investissement dans ce que vous nous proposez si gentiment. Je vous envoie tous mes encouragements, malgré les difficultés rencontrés

  34. Je comprends ton découragement mais ON EST LÀ !!! Et bien heureuse d’y être pour ma part
    Alors j’espère que tout cela va rentrer dans l’ordre (et moi je suis déjà abonnée à Pinterest, instagram et à ta chaîne Youtube … Sans compter « abonnée » à l’achat en librairie (j’ai de nombreux livres de toi et maintenant de toi et Maud !
    Bravo encore et courage

  35. Bonsoir Marie.
    Je viens de lire votre recette évidemment mais aussi vos déboires à cause de personnes qui ne respectent pas le travail. Je n’ai pas pu avoir accès à votre dernière parution et ce n’est pas pour ça que je vous ai « spamée ». Je suis triste pour vous car il est plus qu’évident en vous lisant depuis bien longtemps, qu’il y a énormément de travail mais aussi une continuelle recherche de qualité mais aussi de respect vis à vis de nous.
    Permettez-moi de vous embrasser et d’espérer que tout cela n’est qu’un fâcheux contretemps.
    Bonne soirée Marie.
    Carmen.

  36. Oh STP Marie, courage !!! C’est tellement notre joie tes NL, tes deux blogs plein d’humour, tes splendides photos qui nous font rêver, tes bons conseils et tes recettes qui nous mettent l’eau de la vie 😉 à la bouche !!!
    Je suis prête à t’aider financièrement pour tes blogs (j’ai quitté FB et Instagram que j’avais installés pour te suivre, pour les raisons que tu indiques et je ne veux pas y revenir)… Y a t’il un moyen de le faire ?
    C’est quand même surprenant que cela ne te soit pas arrivé en 10 ans et là deux fois coup sur coup… J’espère que tu trouveras une solution technique pour protéger tes blogs !
    Courage Marie !!
    Et merci pour ton nouveau livre 19h25… Quelle joie de renouveler les petits plats salés du quotidien, c’est l’ouvrage que j’attendais !!!
    Sonia

  37. Bonjour Marie,
    Je viens de commander la poêle cowboy de 26cm, j’ai un trop bon souvenir des pounty que j’ai goûtés en Auvergne il y a longtemps!
    Est ce que tu donnes la recette du pounty qui cuit 40 mn quelque part?
    Merci en tout cas, une nouvelle fois pour tes photos magnifiques, et tes histoires vivantes 😉
    A bientôt,
    Nathalie

  38. Bonjour,
    juste un petit commentaire pour vous dire que j’ai bien reçu votre newsletter. J’ai lu l’article avec toujours autant de plaisir. Bravo pour vos talents de cuisinière, auteure et photographe.
    Et merci beaucoup pour votre superbe travail.

  39. Coucou Marie je vous ai lues et vues dans top nature une interview sur le chocolat et vos recettes trop contente de vous voir Maud et toi Marie je vous embrasse fort toutes les deux
    Jacqueline

  40. Merci Marie pour cette recette, j’avoue qu’une recette de bounty est bien tentante aussi 🙂 En tout cas, merci de résister pour ce blog, j’adore lire vos billets, très imagés et drôles. Je vous suis sur instagram mais ce n’est pas pareil (le format du texte est si petit). J’espère que les problèmes techniques seront réglés, est-ce que les newsletters ne se mettent pas directement dans le courrier indésirable et ce ne serait pas la faute des personnes?
    Bon courage, bonne journée, Géraldine

  41. C’est qd même bizarre qu’après de si longues années de newsletters comme par hasard ça arrive plusieurs fois cette année !!!
    Etes vous devenue gênante et pourquoi ? pour qui ?
    Je ne vois pas d’autres raisons , je n’ai jamais entendu parler de telles mésaventures.
    Je fais partie de celles et ceux qui n’ont nulle envie de s’abonner aux réseaux sociaux .
    Ne désespérez pas .

  42. Votre recette est délicieuse, je l’ai faite ce midi et nous nous sommes régalés. J’en profite pour vous féliciter, votre fille et vous pour votre dernier livre sur le chocolat mais aussi le 19h25 (dont j’ai retrouvé des fiches recettes dans Elle, j’espère que cela fera connaître encore mieux vos livres qui sont vraiment extras!).
    Je suis sincèrement désolée des problèmes que vous rencontrez avec le blog, cela doit être épuisant. J’espère que cela prendra fin et que vous trouverez un peu de réconfort auprès de toutes les personnes qui vous suivent, qui apprécient vos talents de cuisine, de photographie et d’écriture.
    Je vous souhaite malgré tout un bon temps de l’Avent et vous remercie pour tout votre travail.
    Hélène

  43. Bonjour, je réagis à la dernière partie sur les mails. Je crois que les gens qui dirigent sur les spam ne sont pas tous au courant des conséquences. La preuve, moi je viens de l’apprendre ! ! J’espère que vous trouverez une solution car je n’ai ni FB, ni Instagram, ni Pinterest. Si,si, ça existe encore. Et je ne veux pas manquer une recette !

  44. Chère Marie,
    Merci pour cette nouvelle recette qui sera très bientôt au menu chez nous et bon courage pour tes problèmes informatiques. Personnellement, je continuerai de venir régulièrement visiter ton blog même s’il n’y a pas de newsletter .
    Belle journée

  45. Les souris inconscientes et ravageuses ne sont pas seulement celles que l’on croit à première vue; tout de même, c’est un fort curieux système.
    Bon courage

  46. Bonjour Marie,
    Super cette recette Pounti : elle ressemble à notre farci poitevin
    C’est un délicieux plat et plein de vitamines
    j’ai une question : je souhaite faire la recette Charlotte au chocolat dans votre livre : la cuisine des grands classiques le hic je suis allergique au tofu, soja par quoi je peux remplacer cet ingrédient pour réaliser cette irrésistible charlotte
    Merci de vos conseils

  47. Chère Marie,
    Hier j’ai préparé le pounti, recette facile et rapide.Nois étions invités et c’était parfait
    à emporter et à déguster debout.( je l’ai fait aux épinards frais, céleri et coriandre)
    Le nom a fait rire tout le monde, et tout le monde a voulu la recette. Même le beau jeune homme du marché qui vend d’excellents produits et qui n’avait plus de jambon cru, mais qui , au miracle, a déniché un bout derrière les cageots , a noté la recette.Tu vois le bouche à oreille fonctionne à merveille. J’ai bien sûr parlé de ton blog que j’aime passionnément.
    Voilà un petit retour de tes recettes délicieuses, drôles , écrites avec passion.
    Merci merci merci

  48. Bonsoir Marie,
    Merci pour ce nouvel et excellent article comme à l’accoutumée. 🙂 Je suis désolée des désagréments que vous devez encore subir par rapport aux spams, et je tenais à vous témoigner tout mon soutien car j’adore vraiment votre blog et je suis beaucoup moins adepte des réseaux sociaux. Dans tous les cas je n’hésiterai pas à venir le consulter régulièrement même si je ne reçois pas de newsletter. Encore merci pour tout votre art (culinaire, photographique et jardinier :-)) que vous nous faites partager, c’est un réel bonheur de vous suivre :-).

  49. Bonsoir Marie. Merci beaucoup pour votre blog toujours aussi drôle et passionnant. Je suis une femme de la ville et votre vie a la campagne est à chaque récit une bouffée d’air pur. Les recettes sont succulentes.
    Surtout continuez !
    Bises un peu polluées 😉

  50. Ah ben c’est pas possible, on est connectées toutes les deux! Hier, je faisais un tour de mon potager et je me demandais quelle recette j’allais faire avec mes blettes (blettes qui soit dit en passant poussent, avec de la roquette, dans les allées , allées que j’ai décidé de transformer en lasagnes pour agrandir ma surface). Et j’ai dans mon frigo quelques pruneaux qui ne demandent qu’à rejoindre les dites blettes.
    En revanche , je dois acheter des oeufs : mes poules sont quatre , dont une ménopausée depuis longtemps 😉 qui nous donnent un oeuf de temps en temps , voire deux les jours de bombance!
    J’ai bien ri à l’évocation de la souricette en train de s’arrondir la panse avec une betterave : il m’est venu instantanément une image d’une petite fille à la  » Sarah Kay » avec un panier et son tablier et une souris roulant sur le dos avec un gros bidou . Je suis sûre que tes anecdotes feraient d’excellents livres pour enfants.
    Bon, je m’égare .
    Moi, une chose est sûre, tes blogs ne mourront jamais car, avec ou sans newslettter, je les consulte très régulièrement.
    Je te souhaite une excellente semaine. Bisous

  51. Coucou Marie
    J’aimerai commander la poele Warmcook j’ai lu sur leur blog la préutilisation : il faut culotter au four ?
    Comment as tu fait toi ?

    Tu as fait peut être plus simple ?

    Merci de me redire

    Je t’embrasse fort
    Jacqueline

  52. Courage chère Marie ! J’imagine comme ça doit être rageant ! Moi je suis toujours ravie d’avoir de vos nouvelles, et vos recettes régalent ma famille depuis plusieurs années. Je me manifeste rarement, mais je soutiens et apprécie votre travail. Courage donc !
    Vos deux blogs sont une vraie bouffée de nature et de plaisir, mais aussi de culture, car qu’il s’agisse de cuisiner ou de jardiner, c’est une éducation et une culture précieuse. Merci encore Marie !

    Emmanuelle

  53. Bonsoir Marie
    Je vois à l’instant ton Edit du 25/11 . Je suis franchement désolée de ce qui t’arrive, j’étais tellement contente de pouvoir recevoir tes nouvelles publications; tu partages avec tellement de gentillesse tant de choses sympa avec nous!!!
    Personnellement je ne savais pas du tout qu’une fois le mail envoyé dans les spam l’auteur pouvait avoir autant d’ennuis!
    Par exemple je suis abonnée depuis pas mal d’années à une newsletter de santé naturelle pleine d’infos intéressantes et depuis je reçois des tas de newsletters quasi similaires ce qui fait que ma boîte mail est complètement saturée et j’en ai marre car les infos sont absolument identiques! Alors je me désabonne mais comme le désabonnement ne semblait pas fonctionner pour certains sites, j’ai viré ça dans les spam…
    Ceci dit, je parle de plusieurs publications par jour et pas les tiennes de 2 voire 3 par mois et qu’on attend avec impatience! 😉
    Je suis de tout cœur avec toi et j’espère qu’on pourra se retrouver bien vite!
    Je vais m’inscrire de ce pas sur ton Pinterest et ton Facebook.
    Bisous plein d’empathie de Belgique

  54. Bonjour Marie,
    Je voulais juste te dire que newsletter ou pas (je m’étais abonnée, mais je vois que je ne reçoisplus les emails de notification, j’espère que cela n’a pas envoyé un spam tout seul?!!) je viens régulièrement sur le blog pour voir s’il n’y aurait pas in nouvel article, c’est mon petit plaisir si je vois qu’il y a un nouvel article, j’achète régulièrement tes livres et je m’en félicite, j’ai fait une maqlouba avec les dernières aubergines de saison…un délice! « A refaire! » m’ont dit mes enfants récalcitrants aux légumes! Et je comprendrais que tu arrêtes tes publications si cela te cause trop de soucis. Tu donnes déjà tellement! Prends bien soin de toi, ne te laisse pas miner par les lecteurs indélicats, et nous les lecteurs fidèles, nous te suivrons quel que soit le support! Je t’envoie plein d’énergie positive de la Bretagne!

  55. Bonjour Marie,
    Que de choses, que de choses.
    J’ai été ravie d’avoir le cadeau d’une nouvelle recette qui m’a par ailleurs donné très envie de m’offrir une nouvelle poêle en fonte 🙂
    Merci pour la précision quant à la faute de frappe de votre dernier livre, j’ai bien l’intention de me l’offrir pour Noël.
    C’est la saison des cadeaux n’est-ce pas, alors autant se faire plaisir.
    Pour ce qui est de vos soucis de newsletter, que dire… Je suis vraiment désolée pour vous, pour tout votre travail, votre engagement, votre gentillesse, votre amour du partage et des bonnes choses. Votre blog est vraiment fantastique, plein de chaleur humaine et de bonnes choses. Quel dommage que des personnes indélicates mettent votre travail à plat.
    J’ai découvert Saines Gourmandises il y a plusieurs années de cela, je ne suis pas abonnée à votre newsletter car j’aime y venir, un peu comme une enfant attendant l’arrivée du Père Noël. Y a-t-il un nouvel article ? Oui ! Non ! S’il n’y a pas de nouvelle publication, je plonge avec délices dans les archives et j’en ressors toujours avec les yeux qui pétillent grâce à vos magnifiques photos et 3 ou 4 recettes que je veux « absolument tester maintenant tout de suite ! ».
    J’espère que vous trouverez un moyen de continuer votre partage, votre beau travail. Et en attendant, grâce à vous, j’ai aussi découvert Instagram 🙂 Que de progrès.
    Je vous souhaite une belle journée,
    Sandrine

  56. Bonsoir Marie,
    Dis-moi comment tu as fait quand tu as reçu ta poele? Ici c’était l’horreur . . . Poele au four 50minutes à 220° huilée et . . . j’ai vraiment suivi le site . . .
    Vraiment pas cool . . . odeur horrible etc . . . je passe l’odeur et le reste.
    Au secours!!!!! Marie, qu’est-ce que j’ai raté????
    Jo

  57. Fait ce soir, coup de chance, j’avais tout! Avec de la graisse de canard, c’était délicieux! J’ai même mis des pruneaux alors que je ne suis pas fan du sucré salé, vraiment discret le goût avec 6 pruneaux et très bon! Merci pour cette recette qui nous fait manger plein de légumes !

  58. Ah ces placards qu’on ouvre une fois tous les deux ans…! Ils réservent des surprises! 😉 Ce pounti a l’air top, je vais le faire sans plus tarder!
    Je compatis sincèrement à tes soucis de suspension de blog. Je n’arrive déjà pas à concevoir qu’on ait envie de se désabonner de la newsletter de ce blog, qui est si doux et bienfaisant, beau et poétique, drôle et joyeux, mais qu’en plus on ne le fasse pas « logiquement » en cliquant sur le lien prévu à cet effet, ça me dépasse…

  59. Chère Marie.
    Je voulait vous remercier pour cette recette que je n’avais plus, mais que je connaissais, originaire de la vienne limitrophe du Limousin, ma grand- mère la faisait; je souriais devant votre poêle de cow-boys; Voilà que vous êtes, que de nouveau, l’indélicatesse, voir la malveillance de certains, vous replonge dans cette montagne de problèmes informatiques, absolument évitables !!!!!!!!!!!!!!!!

    A ces personnes qui ne veulent pas comprendre que trouver des recettes quand on a des restrictions alimentaires, simples ou croisées, reste souvent compliqué, même si cela évolue, ne venez pas pourrir la vie des personnes comme Marie qui s’investissent dans tous les sens du terme, pour nous aider ( physiquement, financièrement,de tout leur coeur, de tout leur temps, impliquant leur famille dans leur passion culinaire).

    Moralement, les bulletins de Marie m’ apportent, avec sa bonne humeur, son humour et sa plume, une véritable bouffée d’air pur et de soutient. C’est une source de créativité pour varier nos repas, car on fini souvent par refaire les mêmes repas.
    Désolée pour ce pavé.
    Courage Marie, nous sommes avec Vous !!!!!!
    Vu tous les commentaires que je peux lire, je ne suis pas seule à avoir besoin de Marie, et à l’aimer tout simplement. A bientôt, j’espère.

    Marie, merci pour tout. je ne sais pas comment , mais si je peux vous aider……. Je vous vous embrasse affectueusement, ainsi que votre tribu.

Vous avez aimé ? Découvrez aussi :

Vous cherchez des ustensiles pour cuisiner sainement? Faitouts Ecovitam, extracteurs de jus Kuvings, Roaster… Je les utilise au quotidien depuis 10 ans !

10% de réduction sur tout le site !

10%

de réduction sur tout le site !

En utilisant le code promo  GOURMANDISES