Bûche de Noël au miel et au… sapin (!) façon « Chalet de la forêt »

Aujourd’hui, j’ai vraiment l’impression de m’aventurer dans des terres inconnues, car il faut bien de temps en temps retrouver son âme de pionnier ! Il y en a qui explorent les pôles, moi j’explore aussi des trucs mais plutôt en cuisine. Et de plus, je les explore pour le repas de Noël : c’est dire mon goût de l’aventure 😉

L’association de saveurs que je vous propose est en effet, je crois, assez inédite en son genre. Mais je la trouve démente !

Tout vient du fait qu’en novembre, quand je me suis retrouvée un peu à l’envers suite à cette saleté de virus (que je ne nommerai pas, car j’en ai marre d’en entendre parler toute la journée ;)) j’ai ouvert un flacon d’huile essentielle de sapin, ou plus exactement, de sapin de Sibérie*…

Et là, je me suis aussitôt sentie transportée : Je n’étais plus dans ma cuisine, penchée sur un bol inhalateur avec un torchon sur la tête. J’étais au coeur de la forêt, là où les sapins embaument l’air de leur parfum résineux. Je pouvais imaginer la neige sur le sentier, voir les fougères rousses ou la mousse sur les troncs, ressentir la fraîcheur du vent parfumé d’effluves balsamiques. Moi qui aime tant la forêt, et qui n’était plus sortie depuis trois semaines, ce simple flacon m’a retournée. Et puis au deuxième abord (beaucoup plus terre à terre !) je me suis dit « Miam, cette essence de sapin, on en mangerait ! » (notez un peu comme mon cas est désespéré : même avec la crève je ne pense qu’à bouffer c’est terrible). Et du reste, mon idée n’était pas si saugrenue puisqu’on fait bien des bonbons « La Vos*iennes » au sapin (enfin, moi je ne mange pas de bonbons, mais les enfants Chioca en sont fanas).

Alors depuis, cette idée d’un « gâteau de la forêt » au miel et au sapin me trottait dans la tête. J’en ai parlé à une amie chère qui travaille en pâtisserie, et je crois qu’elle s’est demandé jusqu’à quel point ce virus pouvait m’avoir laissé de séquelles psychiatriques… Mais rien à faire :  je continuais d’en rêver à chaque fois que je débouchais ce fameux flacon.

J’ouvre une parenthèse pour remarquer que cette année, certains champions de l’écologie ont décrété qu’ils ne voulaient plus de sapin pour Noël. « Pas d’arbre mort dans nos mairies » qu’ils disent, les purs-et-durs vert fluo. Loin de moi l’idée de faire du mauvais esprit pour savoir si, afin d’être plus cohérents, ils ont aussi bazardé les meubles, jouets, (et jusqu’aux couverts à salades) en bois d’arbres décédés qui hantent leurs maisons écologiques (elles-mêmes peut-être en ossature de pin trépassé). Mais chez nous, cette année encore nous aurons un sapin, un beau sapin, acheté chez un producteur qui les plante exprès pour cela. Les sapins, c’est comme les carottes et les betteraves : ça se plante, ça se coupe, et puis ça se replante, et ça repousse. Les vendeurs de sapins ne vont pas braconner dans la forêt avec une tronçonneuse à la main.

Ce qui me fait le plus rire (car je suis moi-même « écolo » dans l’âme, sauf que les politicards-écolos m’énervent souvent avec leurs idées débiles) ce sont les tentatives de sapins « alternatifs » : entre ceux qui conseillent de le décorer avec des masques recyclés (je propose aussi les guirlandes en PQ et les grosses nouilles crues à suspendre avec du fil dentaire recyclé, c’est si festif), et ceux qui ont pompeusement installé dans leur mairie un écolo-simili-sapin (genre conifère dans sa version contemporaine, à savoir juste une silhouette évoquant vaguement le suppositoire géant… ah, pardon, c’était un sapin ?) je sens qu’on n’a pas fini de se marrer. Car il vaut mieux en rire, on est bien d’accord ?

Bref, il en est des sapins de Noël comme de toute chose : De la mesure les gars ! Autant il est vraiment dommage de ficeler et baillonner un pauvre sapin à chaque réverbère comme cela se fait encore dans certaines mairies (on dirait que des employés communaux immatures jouent encore aux cowboys et aux indiens) en décorant le tout -suprême bon goût !- de gros nœuds en papier alu coloré (sauf qu’on dirait juste qu’il y a eu un gros coup de vent dans les containers d’à côté et qu’il va maintenant falloir ramasser toutes ces saletés collées dans les branches), autant je trouve agaçant de culpabiliser les gens qui ont envie de mettre chez eux, comme cela s’est toujours fait, un beau sapin de Noël.

Et à cet endroit du texte, je me rends compte qu’une fois de plus je me suis égarée. Je ferme donc trois parenthèses pour en revenir à notre huile essentielle de sapin de Sibérie, aux propriétés si bienfaisantes pour la respiration… et l’inspiration (culinaire ;))

Quand j’ai confié (plutôt timidement) cette idée de bûche de Noël à ma grande fille (elle-même pâtissière) elle m’a répondu « Wow, mortel ! », ce qui peut être traduit en français par « Je subodore que cette future création, quoiqu’un tantinet audacieuse, sera assurément des plus réjouissantes ».

Alors mes deux plus grandes et moi, nous avons réalisé la recette à six mains, et cette matinée pâtisserie était bien chouette… Pour la présentation, nous nous sommes inspirées d’une très jolie bûche postée sur ce blog : elle me plaît énormément car sa confection, assez facile, ne nécessite pas de moule à bûche spécialisé (le truc qu’on ne sort que pour Noël et qui nous casse ensuite les pieds tout le reste de l’année). Mais je pense que vous pouvez tout aussi bien faire un gâteau rond ou rectangulaire en partant de la même recette.

J’avoue être totalement bluffée par le résultat ! Si la présentation laisse un peu à désirer (la faute à mes filles qui ont fait les petites folles sur des chants de Noël irlandais pendant que je me battais seule avec la poche à douille dans la main droite et l’appareil photo dans la main gauche, de toute façon, c’est toujours la faute des autres ;)), la parfum est dingue, totalement dingue. Miel, sapin, noisettes grillées, tout cela évoque vraiment la forêt, ou plus exactement une grande sapinière : c’est à la fois poétique, enchanteur, mais surtout d’une gourmandise et d’une délicatesse absolue. Bon il y a aussi de la vanille, du chocolat et de la noix de coco, et ça, on n’en trouve pas dans nos forêts (sauf quand je pars en balade avec des cookies). Mais c’est machiavéliquement délicieux…

Sur ce vous laisse avec un petit jeu 😉 : Trouvez le raton laveur ! Hé hé, je l’avais mis en déco sur la bûche, puis je l’ai malencontreusement noyé dans une volute de ganache… du coup on ne l’aperçoit que sur une seule photo 😉

Nous rigolions d’avance à l’idée que ce serait sûrement mon mari qui mordrait dans le raton laveur (les vegans, on se calme, ce n’est qu’un raton laveur en plastique… les écolos, on se calme aussi, il n’est pas en bois défunt) car c’est toujours lui qui tombe sur la « fève » quand il y en a une. Mais pour finir, je me le suis planté dans la gencive ce matin au petit-déjeuner…

*Nota : L’huile essentielle de sapin de Sibérie, vous en trouverez par exemple sur le site Aroma-zone (lien non sponsorisé). Attention, ne confondez pas avec le sapin baumier ou le pin sylvestre par exemple, ça n’a pas du tout le même goût ! En revanche, cela se tente peut-être avec le sapin pectiné (que je n’ai pas à la maison, mais c’est celui qui entre dans la composition des bonbons des Vosges). Et surtout, respectez bien mes dosages à la goutte près, car le goût de sapin, ça doit rester léger, délicat. C’est une bûche de Noël, pas un médicament pour le rhume !

Une part de bûche… (Je vous parle de cette jolie vaisselle émaillée au charme vintage un peu plus bas : c’est un énorme coup de coeur !)

Ingrédients pour 10 à 12 parts

Préparation : 1H

Pour la pâte « pain d’épice » (volets, porte) :

Pour la génoise au cacao :

  • 4 œufs
  • 80g de sucre de coco
  • 50g de farine de grand épeautreT110
  • 25g de cacao amer bien parfumé
  • 3 sachets de sucre vanillé
  • ½ c. à café de poudre à lever.

Pour la ganache au chocolat : (qui sert à tartiner les murs de la maison)

  • 200g de chocolat noir pâtissier à 70% de cacao
  • 20cl de crème de coco liquide
  • 4 c. à soupe de sirop d’agave
  • 2 jaunes d’œuf

Pour la chantilly au sapin (qui sert à fourrer le gâteau) :

  • 40cl de crème de coco bien froide
  • 4 c. à soupe de miel d’acacia
  • 3 sachets de sucre vanillé
  • 3 gouttes d’huile essentielle de sapin de Sibérie

Pour la chantilly vanille (la « neige » sur le toit) :

  • 20cl de crème de coco
  • 3 c. à soupe de sirop d’agave
  • 2 sachets de sucre vanillé

Pour le pralin maison :

  • 150g de noisettes
  • Une c. à soupe de sucre de coco
  • 2 sachets de sucre vanillé

Pour le sirop d’imbibage :

  • 60g de miel d’acacia
  • 1 c. à soupe de whisky ou de cognac
  • 2 gouttes d’HE de sapin de Sibérie
  • 3 c. à soupe d’eau.

Pour le toit :

  • 12 biscuits à la cuillère, du commerce ou fait-maison (perso, je ne me suis pas pris la tête pour un truc que je peux de toute façon laisser sur le bord de mon assiette ;))

La recette en pas à pas…

Préchauffez le four à 180°C, chaleur tournante.

1/ Ganache :

Chauffez la crème de coco à la casserole avec le sirop d’agave, cassez le chocolat et mélangez-le avec la crème chaude pour le faire fondre. Mixez avec les jaunes d’œufs jusqu’à obtention d’une crème très lisse, puis laissez refroidir au congélateur le temps d’avancer les autres étapes (ne la laissez pas trop longtemps, sinon elle durcirait trop et il serait difficile de l’étaler sur la bûche).

2/Porte et volets :

Préparez une pâte à biscuits au choix, l’étaler, y découper des fenêtres et une porte. Faites cuire (environ 10min), réserver.

3/ Génoise au cacao :

Fouettez 2 œufs entiers + 2 jaunes avec le sucre de coco jusqu’à ce que le mélange mousse et blanchisse un peu. Tamisez et mélangez la farine, le cacao et la poudre à lever dans un bol à part. Fouettez les 2 blancs d’œufs restants avec le sucre vanillé, puis incorporez-les, avec la farine et le cacao, dans le mélange d’œufs battus au sucre. Travaillez avec une spatule, en soulevant le mélange dans un mouvement tournant, sans trop insister. Versez dans un cadre à pâtisserie de 24X33cm (posé sur une plaque chemisée de papier cuisson), égalisez, enfournez pour 12 à 13min. laissez refroidir puis retirez le papier de cuisson.

4/ Praliné croquant :

Une fois la génoise cuite, enfournez les noisettes 10min, puis laissez-les un peu refroidir et frottez-les entre vos mains pour enlever les peaux. Versez-les alors dans une poêle avec le sucre vanillé et le sucre de coco puis mettez sur le feu tout en mélangeant sans cesse : dès que le sucre commence à fondre et caraméliser, éteignez aussitôt (car ça brûle très vite !) et laissez refroidir : les noisettes vont alors devenir croquantes comme des pralines…

5/ Crème au sapin :

Fouettez la crème de coco bien froide avec le miel d’acacia, le sucre vanillé et l’huile essentielle de sapin de Sibérie jusqu’à obtention d’une chantilly bien ferme

6/ Sirop :

Mélangez le miel, l’eau, le whisky ou le cognac et l’HE de sapin.

7/ Montage :

Découpez la génoise ainsi : 3 bandes de 8cm de large, une bande de 6cm, une bande de 2cm.

Déposez sur un papier cuisson la première bande de 8cm, imbibez-la très légèrement de sirop, puis tartinez de chantilly au sapin. Posez le 2ème bande, puis la 3ème bande de 8cm, puis la bande de 6cm, puis celle de 2cm, en imbibant à chaque fois d’un peu de sirop, et en tartinant de crème au sapin (photos 1, 2 et 3 du pas à pas) : Lissez avec une spatule la crème qui dépasse (photo 4) : on a déjà la structure de la maison !

Avec une spatule, recouvrez le tout de ganache (photo 5), puis lissez bien (sur le devant de la maison, j’ai utilisé une poche à douille pour faire comme des rondins, mais ce n’est pas obligatoire).

Avec un peu de ganache, collez les biscuits à la cuillère pour faire le toit (photos 6 et 7), puis utilisez le reste de ganache pour combler les « trous » dans la toiture (photo 8).

8/ Déco :

Fouettez la chantilly à la vanille, et déposez-la à la cuillère sur le faitage du toit.

Collez les fenêtres et la porte. Saupoudrez de noix de coco le dessus du toit (photo 9).

Répartissez le pralin sur un plat de service, puis déposez-y la bûche. En servant les assiettes mettez bien du pralin à tout le monde car ce côté croustillant, c’est vraiment le petit « plus » qui fait tout.

La bûche découpée… Elle se tranche super bien ! Mais c’est parce que j’ai mis le pralin dessous et à côté la bûche, plutôt que dedans car sinon, je pense que les gros morceaux de noisette auraient considérablement compliqué le découpage…
Un aperçu de notre future table de Noël (sur le thème de la forêt). Je l’ai dressée exprès pour vous, vu qu’elle ne va pas rester comme ça jusqu’au 24…
Et cette jolie vaisselle, c’est un rêve pour moi : car j’ai toujours raffolé du métal émaillé (comme les ustensiles de nos arrières-mémés, que l’on trouve encore dans les brocantes : ça a un charme fou !) sauf que jusque là mes achats avaient été décevants : Pas assez solide, des éclats dans l’émail dès le moindre coup… Mais là c’est du costaud, puisque cette vaisselle est fabriquée dans l’usine du fameux « roaster » (c’est le même revêtement : toute la vaisselle passe donc au four) ! Evidement, il ne faut pas la jeter non plus du 3ème étage mais au quotidien elle est super résistante, étonnement légère, très peu encombrante (la façon dont les assiettes s’empilent est parfaite : voyez la pile de 8 assiettes creuses : elle est trois fois moins haute qu’avec mon ancienne vaisselle)… et super élégante !
Visez-moi un peu le look des cuillères en émail 😉
Pour la déco, j’ai ramassé dans la forêt des feuillages, des fougères, des morceaux de pin ou de sapin. Je trouve cela tellement plus charmant que les babioles « made in China » du bazar du coin…
Ici le service à café, qui ressemble à une dînette tirée tout droit de « La Petite Maison dans la Prairie » (désolée, la lumière est pourrave…)
Alors, vous l’avez vu? Un indice : Il est au grenier…
Le charme fou de l’hiver… ici, une clairière en forêt de Chambaran.
Et pour terminer, ce petit cerf d’une « mignonitude » extrême, crocheté par ma grande fée Roseline… Je ne spoile rien vu que le bébé qui doit recevoir ce beau cadeau à Noël ne lit pas mon blog hein ;). Et ça n’a rien à voir avec la recette, OK. Mais c’est si mignon…

Pour la vaisselle émaillée c’est ici (CLIC !)

Et vous pouvez utiliser le code promo « GOURMANDISES », qui donne droit à 10% de réduction sur tout le site WARMCOOK, y compris sur les promotions et les offres en cours.

Je vous souhaite à tous un très joyeux Noël !

On se retrouve début janvier (d’ici, là, je vous prie de bien vouloir m’excuser si je ne peux répondre aux commentaires faute de disponibilité (car en vacances avec les enfants, je manque totalement de temps pour allumer mon ordinateur). Mais je lirai tout avec très grand plaisir à mon retour, merci d’avance ! : ))

N’en perdez pas une miette ! Abonnez-vous à ma newsletter

Répondre à Sophie Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Je suis completement scotchée par ce chef d’œuvre fait à 6 mains. Bravo les filles. Je suis incapable de me lancer dans ce genre de truc toute seule et comme j’ ai pas de filles….. Je suis vraiment admirative Vous l’avez englouti et alors vous recommancez pour le 24 ou bien vous vous lancez encore dans un autre truc de dingo 😂😂😂😂😂😂 ????? Je souhaite de bonnes fêtes à toute la famille Chioca et je te dis à l’année prochaine Marie. Gros bisous. Nicole

  2. Juste sublime ! Merci pour ce dernier et magnifique post de l’année 🙂 Le fond, la forme tout y est, j’adhère et j’adore :-).
    Les photos …mais que dire….un pur régal pour les yeux avant celui des papilles …merci pour cette nouvelle recette qui sera définitivement celle de ma bûche de Noël cette année (j’en suis tombée amoureuse au premier regard ;-)).
    Et un grand BRAVO à Roseline, ce petit cerf est tout simplement adorable, un pur symbole de tendresse.
    Je vous souhaite de très bonne fêtes de fin d’année.

  3. Beau! Beau! Beau dessert et certainement très bon! Merci Marie pour ce si joli article et juste un petit mot pour te confirmer que le travail informatique fait sur ton site se révèle fantastiquement efficace : bravo!
    Et je te souhaite de bonnes vacances et de belles fêtes de fin d’année en famille.
    Très beau Noël chez vous,
    Avec mes plus affectueuses pensées,
    Magalie.

  4. Coucou, ça y est je l’ai vu….. Il prend l’air et regarde la forêt tout autour😉 oh un flocon lui arrive sur la pointe de son nez…
    Merci pour votre créativité !

  5. Comment ça une bûche pour 12 personnes ? C’est pas 6 maxi à table cette année ? Ah, tu as prévu 2 parts par personne c’est ça 😉 Merci Marie pour cette recette originale et alléchante. Je rajoute HE de sapin de Sibérie sur ma liste ! Joyeux Noël à toute la famille. Gros bisous aux biquettes. Véronique

  6. Je suis sous le charme total!
    L’odeur du pin plutôt épinette noire d’ailleurs je l’utilise en ambiance en ce moment.
    Bravo à toutes ! Et très belle fin d’année en famille C’est trop mignon je retourne regarder les photos

  7. Merci Marie pour ce post et cette recette qui me tente bien. Moi aussi je raffole des expérimentations culinaires, au grand damn de ma famille (parfois !) Mon plus gros problème étant que je dois parfois finir seule des réalisations un peu audacieuses que je suis la seule à trouver délicieuses ! 🧐 Mon mari et mes deux ados me disent alors, avec toute la délicatesse qu’ils peuvent car ils me sentent sensible sur le sujet (parce qu’ils m’ont vu passer quelques heures en cuisine !) : « c’est bon, hein, mais chuis pas fan…. »
    Alors je me demande….cette magnifique bûche au sapin….devrai-je la « finir » seule ? Heureusement avec toi, les recettes sont sages😉😘
    Je vous souhaite à tous d’excellentes fêtes de fin d’année. 💚

  8. Magnifique encore une fois ♥ Tes photos sont un enchantement toujours renouvelé, bravo à l’équipe pâtissière familiale ! J’ai bien rit au « wow mortel » traduit, cela me rappelle des souvenirs similaires 😀
    Belles vacances en famille et Joyeux Noël !

    Et comme je suis d’accord avec toi avec les indignations déplacées, cela vaut pour bien des domaines…

  9. Bonjour Marie,
    J’avais déjà essayé le sapin dans.. un crumble aux pommes, et c’était délicieux ! Ton association est très tentante également….
    La vaisselle est ravissante et ta table de fête très accueillante…
    Et sinon « Koâ, tu as un raton laveur en énergie fossile chimiquement modifiée !!! » … plus sérieusement, je ne comprends pas ce débat stérile autour des vrais arbres de Noël qui comme tu le dis sont cultivés pour cela, à condition de s’assurer de leur provenance, comme pour les fruits et légumes en fait ! Tu l’auras compris, j’ai donc un vrai sapin dans la maison, cette année comme toutes les autres (je crois que j’ai été traumatisée du faux sapin décharné que nous utilisions chez mes parents… le vrai sapin était alors un genre de rêve ultime !)

    1. Bonjour, le souci tel que je le comprends avec les sapins de Noël, c’est la façon dont ils sont cultivés, en intensif et avec énormément de traitements phytosanitaires. Comme pour ce qu’on mange, on peut s’intéresser à ce problème pour les sapins et privilégier un sapin « bio » (si tant est que ça existe) ou un sapin renouvelable dans le sens où on pourra le ressortir l’an prochain, et pas en plastique évidemment. Et si vous connaissez le Morvan, vous pouvez constater que les cultures de sapin ont remplacé les prés et les forêts naturelles, et c’est bien dommage et bien moche. Donc à mon avis il n’y a pas de quoi se moquer…

  10. Quelle merveille , ce sera mon dessert de Noël, merci pour l’idée, tes photos magnifiques, les anecdotes qui nous emmènent avec toi en forêt… Passes de belles fêtes
    Et pour l’histoire du sapin mort bordelais, je me demande si Mr le Maire a réalisé que les 3/4 des vins de Bordeaux sont élevés dans des chênes morts 😬…

  11. Oh qu’il est beau ce chalet!!!! Magnifique création Marie! Bravo à toi et à tes filles! ça sent bon le sapin! 😉
    Les photos sont encore une fois superbes! Et j’adore la peluche crochetée par ta fille, il est craquant ce petit cerf. Il faudrait que je m’y mette un jour…. Bon, tu m’as donné faim, et envie de neige! C’est malin!
    Je te souhaite de passer de très bonnes fêtes avec ta jolie petite famille. Joyeux Noël!
    Bisous

  12. Très jolie réalisation qui me rappelle une autre bûche réalisée il y a quelques années, la bûche « Chalet » de chez Amuses Bouche. La chantilly à la crème de coco et au sapin me semble très très intéressante, du coup il est fort possible que je m’essaie à cette nouvelle version. Bravo en tous cas pour vos recettes; votre imagination, votre talent et vos photos ! Très belles fêtes de fin d’année à toute la famille

  13. Oulala, j’ai eu peur un instant, jouer avec de l’huile essentielle de sapin, qui peut être un veino tonic, pas bon pour les cardiaques, etc. Mais bon 3 gouttes pour toute cette masse, si ce n’est que pour un gâteau dans l’année, pas de quoi jeter meme (Zut le smartphone ne met pas les accents) aux orties. Bref cette histoire est hyper tentente…. Et cette vaisselle, j’adore, bien que un contour bleu me ferait craquer plus rapidement ! Bon Noël et bonne année.

    1. Alors, rassurez-vous je ne « joue » jamais avec les huiles essentielles… Je les connais bien, depuis très longtemps, je soigne toute ma famille quasi uniquement avec l’aromathérapie depuis 20 ans et quand j’ai un doute je demande toujours (à un médecin). Là, pour l’huile de sapin de Sibérie il n’y a aucun souci, mais alors absolument AUCUN souci à se faire. Déjà parce qu’elle n’a aucune toxicité aigüe aux doses thérapeutiques (mon médecin me l’a recommandée depuis des années comme anti-inflammatoire et décongestionnant des voies respiratoires, mais cette HE a aussi des propriétés apaisantes et oxygénantes, il ne m’a jamais parlé de risque pour les cardiaques). D’autre part, comme vous le dites, là on n’est même pas sur des doses thérapeutiques : 5 gouttes pour 12 parts… et même pour 6 parts si les gens en mangeaient chacun 2 tranches (on ne sait jamais ;)), c’est totalement inoffensif.
      J’avais dit que je ne répondrai pas aux messages cette fois-ci mais là je suis obligée sinon des gens vont tomber sur votre commentaire et se faire du tracas pour rien.
      Surtout ne vous froissez pas car vous avez bien dit dans votre message que la « posologie » était OK, mais il y a des personnes qui, parfois, lisent un peu vite ou prennent peur quand elles lisent « dangereux pour les cardiaques ». Ce que ma bûche n’est assurément pas…
      Je ne voudrais pas que mes lecteurs croient que je « joue » avec les HE sans connaître alors que je sais exactement ce que je fais, ça je peux vous l’assurer…

      Bonne journée à vous,
      Marie

  14. Bonjour Marie
    Magnifique ce gâteau mais un peu compliqué à faire pour moi (je pense que je me débrouillerai mieux avec l ouvrage de votre grande fille. )
    De belles fêtes à vous

  15. J’adore et en plus J’AI le sapin de Sibérie. Je vais le tenter ce gâteau pour Noel à déguster à côté d’un VRAI sapin.
    ça nous a bien fait rire tous ces bobo écolo qui roulent en 4X4 et qui refusent un sapin mort (coupé) Savent ils que ça existe en pot (même très gros) et que l’on peut le replanter après dans la forêt ?
    Joyeux Noel et Bonnes Fêtes de Fin d’Année

  16. Bravo à vs les filles chiocca c est magnifique cela met un peu de magie en ces jours d avant noël pas comme d habitude
    Et oui tt est sujet à polémique les sapins …..tt le monde a de grandes idées sur tt
    Retrouvons un peu de logique.
    Profitez de vos vacances en famille je suppose
    Au plaisir de se retrouver en 2021 en n espérant juste que la situation sanitaire s améliore et la vie sera belle
    Très beau noël sûrement sous la neige pour vous
    Idem à tous ceux qui vs lisent

  17. Bien agréable de démarrer la journée avec un si joli post qui nous fait rêver !!! Un grand BRAVO les filles. Et merci d’avoir mis en image ta table des fêtes… Effectivement bien belle, je m’inviterais bien…
    C’est Noël avant l’heure 🎄🎄
    J’espère que vous êtes bien remis de votre aventure virale; au moins n’avez-vous pas perdu le goût et l’odorat . Merci les huiles essentielles 😉
    Moi aussi, j’aime bien les utiliser en cuisine mais jamais essayé en saveur pin de Sibérie. À tester bien vite.
    Cette bûche ‘’chalet‘’ est superbe, et bien sûr la qualité des photos nous ravit toujours autant.
    Joyeux Noël à toute la famille. Bises et pensées affectueuses.

  18. Bonjour Marie, avec vous l’effet Waou est garanti ! J’ai bien ri et me suis attendrie devant l’oeuvre de Roseline !
    Et ce petit raton si mignon, qui ne savait pas encore qu’il disparaîtrait dans une avalanche de ganache… avant de se venger en mordant une gencive 😄!
    Ce chalet abrite une fée, celle de la cuisine et du talent. (ouiii, je sais, je me répète mais mon vocabulaire manque pour décrire l’effet de votre travail 🤗).
    Je garde cette recette sous le coude, en fait je vais la recopier dans mon cahier -spécial -blog-de-Marie, pour l’essayer le jour où j’aurai du monde à la maison.
    Pour le 24 j’offre le gâteau aux épices à la vapeur…
    Merci encore pour ces touchantes et magnifiques photos, joyeuses fêtes à vous tous Marie !
    P. S. Certaines huiles essentielles peuvent aider à rééduquer le cerveau pour retrouver l’odorat en cas de perte liée à Celui- dont -on -ne- prononce- pas- le- nom…, en en respirant les effluves au dessus du flacon.
    Evelyne

  19. Coucou Marie
    Vraiment sublime une vraie œuvre d’art en cuisine bravo à toi et les autres petites mains…..
    Et doit être délicieusement bonne. Que de talent et tu restes tellement simple. Merci aussi pour les magnifiques photos que tu as jointes à l’article, c’est toujours un plaisir pour les yeux
    J’ai retrouvé l’article sur les articles de cuisine et je t’ai fait un petit commentaire : quand tu auras un peu de temps pour me répondre.
    Je te souhaite ainsi qu’à ton mari tes enfants et tes proches de très belles fêtes de fin d’année et au plaisir de te lire et de converser en 2021.
    Je t’embrasse très fort
    Jacqueline

  20. bonjour Marie,

    c’ets très tentant comme recette!
    MAIS je n’ai pas d’HE de sapin de sibérie, mais j’ai de l’HE de sapin pectiné (celui qu’on trouve dans nos forets quoi 😉 ), est-ce que c’est bon du coup?

  21. Bonjour Marie, j’emploierai le même mot qu’Evelyne précédemment : Fée ! Vous êtes une fée ! Pour tout transformer en Beauté. Et pour donner, offrir encore et toujours. Je n’interviens pas souvent mais dans votre dernier post vous expliquiez que parfois des gens vous reprochaient des choses. Comment osent-ils ? À quelqu’un qui donne autant et apporte aux autres autant de bonheur… Grrrrrr ! Merci pour tout. Chaque nouvelle page est un ravissement. Joyeuses fêtes à vous et à votre famille dans la merveilleuse odeur de sapin.

  22. Merci Marie pour vos magnifiques textes et créations, J’ai craqué……, sapin de noël comme tout les ans, évidement, huile essentielle de sapin de Sibérie que je connais très bien également qui diffuse sa douce senteur de foret, et puis, encore un livre le dernier pour voyager autour du monde dans ma cuisine en attendant ! pour régaler les enfants et les amis je serai prête dès que nous serons déconfiné pour de bon !!!
    Je vous souhaite de très belles fêtes pleines de Lumières et d’Amour ¨!

  23. Plusieurs choses me font réagir dans ton article, alors je n’hésite pas:
    1- tu manges de la bûche au petit dej? attention aux gencives, ce serait dommage d’arriver aux fêtes une incisive en moins!!
    2- j’ai eu la réponse plus loin dans le texte, mais je n’ai pu m’empêcher de penser « waw la table est déjà dressée » hihi
    3- je suis venue jusque dans tes contrées pour chercher mon sapin à l’ESAT du Planteau, j’avais envie (et le temps!) de faire un peu plus éthique cette année. En tant qu’alsacienne, je suis attachée au sapin de Noël, mais comme tu dis, ceux attachés aux lampadaires me font un peu de peine.
    Bon, en tout cas, je m’empresse de faire suivre le lien de ta bûche à ma fille de 16 ans qui s’est proposée de faire le dessert.
    Je te souhaite de passer de très belles fêtes, et de bien profiter de ces vacances bien méritées!

  24. Bonjour Marie,
    Un seul mot, MERCI!
    Quel plaisir de lire vos publications, des recettes allėchantes, des photos magnifiques, de l’humour et surtout ėnormėment de poésie et de tendresse. Comme ça fait du bien de vous lire!
    Et un grand bravo à Roseline pour cet adorable petit cerf.
    Joyeux Noël à vous et à votre famille.
    Béatrice

  25. Bonjour Marie ,

    En voyant la première photo de ton article, j’ai eu le souffle coupé et j’ai su tout de suite que ce serait notre gâteau de Noël. Avant que tu partes en vacances, j’aimerais, si possible, que tu puisses répondre à mes trois questions :

    Je suis une maman allaitante, penses-tu que l’huile essentielle de sapin de Sibérie me soit déconseillée ?

    As-tu laissé le papier de cuisson sous la bûche pour la déposer sur ton rondin de bois ?

    Quel est le diamètre de ton rondin de bois ? histoire que je puisse donner la valeur quand mon mari ira couper à la tronçonneuse une rondelle dans notre tas de branches au fond du jardin 😉

    Merci beaucoup et bonnes vacances à toi

    1. Tu as de la chance, de déconnecte tout dans 5 min… 😉
      Maman allaitante : un part de gâteau = pas de souci
      Oui, le papier cuisson est resté dessous
      Diamètre du rondin : 30cm
      Bonne vacances aussi !

  26. Merci Marie de nous proposer le lien vers tes ustensiles préférés … je rêvais depuis longtemps de ce cuiseur avec le panier-qui-va-bien…
    Le Père-Noël a dû lire par-dessus mon épaule pendant que je rêvais sur la recette précédente du gâteau cuit à la vapeur : un écovitam 6l et son panier sont arrivés chez moi ces derniers jours ! Ce qui me permettra de l’essayer avant Noël, je commencerai sûrement par la recette de brioche que tu proposes dans ton livret de recettes joint au colis.
    J’adore la brioche et cette recette avec un minimum de manipulations et levée directe dans le cuiseur donne envie de s’y mettre ! (je ne sais pas si le Pêre-Noël a vu aussi que j’ai tilté aussi sur la vaisselle, que je trouvais très jolie – et la photo de ta table de Noël nous le confirme) et pratique puisqu’elle peut aussi passer au four. Je trouve qu’on devrait offrir ce genre d’ustensiles à tous nos jeunes)
    Merci aussi pour tes saines mises au point sur la tenue du blog et les sapins ^^ ben oui, de la nuance et de la mesure, gardons notre bon sens surtout !
    Pour les idées sur un index des recettes, je m’en remets depuis le début au classement par ingrédients qui figure à la fin de tes livres : je trouve ça très pratique et du coup ça permet de varier les recettes pour étonner nos tablées car sinon, je crois qu’on a tous tendance à refaire nos mêmes recettes préférées. Mais si on peut aider pour la tenue du blog, en attendant d’autres idées, je vais utiliser les liens que tu proposes (pour les ustensiles de cuisine entre autres et pour les livres, je partage entre mon libraire et tes liens vers Terre Vivante).
    Ah, j’allais oublier de te dire : j’ai adoré ton dernier livre « le monde entier en 80 recettes », un vrai plaisir à lire et plein d’idées pour « revisiter » (sainement) les menus de cette fin d’année.
    La bûche d’aujourd’hui « au sapin de Sibérie » pique ma curiosité, je vais demander ça à ma pharmacie … mais je ne sais pas si je vais oser dire que c’est pour mettre dans un gâteau ! 🙂 Tu nous fais faire de ces trucs Marie ! (trop mignon le petit renne, comme le petit écureuil de la recette précédente et top l’annonce de tes publications, beau travail d’équipe en famille, félicitations !)
    Merci Marie pour tes saines découvertes, joyeuses fêtes de fin d’année, à toi et à tous.

  27. Ho Marie, que c’est beau, que c’est beau, que c’est beau ! Mais quel talent ! Bravo à toutes les filles, la recette, le montage, la déco, le petit cerf « kromeugnon »… je me régale les yeux, j’imagine l’odeur de forêt…
    Tu m’as bien fait rire avec ton histoire de sapins accrochés aux lampadaires… il se trouve que je travaille dans une ville qui ligote plein de sapins aux lampadaires, justement… mais c’est le Maire qui veut tous ses sapins ! Les employés municipaux, limite ça les enquiquine…
    Passez tous de belles fêtes, et chez toi je suis sûre qu’elles le seront. Gros bisous (en virtuel, on ne risque rien !)

  28. Bonjour Marie,
    Merci pour cette belle idée de gâteau qui au départ m’a un peu perturbée (j’imaginais des branches cachées dans la pâte… une idée très saugrenue). Le résultat final semble fabuleux, je suis à chaque fois épatée par tes idées et par ta mise en beauté culinaire 😉 Bravo aux trois pâtissières ! Et merci pour l’aperçu de ta jolie décoration.
    Je te souhaite à toi et à ta famille de très belles fêtes de fin d’année ! Profite bien de tes vacances.
    Grosses bises amicales,
    Marie

  29. Absolument magnifique ma chère Marie, il y a un petit moment que j’ai déjà repéré cette jolie bûche chalet sur la toile. Elle sera au programme l’année prochaine avec mes petites filles. Je te souhaite de Joyeuses Fêtes de Noël. Laissons entrer l’Esprit de Noël dans nos chaumières et profitons de ces retrouvailles. Mon cher et tendre quitte l’hôpital ce soir et c’est un bonheur d’aller le chercher.Nous passerons un Noël tout en douceur avec nos enfants et Skype en direct du Japon avec notre fils chéri si éloigné. Je t’embrasse et à l’Année prochaine, puisse t’elle être meilleure que cette année.

  30. Arf les bonbons La Vosgienne qui ne sont même pas fabriqués dans les Vosges…
    Ça me dirait bien quand même de goûter ça. J’ai d’ailleurs récemment reçu du thé « menthe-chocolat » genre « after-eight », j’ai eu peur au début et finalement j’aime beaucoup. Il irait bien avec ce gâteau !
    Merci pour cette année de recettes, de belles photos gourmandes, mais aussi les paysages, la vaisselle, la déco… et surtout merci de prendre le temps de faire ces triples (parenthèses) , c’est un vrai plus que je savoure sans prendre un gramme !
    Joyeuses fêtes !

  31. Waouh, une fois de plus je me suis émerveillée et régalée en lisant ce billet, ton humour, ton esprit (tes neurones fonctionnent très bien rassure-toi !) , j’aime tout et cette vaisselle ouah !! le raton-laveur est chou …
    Je te souhaite, ainsi qu’à ta grande famille, un Noël zen et joyeux
    Bisous

  32. Quel joli gâteau! Je suis sure qu’il doit sentir très, très bon. Je suis comme toi pour les sapins, on le choisit bien, local, poussé exprès, recyclé sur place, et qui me ravit pendant un bon mois par son odeur de forêt. La vaisselle est bien jolie, et pour une fois c’est une marque qui vient de chez moi et qui est 3 à 4 fois moins chère ici 😉 J’ai ma petite casserole qui me donne l’impression d’être Caroline Ingalls quand je m’en sers. Bonne vacances, Marie!

  33. Magnifique! Et vos commentaires sur les égarements des intégristes écolos sont tout à fait réjouissants. Vive le bon sens et les jolies traditions, à bas les donneurs de leçons pontifiants!

  34. Punaise Marie!!! cette vaisselle ça fait 20 fois que je la mets dans mon panier chez warmcook ( ils devraient te reverser un bénéfice vu la bonne cliente que je suis devenue grâce à toi!)
    J’adore cette maison (bon je déteste les bûches et les desserts en général) mais là elle a l’air tellement mais tellement bonne…. et j’imagine très bien sapin/chocolat…. olalala le régale.
    Merci pour cet écart sur les sapins, ils nous gonflent sévère tous ces anti! 😉
    Prends bien soin de toi et merci encore de tes partages! J-6 pour avoir ton dernier livre entre mes mains…. oh yeah..

  35. Belle et bonne recette (comme toujours) mais quel dommage, le ton ronchon et les critiques sarcastiques dispensables… pas très esprit de Noël.
    Les réseaux regorgent de coups de sang, énervements en tout genre. Le monde n’en manque pas, je suis attristée d’en voir ici aussi.
    Je me console avec la douceur des photos. Meilleurs vœux de paix et sérénité

  36. Que dire sinon un grand merci Marie pour ces photos magnifiques et ces recettes à tomber que tu nous offres si généreusement. Nous avons tous et toutes une chance incroyable de graviter autour de ton petit univers.
    Je te souhaite ainsi qu à ta grande famille de très bonnes fêtes de fin d année .

  37. Merci Marie pour vos partages qui sont toujours des moments de douceur. Tout est beau. Vous et votre famille, vos photos, vos recettes, vos livres, l’endroit où vous vivez, vous êtes la vraie définition du bonheur et vous me le faites partager grâce à tout ce que vous faites. J’ai même envie de tenter la bûche de Noël mais pas pour Noël, lol… Au risque de nous retrouver sans dessert. Et il faut déjà la faire une fois pour s’entraîner je pense. J’ai vu le petit raton laveur 🤫
    J’ai voulu commander le pack vaisselle émaillée mais ils sont en rupture de stock 😢
    Le petit cerf en crochet est magnifique. Est ce que votre amie a un blog ou en vend elle ?
    Dernière chose, je suis tout à fait d’accord avec vous sur votre texte sur les sapins de Noël qu’on ne veut plus, quelle hypocrisie !!!!
    Encore un immense Merci 😊😊
    Je vous souhaite un très joyeux Noël à vous et votre famille. 🎄🦡➕

  38. Une fois n’est pas coutume, je laisse ici un petit message pour te remercier Marie des ces doux messages distillés au fil des semaines….. je connais depuis longtemps tes livres et tes recettes mais je n’ai découvert le blog que depuis le 1er confinement (comme quoi on en gardera qq bonnes choses en cherchant bien…) et moi qui fuit absolument les réseaux sociaux (trop chronophage), je suis en revanche tombée en amour avec ton blog; des photos sublimes, une simplicité de ton, un humour que j’apprécie et… (oui j’y viens!) de délicieuses recettes.
    Bon j’avoue au 1er abord le côté totale réussite de la jeune femme trop belle, mère d’une grande tribu, qui habite au coeur de la nature, qui fait des trucs trop bons (et sains!) et qui en même temps arrive à bosser, écrire des livres, être active sur les réseaux et en plus cultiver un sublime jardin en permaculture, c’était too much pour moi!! Jalousie!! Mais au fil des post (au bon rythme, longs mais pas trop souvent, de quoi les attendre comme le retour des galettes à la frangipane 1 fois par an….) j’ai réalisé que comme nous toutes, tu étais juste humaine et que tu savais avouer tes failles, tes fatigues, tes ras-le-bol ou tes doutes en toute simplicité et avec une belle auto-dérision, bref de quoi faire taire cette (moche) jalousie pour laisser éclore à la place un sentiment beaucoup plus noble de soeur d’humanité (ouf je m’en sors bien!).
    Et bref rien à voir mais je voulais juste partager un lien vers un petit producteur d’huile essentielle de sapin blanc dans le Jura, c’est une petite boite que j’ai pu visiter lors de mes dernières vacances dans cette belle région et c’est un projet super: il travaille en partenariat avec l’ONF qui lui signale les coupes faites sur certains secteurs, il va récupérer les branches de sapin ou de pin essentiellement pour en extraire les HE et les résidus sont utilisés par des agriculteurs bio du coin en paillage. Top non? Bien sûr je n’ai aucun lien ni intérêt avec ce producteur, c’est juste que je me disais que c’était dommage d’utiliser de l’HE de Siérie (oui je sais c’est une variété mais qui pousse essentiellement en Russie non?) s’il y avait des alternatives locales. Je me suis fait un parfum d’ambiance avec et j’ai l’impression de faire mes besoins dans la forêt quand je vais dans mes toilettes!! (oui je sais cette dernière phrase n’est absolument pas glamour…. tant pis).

    Bref c’est là:
    https://aromacomtois.fr/produit/huile-essentielle-sapin-blanc/

    Heureusement que je n’écris jamais parce que je suis presque aussi longue que Marie…. hi hi…
    Encore merci d’être toi! belle pause en famille à toi…..

    1. Merci du lien, c’est une très bonne idée et la démarche est super !
      Merci aussi pour la démarche « de la jalousie à la sororité », je pense que l’on est plusieurs à partager 😉

      Et un commentaire long après un article long, ça ne fait même pas peur, en plus on a un bonus « parfum d’ambiance aux toilettes », nickel 😀 (on est tout à fait dans le ton du site, c’est top !)

      1. ah merci Marie-Annick de cette réponse totalement déculpabilisante!
        j’avais peur après l’envoi de mon commentaire d’un lunchage virtuel par une horde de fans de Marie en pleine ovulation (oui je suis la reine des trucs pas glamour! mais je cherche vainement un parallèle à la hauteur pour l’expression « en rut »…. parce que on va être honnête la majorité des lecteurs de ce blog semblent être des lectrices -je m’excuse auprès des lecteurs masculins égarés ici, et peut être que le pseudo de « Marie-Annick » se cache en fait un grand moustachu !- et perso à ce moment là de mon cycle, je me sens capable de tout!! bon ça ne dure pas dommage…).

    2. Hahahaha !
      Qu’est-ce qu’il m’a fait rire votre post 🙂

      Mais dites-moi…. « Tombée en amour »…. c’est pas un peu québecois, ça ? ( je dis ça parce que je vis en Ontario, lol)

      Bonnes fêtes à vous et merci pour ce moment de rigolade supplémentaire 🙂

      1. et voui c’est totalement québecois, un vestige de mon voyage de noces passé là-bas il y a qques années (parce que non malheureusement je n’y vis pas!), j’ai trouvé cette expression si juste, si belle et si parlante que je l’ai ramenée en catimini dans ma valise (bon j’étais aussi en pleine fascination béate de mon amoureux hein ça compte dans cet engouement linguistique! tout ce qui s’approchait de près ou de loin du mot amour résonnait puissance 10… ). Les mots sont restés (l’amour aussi hein mais plus la fascination béate non, ça ça résiste rarement à 10 ans de mariage et tant mieux!!), mais c’est pas facile à placer, la preuve on se fait repérer de loin! Mais je suis hyper fière que ce soit par une vraie québécoise, d’habitude j’ai plutôt droit à un sourire poli genre « mais d’où elle sort ce truc »!!

        merci pour les sourires partagés et bonnes fêtes à vous aussi 🙂

        1. Ah mais je ne suis pas québécoise, figurez-vous que je suis une Auvergnate pure souche lol !!!

          Récemment émigrée au Canada ….. et bien contente d’y être 🙂

          Merci pour la genèse, j’ai beaucoup aimé la lire ! Avec un tel don pour l’écriture, vous n’avez jamais pensé à écrire des livres ? Surtout maintenant, où on peut s’auto-éditer si besoin… Pas bête pantoute !!! 😉

  39. Quelle excellente idée !
    Et puis c’est drôlement joli, vous vous êtes (encore!) surpassées 🙂

    Je n’ai pas le bon sapin en stock dans mes HE, mais je le note sur ma liste pour ma prochaine commande chez aroma-zone ( je vois qu’on a les mêmes fournisseurs, lol – les meilleurs, quoi ! Tu sais qu’à l’origine, il y a 20 ans, ils étaient à Clermont-Ferrand ?)

    Bonne vacances, rest well and take care 🙂

  40. Bonjour Marie,
    Ravie de vous savoir en meilleure santé, ainsi que votre famille. Et avant que j’oublie, j’admire ce petit renne trop mignon, votre fille est douée (eh oui c’est une personne ayant essayé de multiples fois le crochet sans y rien comprendre qui parle ahah).
    Cette recette me parle oh là là ! Je la mets de côté pour une prochaine occasion car j’ai déjà prévu les desserts de cette année (si je vous dis buche sorbet framboise-vanille-mousse glacée chocolat et gâteau miroir chocolat-orange, je pense que ça vous dira quelque chose) mais je ne peux pas oublier cette recette. En fait je rêve de tester ce genre de saveur depuis un épisode du meilleur pâtissier (oui c’est pas ig bas ce qu’on y fait et on peut ne pas aimer, mais on regarde en famille et c’est plutôt sympathique de voir un concours d’amateurs où les participants n’hésitent pas à se donner un coup de main et semblent bien s’entendre, c’est notre petit plaisir qui nous donne envie de pâtisser ensemble après !)… Bref, je suis tellement contente de savoir que vous aussi en avez rêvé et réussi à mettre en forme cette idée merveilleuse !
    Miam, miam je pense que ça n’attendra pas l’an prochain avant d’essayer 😉
    Bonnes vacances et bonnes fêtes et bon temps en famille !

  41. Je reste, une fois de plus, sans voix devant cette création… et devant les photos !! Merci, Marie !
    Je ne me sens pas à la hauteur pour réaliser cette maison gourmande au fonds des bois mais je transmets l’article à ma fille Julie qui a toujours fait preuve de patience devant un défi cuisine ou pâtisserie
    Je craaaaaque pour le petit cerf, qu’il est beau ! et le « bleu fané » de ses bois est un choix incroyable ! Bravo à la Demoiselle aux doigts de fée !
    Passez de bonnes fêtes et que 2021 débute bien pour vous !

  42. Comment dire ? J’aime TOUT !!! Ce post, ainsi que le précédent, ainsi que celui d’avant et celui d’avant etc etc… Comment fais-tu ? je me retrouve tellement dans publications… Je ne viens pas souvent sur le blog mais j’ai tous les livres et le dernier est dans la hotte du Père Noël je crois (pas d’inquiétude commandé directement chez Terre Vivante). Je suis en train de préparer le gâteau vapeur, suite sur Instagram !!! Merci Marie.

  43. Et voilà, je viens de faire cette bûche ce soir pour m’entraîner ! J’ai quand même passé 2h30 pour sa réalisation sans compter les noisettes torréfiées et caramélisées, mais promis, elles seront présentes pour le jour J ! En voyant le résultat, mon mari a demandé si on pouvait l’attaquer dès le petit-déjeuner demain matin… quel gourmand !

  44. Juste le modèle de bûche que j’attendais! Pour ma retraite (en fin d’année scolaire), je déménage dans une petite maison au milieu des bois, qui y ressemble fort! Alors je garde précieusement ta recette pour Noël prochain (je vais la tester avant, quand même). Un tout grand merci, et joyeuses fêtes à vous!

  45. Je m’appuie sur ma table en cadavre d’arbre (aaah c’est tellement romantique…) pour vous souhaiter, à vous et à votre famille, un joyeux et saint Noël, et une bonne année! Enfin, on espère! Et merci pour vos recettes et votre bonne humeur. Au plaisir de vous lire encore l’année prochaine!

  46. Bravo dames Chioca, vous êtes douées! Très belle bûche! Tu as bien fait de souffler ton idėe d’huile essentielle de sapin pour parfumer, tu sais maintenant que ton nez et ton cerveau (« on en mangerait! ») ne t’ont pas menti. Joyeux Noël à toute la famille!

    1. Bonjour Sophie, Je me permets de vous répondre car Marie Chioca est en vacances et moi, j’ai déjà fait cette bûche. La quantité de génoise était bien suffisante pour ma part. Peut-être avez-vous oublié d’ajouter les deux blancs en neige supplémentaires ?

  47. Bonjour Marie,
    n’y a-t-il pas une erreur dans les proportions de la génoise ? Je viens de la faire à l’instant et la quantité est vraiment minuscule pour remplir un moule de 24 X 33 cm. La couche est vraiment millimétrique. Est-ce normal ?
    Merci d’avance pour ton aide et joyeux Noel,
    Sophie

  48. Superbe chalet Marie!!! Vous êtes vraiment très douée! Au delà du gout qui doit être divin, le visuel est magnifique!!
    J’ai essayé de reproduire (mais en vraiment plus simple…) avec une mousse à la poire (trouvée aussi sur votre site en version pêche) parce que j’adore le mélange poire-chocolat. Et vraiment c’était pas mal!
    Merci encore pour vos recettes et vos idées!
    Véronique

  49. Bonjour Marie,
    J’espère que tu passes de bonnes fêtes.
    Juste un petit message pour te dire que dans la dernière newsletter de « la vie claire » il y avait une photo d’un fondant potimarron chocolat, avec déco « tête de renne », qui ressemblait tellement à celui ci : https://saines-gourmandises.fr/2016/12/07/noel-bio-a-budget-sympa-partie-1/
    Alors je me dis « chouette, ils publient ses recettes ! ».
    Sauf que… en suivant le lien (https://www.lavieclaire.com/recettes/fondants-au-potimarron-et-chocolat/?utm_source=eloqua&utm_medium=email&utm_campaign=news_mensuelle_decembre), j’arrive sur une recette quasi identique, mais créditée ainsi : « Recette et stylisme photo par Green&Pepper Agency pour La Vie Claire »
    Hum…bref, je leur ai envoyé un mail, j’imagine que ça ne changera rien, mais voila, je trouve ça vraiment pas correct…
    bonne fin d’année, sinon !

  50. Charlie, le raton laveur est aussi dans la mosaïque du pas à pas, sur la dernière photo, très belle création. Je ne ferai pas La Sapinière : pas d’invités et un gros poil en bois de sapin dans la main, mais c’est un plaisir authentique de vous lire. L’huile essentielle de Sapin de Sibérie est en plus ; antiseptique respiratoire (bas les masques…) antistress, rééquilibrante et tonique général (2021 nous voilà !!!) [source Livre AromaGuide — Aude Maillard ]
    J’ai attrapé, grâce à vous, le virus de la planche de potager Bio en lasagnes; Tomates, aubergines, piments doux landais, oignons rouges, ont laissé la place des choux kale et des salades abritées d’une mini-serre maison. Une petite question : Quel est le devenir de cette lasagne crée en juin, est-elle réutilisable en l’état ou doit-on recommencer une nouvelle lasagne par dessus ? En tout cas, je vais continuer à fabriquer une autre lasagne au printemps prochain.
    Merci beaucoup. Bonnes fêtes.

  51. Avant l’effervescence 🥴de fin d’année, je tenais à vous remercier pour tous ces bons moments à la lecture d’un nouvel article. Je vous souhaite une très belle Année 2021 pour vous et votre belle petite famille.
    Carmen dans un petit coin du Tarn.

  52. Bonsoir Marie,
    Je ne viens pas commenter cette superbe réalisation d’autres personnes vont s’en charger.
    Je voulais juste te souhaiter ainsi qu’à ta tribu une bonne année. Qu’elle soit pleine de bonnes surprises, de joies et de bonheur.
    Du bon, du beau , du génial et le meilleur pour vous.
    A bientôt

  53. Belle et heureuse année à toi et à toute ta famille (à deux et quatre pattes)
    Des bisous
    Stéphanie

    Je n’ai pas trouvé le raton-laveur 🙂

  54. une année qui commence en douceur
    avec un raton malin au fenil belle et bonne nouvelle aznnée remplie de gourmandises
    du coup j ai acheté les he de sapin pour mes saturateurs et c est une belle idée grace a toi
    * bisous bonne soirée

  55. Il est digéré depuis bien longtemps le petit chalet et ce fut une sacrée aventure… ici aussi à 6 mains mais il faut le dire bien moins expertes que celles de la famille Chioca : c’est une évidence, nous ne sommes pas sortis major de promo de notre école d’architecture culinaire !!!
    Ainsi, une fois encore, notre table de fête vous a accueillie pour le plus grand plaisir de nos papilles. Nous sommes parvenus à réaliser la recette avec la moitié des ingrédients pour un chalet bien plus petit. (notre tribu n’est pas du tout aussi nombreuse que la vôtre).
    La ganache nous a donné beaucoup de fil à retordre à appliquer et c’est finalement la poche à douille qui nous a sauvé la mise. Et ce sont les biscuits à la cuillère qui nous ont permis (sans nous en mettre plein les doigts !) de redresser énergiquement notre ouvrage qui avait des allures de Tour de Pise
    La génoise chocolatée et imbibée est une pure merveille en terme de moelleux ; la crème chantilly de coco parfumée est un délice d’une grande finesse. Et pour moi qui ne suit pas une grande fan de chocolat, l’ensemble est vraiment somptueusement délicieux et très équilibré !
    Merci Marie pour ce cadeau gourmand tout à fait sublime.
    Nous profitons de ce message pour vous souhaiter une très belle année 2021 dans la santé retrouvée, avec beaucoup de balades comme vous les aimez.
    Martine Coralie et Gérard

  56. Bonjour,
    J’hésite entre plusieurs de vos livres: Les secrets de la cuisine à IG bas/La cuisine bio du quotidien/La cuisine de la minceur durable.
    La résolution n’est pas de révolutionner ma cuisine ni convertir la famille au bio, mais de faire manger tout le monde (2 adultes et 2 enfants, un adulte et les deux enfants étant bien enfermés dans leurs petites habitudes) un peu mieux et différemment. Pas de souci de poids particulier ni d’intolérance alimentaire dans la famille, il me faut des recettes accessibles, plutôt rapides et bonnes (mais ça je n’ai pas de crainte, je sais à qui je m’adresse!).
    J’ai déjà votre livre sur les classiques de la cuisine version bio et sur les goûters du quotidien.
    Merci d’avance pour votre réponse!

    1. je me permets de vous conseiller « La cuisine bio du quotidien ». j’ai les 3 livres à la maison, et celui-ci me sert presque tous les jours. les recettes me semblent faciles et accessibles et plaisent généralement à toute la famille, et en plus les recettes sont classées par saison, ce qui facilite la lecture! ceci dit les 2 autres sont très bien aussi, quand on goûte aux livres de Marie CHIOCA on ne s’arrête plus!

  57. Bonjour,

    Désireuse de vivre plus sainement cela fait qq années que j’ai commencé des changements dans mon placard à provision ! Il y a qq mois je vous ai découverte un peu par hasard … J’ai acquis plusieurs livres de recettes, même si je ne profite pas de toutes, mon palais se montre très sélectif 🙂 , j’apprécie tout de même de les lire et d’y piocher. J’adoire votre philosophie de vie et votre façon de la transmettre.
    Le dernier livre que j’ai acheté (vendredi !) est le secret de la boulange bio, j’adore! Cela fait longtemps que je fais régulièrement du pain qui au final plaît certes beaucoup à la famille(même si parfois il est un peu râté ! 🙂 mais je souhaitais aller plus loin ( je me contentais toujours des mêmes proportions 500g farine 320g d’eau, levure et sel). Je ne suis nullement déçue, ce n’est pas mon premier livre sur le pain, j’hésitais un peu, mais il est certainement le plus complet, pleins d’astuces et sains… il est super et je n’ai qu’une hâte en essayer tout plein ! Mon premier 100% petit épeautre et sans pétrissage était magnifiquement beau et bon.
    Toutefois j’ai 2 questions qui m’obsèdent … comment puis je convertir une recette MAP en recette classique (tps de levée …) il y a des recettes qui me font de l’oeil mais j’ai peur de mal m’y prendre. Ensuite je souhaitais savoir comment conservez vous votre pain ? Je souhaitais acquérir une boite à pain en bois mais je ne suis pas sûr que ce soit la meilleure façon et si oui lesquels sont les meilleures ? matériaux, spécificités à prendre en compte …
    Merci beaucoup de prendre le temps de me répondre. Bon dimanche Annette

  58. Coucou Marie, juste te souhaiter une bonne année 2021 , qui je le vois commence tout doucement pour toi… Repose toi bien , pense bien à toi ,
    Nous t’attendrons patiemment…. Belle année a toute ta famille. Amicalement

  59. Bonjour Marie, je vous suis depuis un moment déjà et je me suis lancée dans la revisite de « la sapiniere « .
    J’ai juste modifié l’huile essentielle de sapin par de l’orange douce et le whisky du sirop par du rhum et la forme de chalet par une petite jardinière entourée de biscuits cuiller.
    Quel délice ! Mes invités et moi-même nous sommes régalés.
    Merci beaucoup de nous faire partager vos recettes pleines d’ingrédients simples, bons et gourmands.
    Joyeuses fêtes de Pâques à vous et votre famille.

Vous avez aimé ? Découvrez aussi :

Vous cherchez des ustensiles pour cuisiner sainement? Faitouts Ecovitam, extracteurs de jus Kuvings, Roaster… Je les utilise au quotidien depuis 10 ans !

10% de réduction sur tout le site !

10%

de réduction sur tout le site !

En utilisant le code promo  GOURMANDISES