Croquettes végétaliennes express (à tomber !)

J’ai découvert les pois chiches desi il y a au moins 3 ou 4 ans, et depuis tout ce temps je me dis « il faut absolument que je leur en parle sur mon blog ». Mais il y a toujours eu entre-temps tel gâteau ou tel plat plus « glamour » pour me tenter (et pour vous tenter aussi du coup ;)), ce qui fait qu’au final je repoussais sans cesse cet article. C’est idiot, car on a bien besoin de recettes salées toutes simples et qui font du bien pour le quotidien. Il fallait juste que je me sermonne un peu, voilà enfin chose faite ;).

En ce moment, je pratique une cure Cabot. Cela faisait longtemps (les deux dernières tentatives s’étant rapidement soldées par un échec mais j’ai des excuses, enfin je crois ^^), et je sentais que là, j’en avais vraiment besoin. Il faut dire que l’an dernier à la même époque, j’étais en plein covid long avec complications cardiaques à la noix et tout et tout. J’ai mis des mois à m’en relever, et ne suis pas encore tout à fait au top de ma forme. Du coup, j’attends vraiment beaucoup de cette cure dont j’ai déjà pu, par le passé, mesurer tous les bienfaits sur le tonus et la forme générale (quand je parle de « forme », il s’agit de la vitalité bien sûr, mais aussi de la « forme » dans l’autre sens du terme car perso, si je ne veux pas avoir la « forme » d’une grosse poire, faire une cure Cabot de temps en temps ce n’est pas du luxe !).

Me voici donc partie dans plusieurs semaines sans laitages, sans alcool, sans café, sans autre viande qu’un peu de poulet et, horreur !, sans chocolat ^^. Alors une fois par semaine, je me fais des pois chiches, de vrais bons pois chiches cuits maison (c’est tellement différent des conserves !) mais pas n’importe lesquels : ceux de variété Desi.

Qu’ont-ils de particulier ?

Et bien déjà, ce sont ceux que Donald préfère (ce n’est pas le meilleur jeu de mot de ma vie je vous l’accorde, celle-là, même Carambar me l’aurait refusée).

Ensuite, ce sont des pois chiches dont la peau a été abrasée. Ce que ça change ? Ils sont plus fondants, cuisent plus vite et se digèrent mieux. Je passe sur certains détails très peu romantiques, mais le fait que ces pois chiches soient pelés change vraiment tout si vous avez les intestins fragiles avec une certaine tendance aux, hum, comment dire… ballonnements, et que les légumineuses ne sont pas toujours vos amies (imaginez par exemple un pauvre agent secret un peu sensible du côlon qui devrait passer l’après-midi planqué discrètement derrière des double-rideaux après avoir mangé un chili con carne à midi : le supplice… ou un professeur de cor de chasse, comme ça doit le stresser de souffler très fort dans son instrument… ou le cambrioleur qui passe sur la pointe des pieds pour pas réveiller le rottweiller de la maison : sans blague, ça peut être dangereux des légumineuses !).

En houmous, cette variété de pois chiches est tout simplement sublime, donnant une texture plus lisse, plus onctueuse… mais je les cuisine aussi très souvent en dhal bien crémeux (avec de l’ail, du gingembre, du lait de coco et des petits légumes de saison), en ragoût végétalien bien réconfortant (avec des oignons caramélisés à l’huile d’olive, de la tomate, du poivron, du piment, des herbes et du paprika fumé), en salade tiède (avec une petite vinaigrette maison à l’huile d’olive, ail et vinaigre de cidre), en soupe veloutée (la fameuse revithia crétoise aux pois chiches, citron et origan) bref, rien que de repenser à tout cela me mets l’eau à la bouche ! Mais je ne connaissais pas encore la recette que je vous présente aujourd’hui, forcément, vu que je l’ai improvisée ce matin pour la première fois (un peu sur le principe des parippu vada indiens déjà réalisés pour ce livre, sauf que ça je n’y ai pensé qu’après coup)… et comme souvent chez moi, c’est un enchainement d’évènements un peu absurdes qui m’ont conduite vers cette recette ^^.

Il faut savoir que depuis une semaine, je relis et corrige le manuscrit d’un gros livre (que beaucoup d’entre vous m’ont demandé à plusieurs reprises, il va donc y avoir des heureux ;)) dont la sortie est prévue cet automne. C’est un travail de fou, et quand je dis « de fou » c’est presque au sens littéral du mot vu qu’à chaque fois que je plonge dans ces semaines de relecture-marathon je ressemble un peu à Doc dans « Retour vers le futur » (quand j’étais petite et que mon père écrivait ses thèses de droit, son regard un peu lunaire et sa coiffure en pétard pendant quelques semaines me faisaient rire… maintenant je ressemble à mon père). Mais moi en Doc, c’est juste pour le physique et la coiffure, parce que côté neurones en revanche il n’y a plus personne, pffuit, tout le monde est parti et faut en fabriquer de nouveaux. Le physique de Doc donc, mais avec le QI d’une pintade amnésique et l’œil vif d’un maquereau à 2 sesterces de chez Ordralphabétix.

Je vais m’en remettre, enfin j’espère ^^, mais je vous promets que le fait de se lever toute la semaine à 5H pour travailler sur son ordinateur jusque vers minuit, avec juste quelques petites pauses (histoire de ne pas souffrir d’une « chaise incarnée » dans le bas du dos), ça vous met une claque ! Comme je le disais hier sur Instagram, cela fait partie de ma vie d’auteur : j’ai un métier formidable, alors il faut bien qu’il y ait le revers de la médaille. Là en l’occurrence, après avoir travaillé des mois sur les recettes d’un livre je préfère toujours relire et corriger d’un coup car si je procède par petits bouts, je ne sais plus bien ce que j’ai écris plusieurs semaines plus tôt et le résultat est forcément moins cohérent que si je me plonge en « immersion totale » dans le bouquin pendant quelques jours.

Où en étais-je ? Ah, oui, cette recette. J’ai passé toute la semaine à me dire « si j’arrive à tout terminer de relire pour jeudi soir ça me permettra de leur poster une recette vendredi sur le blog ». Sauf qu’hier soir, je n’avais plus beaucoup de neurones, donc pas d’idée. Regardant mon placard d’un œil hagard (de maquereau à 2 sesterces donc, pour ceux qui ont suivi) je suis tombée sur ces fameux pois chiches desi dont je dois vous parler depuis 4 ans. Je me dis « c’est le destin« , je mets un sachet à tremper et je me traîne jusqu’à mon lit.

Réveil programmé à 5H (en me disant que ça me laisserait le temps de cuisiner tant qu’il ferait nuit histoire que mon plat soit fin prêt à photographier vers 8H30/9H, heure où la lumière est idéale en cette saison). J’avais prévu de vous faire un bon dhal aux jeunes pousses, c’est un plat qui mijote trois quarts d’heure.

Sauf que mon corps savait que j’avais fini de relire mon bouquin. Il a donc refusé de se réveiller aux aurores, et je me suis retrouvée en pyjama vers 7H45 dans la cuisine, à prendre conscience que je n’avais plus le temps de cuisiner ce fichu dhal.

« Plaaan B !!! » me hurle alors mon dernier neurone.

Ce qu’il s’est passé à cet instant, nul ne pourrait l’expliquer. Un éclair de folie. Une tasse de thé earl grey dans la main, la passoire de pois chiches de l’autre… puis une sortie en trombes -manquant de buter sur mon chien qui roupillait devant la porte- pour courir en pantoufles de laine sur l’herbe détrempée. Une poignée de persil ratiboisée au potager, retour en trombes, saute-mouton, enfin, saute-beauceron avant de passer la porte puis largage des pantoufles qui faisaient shlouic shlouic en laissant des empruntes mouillées sur le sol. Là, hop, scène suivante : moi devant le robot, épluchant une gousse d’ail tout en croquant de temps en temps dans ma tartine de purée d’amande du petit dej’ (qui avait, du coup, un étrange goût de Boursin). Quelques coups de mixeurs, de l’huile qui chauffe dans une poêle pendant que je cherche partout mon thé (lequel a disparu dans la bagarre). Je dépose quelques cuillerées de ce gloubi boulga vert aux pois chiches dans la poêle, ça grésille joliment. Là, quelques secondes de répit, mais une petite voix se mets à parler dans ma tête « Mais qu’est-ce que t’as fait là, c’est vraiment du grand n’importe quoi ! ». Le dernier neurone répond « Bah, et qu’est-ce que tu voulais faire d’autre, banane, en 15min chrono avec ces fichus pois chiches? »

Perplexité.

Retrouvailles avec le bol de thé -froid et sûrement trop infusé vu la couleur- planqué derrière un faitout. Course éperdue vers l’évier pour cracher. Ce n’était pas le thé perdu, mais l’eau de trempage des pruneaux de ma fille.

Arrive enfin l’instant solennel : il faut goûter à ces croquettes. Je me dis « Si c’est raté, j’abandonne et je passe la journée au jardin ». Tentation -vite chassée !- d’espérer que ce soit raté…

C’est su-blime !!! Ça croustille à l’extérieur, c’est fondant à l’intérieur, avec un goût, mais un goût… que tous les nuggets du monde peuvent aller se rhabiller. Tant pis pour le jardin, on passe en mode photo.

Je vous ferai grâce du chantier pour photographier tout ça avant que la lumière douce du matin ne tourne et que le soleil n’inonde mon salon. Si une caméra de surveillance m’avait filmée, on aurait cru qu’une délinquante était en train de dégrader les locaux en tentant de faire le plus de dégâts possibles (en avance rapide X3 le film, sauf que là c’était la vitesse réelle). A 10h tout était dans la boite… j’étais toujours en pyjama-chaussettes (ou plus exactement, avec les pieds dans les baskets en taille 46 de mon mari parce que j’avais froid moi, sans mes pantoufles), la cuisine et le salon étaient dé-vas-tés, le thé toujours introuvable, mais là, enfin, j’ai eu l’impression d’émerger pour la journée, tout le reste s’étant un peu fait en pilotage automatique. Ce dernier neurone qui me restait était un warrior ^^.

J’avale quelques croquettes pour mon « vrai » petit déjeuner (je sais, c’est n’importe quoi) en pensant à vous ;).

« Wow, comme ils vont se régaler… »

Ingrédients pour environ 12 croquettes soit 2 à 3 personnes (en plat principal avec une salade) ou 4 personnes (si servi avec du riz)

Préparation : 5min

Trempage : une nuit

Cuisson : 8min

  • 300g de pois chiches trempés et égouttés, mais non cuits
  • 10cl d’eau
  • 1 gousse d’ail
  • Quelques brins de persil
  • 1 c. à café de sel fin
  • Huile d’olive (pour la cuisson).

La veille au soir, mettre 500g de pois chiches « desi » à tremper dans l’eau froide.

Le lendemain, bien les égoutter puis en prélever 300g (le reste sera cuit à l’eau, pour une autre recette).

Mettre ces 300g de pois chiches dans le bol d’un robot et rajouter tous les autres ingrédients. Mixer par brèves impulsions, jusqu’à obtention d’une pâte homogène et très humide contenant des petits morceaux (ne pas trop mixer sinon la pâte sera trop liquide).

Verser 0,5cm d’huile d’olive dans une très large poêle en céramique (la mienne fait 33cm : à défaut, prendre une poêle de 24cm et faire deux fournées).

A l’aide d’une cuillerée à soupe, verser des petits « tas » de pâte au fond de la poêle, puis appuyer doucement avec une spatule ou le dos de la cuillère afin de les aplatir légèrement : les croquettes doivent faire entre 1 et 1,5cm d’épaisseur.

Poser un couvercle, puis compter 5 min de cuisson à feu moyen (pour ne pas faire fumer l’huile), en secouant la poêle de temps en temps. Vérifier que la première face soit bien dorée puis retourner les croquettes et les faire dorer sur l’autre face, mais 3 à 4 min seulement (ces temps de cuisson ne sont qu’indicatifs, et peuvent varier selon la puissance de votre feu mais le truc, c’est de ne pas cuire trop fort sinon la croûte sera cramée avant que le dedans ne soit bien cuit : d’où l’intérêt de mettre un couvercle, et de ne pas cuire à feu trop vif).

Déposer éventuellement sur un torchon pour éponger l’excès d’huile, puis savourer aussitôt, tant que les croquettes sont bien croustillantes (si on ne les mange pas toutes, les restantes peuvent être réchauffées à la poêle, elles retrouveront alors tout leur croustillant).

Edit : on en a refait 5 fournées (oui, 5 !) ce soir, et c’est mystérieux : ils sont tous bons, mais à chaque fois différents d’une fournée à l’autre. Pâte plus ou moins liquide (en mettant la même quantité d’eau ! ça doit donc venir du degré de mixage), croûte plus ou moins croustillante… Bref, pour l’amour de la science, je vais continuer mes essais 🙂

Je vais vous avouer un truc : ce matin après les photos, j’ai directement remis des pois chiches à tremper pour ce soir parce que je veux vraiment que mes petites écolières goûtent à ces croquettes : or, les grands morfalous qui sont passés à midi ont tout descendu (oui, je les ai un peu aidés).
Le reste des pois chiches trempés, que j’ai fait cuire environ 45min (n’écoutez pas les conseils sur le sachet qui indiquent « trempage 4H, cuisson 15min » : c’est beaucoup trop optimiste ! Moi je débute la cuisson à l’eau froide non salée -pour ne pas durcir les pois chiches- avec un oignon piqué de 3 clous de girofle et une feuille de laurier. Je sale environ 10min avant la fin de la cuisson, puis j’égoutte et je rajoute un peu d’huile d’olive et de poivre du moulin. C’est tout simple, et tellement bon… mais moins que les croquettes ^^).
Ce joli mesclun, entièrement ramassé dans mon jardin (oui parce qu’il y avait ça aussi à faire en mode « avance-rapide » avant que le soleil ne tourne) : jeunes pousses d’épinards, chou mizuna, roquette, et même une belle rosette de pissenlit repérée au verger le week-end dernier :)… d’ailleurs, j’en profite pour rappeler que j’ai aussi un blog de jardin (lien dans la barre de menu) car ça m’amuse beaucoup de voir encore des gens ouvrir des yeux ronds quand ils découvrent ce « scoop » ^^. Comme le dirait mon papa (oui, celui qui écrivait des thèses de droit avec la coiffure de Doc :)) : « Les choses qui vont sans dire vont toujours mieux en le disant » 🙂
Et ces oeufs, on en parle? 😉 Eux aussi ont été « ramassés dans le jardin » ! On en ramène presque 15 par jours en ce moment…
Il y a quelques temps, une personne m’a demandé comment réussir les oeufs mollets : c’est 7min de cuisson chrono, en les mettant directement dans l’eau bouillante. Le « secret », c’est de ne pas placer trop d’oeufs en même temps dans la casserole sinon l’eau mets trop de temps à revenir à ébullition et cela fausse la cuisson.
Les oeufs de mes poules (couleur naturelle, non trafiquée !). J’ai expliqué il y a quelques jours sur Instagram quelles sont les races de poules à adopter au poulailler pour obtenir de si beaux oeufs :)…
Autre chose toute simple que l’on me demande souvent, une bonne recette de sauce. En voici une très simple, pour 4 personnes : 8 c. à soupe d’huile d’olive, 3 c. à soupe de vinaigre de cidre, une c. à café bombée de moutarde, une gousse d’ail écrasée et une grosse pincée de sel. C’est tout ! On peut, au choix, soit la mixer (pour une texture ultra crémeuse) soit juste la battre au fouet, comme ici.

Bon week-end à vous 🙂

Moi, je crois que vais disparaitre au fin fond du jardin ou de la forêt… c’est que j’ai soif de grand air après cette semaine passée dans un placard ! (Oui parce que mon ordi est dans un placard, du coup quand je travaille et bien moi aussi ^^).

N’en perdez pas une miette ! Abonnez-vous à ma newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Moi qui aime les recettes salées, me voilà ravie avec cette recette express, à la mode falafels…
    Que de belles photos, et cet humour qui nous fait bien sourire quand on découvre tes articles 😉
    Bon courage pour les mises au placard, on a hâte de découvrir ton nouvel ouvrage.
    Et bon courage pour la cure Cabot, effectivement pas toujours facile à suivre sur 8 semaines (sans chocolat et sans laitages, fromages etc…)
    Mais tu as la chance d’avoir ce qu’il faut au jardin pour te régaler.
    Bises reconnaissantes pour ce que tu nous donnes, et nous régales.
    Isabelle

    1. Merci Isabelle, je suis vraiment touchée 🙂
      Désolée pour mon retard de réponse, tout n’as pas été très facile pour moi ces dernières semaines…
      Plein de bises,
      Marie

  2. Mais quelle rigolade ! ! C’est toujours un plaisir de lire tes aventures, c’est drôle, bien écrit, on s’y croirait !
    J’ai justement un paquet de pois chiches desi et je sais quoi en faire maintenant grâce à toi, merci !
    Et pour la petite anecdote, mon mari et moi faisons nous aussi une cure Cabot en ce moment… Ces galettes tombent à point, il n’y a plus qu’à cueillir quelques pissenlits dans le jardin…

    Bonne soirée et bonne cure

    PS : j’adore la blague Donald, elle me fait trop rire !!

    1. Coucou Mira, et merci pour ton si gentil message 🙂
      Bonne cure Cabot ! ;). J’en suis à ma 4ème semaine, mais ça ne se passe pas exactement comme prévu car j’ai été très éprouvée et du coup, le chocolat est un peu trop mon ami dans ces cas-là ^^
      (Et vraiment désolée pour mon temps de réponse si long).
      Marie

    1. C’est moi qui te remercie Nathalie pour ton gentil message, et désolée pour mon temps de réponse si long…
      Bonne semaine à toi 🙂
      Marie

  3. Ca a l’air délicieux en effet … Mais pourquoi ne pas faire tremper uniquement la quantité de pois chiches (300g) nécessaire pour la recette?
    Merci!

    1. Pour des raisons pratiques : un sachet de pois chiches desi, c’est 500g et j’ai horreur d’avoir des petits restes de sachets entamés. En plus, quitte à faire tremper, puis cuire assez longtemps, autant optimiser en cuisinant un peu plus de pois chiches que l’on sera heureux de manger à un autre repas.
      (Attention, si vous voulez cuire uniquement ce qui est nécessaire à cette recette : 300g de pois chiches secs ne correspondent pas à 300g de pois chiches cuits :))

      Bonne journée Anne,
      Marie

  4. Ma visite sur ton blog, à base de fous rires en imaginant les scènes, de bave pas très élégantes en regardant tes photos et de clics compulsifs m’a amené jusqu’à essayer de cliquer sur les liens vers Terre Vivante (les livres et le magazine) et ça marche pas 🙁 Blabla connexion pas privée il dit le navigateur. Et comme dans ton contact tu dis que c’est mieux les commentaires pour te contacter, ben voilà, je t’en informe ici. En espérant que ce soit pertinent !
    En tous cas, merci pour tout ton merveilleux contenus. Je vais partir en quête de pois chiche desi (je m’imagine telle une preux chevalière !). Une idée de où les trouver dans la vallée, à Grenoble ? Merci !

    1. Bonjour Clémentine,
      Et oui, d’autres personnes m’ont signalé cela mais je ne peux rien faire pour le site de Terre Vivante hélas… vraiment désolée. Tout dépend des navigateurs. Tu utilises quoi?
      Les pois chiches desi, je ne sais pas trop où l’on peut en trouver sur la région, car moi je les commande en quantité ^^ (Mais les premiers que j’ai goûté, je les avais trouvés chez Biocoop).
      Bonne semaine à toi 🙂
      Marie

  5. Bonjour Marie, la question à 100 balles : où trouver ces fameux pois-chiche Desi ? 🤔
    Je sors de la Biocoop et n’en ai point trouvé… 😫

    1. Je les achète sur Greenweez, mais les premiers que j’ai goûté, je les avais trouvés chez Biocoop justement…
      Bonne « quête » 😉
      Marie

  6. Merci Marie j adore te lire, tu me fais rire avec ce que tu nous racontes.
    Hier j ai retrouve dans une ressourcerie un de tes livres intitulé je cuisines des grands classiques . Ma version bio. . J étais très contente. J en ai plusieurs et je saluve devant les belles photos merci pour tout ce travail. Bonne soirée. A bientôt de te lire

    1. Quelle chance !!!
      Car il n’est plus édité, et les exemplaires d’occasion se négocient assez chers sur internet 🙂
      Régale-toi bien car les recettes sont bonnes, j’ai été vraiment déçue qu’il ne soit plus édité ce livre…
      Bonne journée à toi Jojo,
      Marie

  7. Finalement, ça fait un peu comme des falafels que tu aplatirais un peu non ? Je vais tester, c’est sûr (mais je ne sais si mes pois chiches sont de cette variété …

    1. Oui, en fait tu as tout à fait raison Geneviève, mais sincèrement sur le moment je n’y avais pas pensé ^^
      Très belle semaine à toi,
      Marie

  8. Bonjour Marie, Merci pour cette recette. Dommage, j’ai fait mes courses aujourd’hui. Est-ce que ce pois chiches « desi » se trouvent facilement ? Je demanderai de toute façon la semaine prochaine. Y a-t-il une marque en particulier qui les fait ? Miam miam, cette recette a l’air vraiment bonne. On va se régaler ! Pour les œufs mollets, c’est quoi « pas trop d’œufs à la fois »?… et puis c’est donc 7 mn dès que l’eau bout, mais quand les œufs sont dedans -et que l’eau ne bout plus- faut-il attendre qu’elle bout à nouveau ou bien compter les 7 mn à partir du moment où on plonge les œufs dans l’eau… Parce que j’aime bien les œufs mollets, mais je n’en fais jamais parce qu’ils sont en général trop cuits. Je fais donc des œufs durs. Bon week-end !

    1. Coucou Jissée,
      6 oeufs dans une casserole d’eau bouillante, c’est un maximum pour que l’eau revienne vite à ébullition justement :). Et après, c’est 7min chrono de cuisson. Mais tout dépend aussi de la taille des oeufs : forcément, les petits cuisent plus vite.
      N’oublie pas le couvercle pour que l’eau bout plus rapidement après avoir rajouté les oeufs…
      Quand aux pois chiches Desi, je les trouve de marque Priméal.
      Belle semaine à toi Jissée 🙂

      Marie

      1. Coucou Marie, Merci pour la recette des œufs mollets. Chez moi, en général c’est un œuf à la fois. Pas de problème pour qu’il trouve sa place dans la casserole… Il va même pouvoir faire le crawl, la brasse et la nage papillon s’il veut.
        Hors sujet, mais il faut aussi que je te dise que j’adore la recette des polpettes italiennes. Je remplace la viande par du tofu Rosso (de chez Taifun, le meilleur tofu pour moi, fumé, rosso et autres). Je fais la recette complète et je congèle le reste. Je la conseille à toutes celles qui liront cette réponse. D’ailleurs, le tofu Rosso est aussi bluffant dans les lasagnes. Bon, avec les pâtes en général. Et puisque j’en suis à te donner des idées : de la pulpe de tomate (cuite en faisant évaporer le maximum d’eau), du tofu rosso émietté, mélanger les deux, couvrir avec du crumble.
        Et encore merci : je ne vais pas mourir sans avoir fait de bons œufs mollets 😉

  9. Chère Marie,
    Vos péripéties épiques expliquées avant chacune de vos recettes me font toujours rire.
    Ces croquettes ont l’air délicieuses, et vos photos sont splendides.
    J’ai hâte de découvrir votre nouveau livre,
    Bonne soirée

  10. Merci chère Marie pour cette recette que j’ai très envie de tester ce week-end…j’essaye de trouver CES pois chiche dans notre biocopp demain en sortant de mes cours…
    Et vivement la sortie de ce gros livre mystérieux …
    N’oublie quand même pas de regarder la nature qui se réveille …pour reprendre des forces.

    1. Quelle(s) aventure(s) pour obtenir ces jolies galettes et surtout nous arracher de grands sourires dès potron-minet !! Ah non en fait il est déjà 9h mais bon c’était un « samedi mou » chez moi (grisaille, enfant malade, fin d’hiver qui se traîne….) que tu viens miraculeusement d’illuminer!! « Saute-beauceron » cela suscite immédiatement des images cocasses pour moi!!
      Et merci pour ce post qui tombe à pic…. cela fait plusieurs jours que les maux de tête tournent autour de moi tels des vautours en chasse, signe qu’il faut que je bichonne mon petit foie…. Alors n’hésite pas à nous partager qques idées de nouvelles recettes cabot dans les semaines à venir car 8 semaines à manger du petit épeautre, des pissenlits et des jus pamplemousse fenouil citron, c’est long et perso ça tue toute mon inspiration culinaire!!! (Qui n’est d’ailleurs pas trop développé déjà de base…. je compte sur tes recettes pour ça!).

      1. Oui, c’est sportif le « saute-beauceron », il faut beaucoup d’entraînement pour ne pas terminer à califourchon sur une bête aussi déchaînée que la vachette d’Interville 😉
        Merci pour ton gentil message Samolu, et belle semaine à toi

        (PS : j’avais bien prévu de poster plein de recettes de cure Cabot, j’étais motivée à bloc mais rien ne s’est passé comme il faut pour moi ces deux dernières semaines… alors je jette l’éponge pour cette année, je suis trop fatiguée…)

    2. Oui oui, je regarde la nature, fais-moi confiance pour ça 🙂
      C’est juste que parfois, les soucis sont vraiment trop gros pour être facilement consolés… et ces quinze derniers jours, j’en ai eu une bonne dose…
      Je te souhaite un beau printemps Anne,
      Marie

  11. Bonsoir Marie, quel plaisir de te lire et quelle jolie recette ! J’ai envie de mettre tout de suite des pois chiches à tremper. Mais comme je vais m’absenter pour le week-end, les croquettes attendront quelques jours… miam, j’en salive d’avance !
    Mais dis-moi, tu as combien de poules pour récolter autant d’oeufs ?
    PS. on a les mêmes références avec Ordralfabétix 😉
    Bises à toi et ton neurone rescapé 😉

    1. Une bonne trentaine ^^
      Je ne les ai plus comptées depuis quelques temps : elles ont fait des petits, et entre temps on a en a aussi perdu quelques unes cet hiver, elles étaient très âgées. Je vais faire un recensement 🙂
      Des bises aussi,
      Marie

  12. Coucou Marie, j’ai bien rit en vous lisant:-)
    J’allais demander où trouver cette variété de pois chiches mais je ne suis pas bien originale ! J’espère trouver la réponse dans les commentaires et il n’y aura plus qu’à !
    Bon repos !
    Cécile

      1. Merci beaucoup Marie et ne soyez pas désolée. C’était plutôt moi qui le suis lorsque j’ai lu que vous aviez connu des moments difficiles. J’espère que ça va un peu mieux.et sinon je file chercher cette fameuse variété dans les magasins bio ou greenweez. À bientôt

  13. Chère Marie,
    Je ris mais je ris ! Plongé dans tes péripéties j’ai fais un bon lorsque tu as parlé de riz « punaise mon riz! ». Je suis arrivée juste à temps avant qu’il déborde de mon Ecovitam 🤣🤣
    Je trouve ton article aussi croustillant que tes croquettes 😜 Merci pour ce lumineux et authentique partage.

    Beau et tendre week-end à toi !!

    A très bientôt
    Anne-Marie 🌸

    1. Coucou Anne-Marie, et merci pour ton si gentil message 🙂
      Heureuse d’avoir sauvé ton riz en tout cas ^^
      PLein de bises,
      Marie

  14. Je suis toute jeune « suiveuse » de votre blog et les articles sont charmants et à mourir de rire ça fais du bien en début de week-end de se plonger dans votre écriture. Merci pour cette recette hier soir c’était falafels chez nous mais ces croquettes ont l’air à tomber. Bon repos après cette relecture de votre livre.

    1. Merci beaucoup pour ton gentil message Clouet 🙂
      J’en profite pour te souhaiter la bienvenue sur mon blog !
      Bonne semaine à toi,
      Marie

  15. Bravo Marie! Moi qui adoooore les falafels mais n’ose pas trop en manger à cause de la friture, je sens que cette recette va être pour moi! Je suis impatiente d’en savoir plus sur ce livre. Bises de printemps

  16. J’ai bien rigolé après avoir lu ta longue prose. Ça doit être très bon effectivement tes falafels aplatis. Je vais acheter les fameux pois chiches Desi car effectivement c’est pas toujours très digeste. Bon we Marie et bon courage pour le RDF Nicole

  17. Coucou Marie
    J’adore ton article et cette recette est vraiment simple facile et rapide je savais que l’eau des pois chiches pouvait remplacer les blancs en neige.
    Et ces croquettes sont tellement craquantes à les voir et les manger ça doit être encore plus exquis. Tu nous donnes tellement de bonnes idées de recettes faciles simples saines et avec toujours une pointe d’humour. J’adore.
    Et tu as raison prends l’air ce week-end après ces longues longues journées sur l’ordinateur et là je me rends compte que tu passes beaucoup de temps pour les recettes, les livres même si c’est ta vie d’auteur il faut beaucoup de courage de persévérance de faire de refaire….
    Merci à toi pour tout cela et tes belles photos qui illuminent tous tes articles
    Tu es mon anti stress mon soleil quand arrive la fin de semaine de travail et de te lire me fait un bien énorme
    je t’embrasse très fort
    Jacqueline

    1. Et oui, hélas, je voulais profiter de ce fameux week-end pour me remettre un peu car je me sentais très fatiguée… et puis le samedi nous avons appris brutalement le décès d’un ami de notre âge. J’ai beaucoup de mal à remonter la pente, je t’assure.
      Et la semaine d’après il y a eu une attaque de loup sur les brebis dont le champ jouxte directement la chèvrerie de mon fils. Ça a été une hécatombe. DANS le village, alors que les éleveurs habitent sur place et que les moutons étaient à 50m de la maison. A deux pas de l’école… bref, les loups n’ont eu peur de rien, ni des hommes sur place, ni des chiens, alors ils peuvent revenir n’importe quand.
      Depuis, on vit tous dans l’angoisse que les loups ne reviennent s’en prendre aux chèvres, à leurs petits, mais aussi aux petits chiens de mon fils (le nombre de border collies qui se font tuer par le loup dans les Alpes, c’est consternant !). Bref, beaucoup de tristesse, d’angoisse… j’ai passé 15 jours en « Off » pour essayer de me remonter un peu physiquement mais du coup je n’ai réussi qu’à prendre un max de retard côté travail ^^
      Bref, il faut faire face. Et je ne te parle même pas des actualités ! Je n’ose plus ouvrir la radio…
      Je t’embrasses très fort aussi Jacqueline,
      Marie

      1. Coucou Marie
        Je comprends tout à fait ce que toi et ta famille ont pu ressentir suite au décès de votre ami et ensuite l’attaque des loups (qui n’ont vraiment peur de rien).
        J’ai perdu ma maman le 19 février assez brutalement même si elle était fatiguée même très fatiguée ces derniers mois (et la Covid n’a pas arrangé) elle est partie à la maison dans son lit, mais c’est dur une maman on n’en a qu’une et un papa aussi. Mais c’est la vie et il faut faire avec.
        Bon courage pour ton fils et sa chèvrerie en espérant que les loups ne reviendront pas de sitôt dans le village.
        Et essayons de ne pas écouter les infos qui nous bombardent de mauvaises nouvelles (la guerre en Ukraine est dure pour les populations qui n’ont plus rien) le monde a tellement changé, moi naïve je pensais que la pandémie allait rendre les gens plus bienveillants, plus à l’écoute, plus en paix;….. on est bien loin de tout ça.
        Allez on va sourire, cuisiner, jardiner, lire tes livres, tes articles etc….. ça fait tellement du bien
        Je t’embrasse fort
        Jacqueline

  18. Vous êtes épatante, quel plaisir de vous lire..Vous avez une façon de raconter les choses qui me plaît beaucoup..
    Merci infiniment pour tout le bien que vous nous faites..
    Merci aussi pour vos bonnes recettes
    Amicalement
    Marie

    1. C’est moi qui vous remercie Marie pour ce si gentil message, je suis très touchée 🙂
      Belle semaine à vous !
      Marie

  19. Chère, chère Marié,
    Comme j’aime ta prose ! Cette auto dérision et ton talent narratif qui fait que l’on t’imagine très clairement dans ta cuisine, de si bon matin, un peu échevelée, gérant plusieurs choses à la foi, la nouvelle recette, la recherche du mug de thé qui doit bien être quelque part, bon sang. Gros plan sur les charentaises dans un coin, avec la petite flasque d’eau…
    J’adore les pois chiches, recette à tester dans les plus brefs délais. Je vais moi aussi me mettre en quête du pois chiche dési, comme tes autres lectrices.
    Et puis ce nouveau livre à paraître, je ne sais pas pourquoi, mais je sais qu’il me le faut ! Une intuition…
    Je t’embrasse bien fort Marie, et merci pour ta générosité.

    1. C’est moi qui te remercie pour ton si gentil message Catherine, je suis vraiment très touchée 🙂
      Je t’embrasse bien fort aussi !
      Marie

  20. Quelle blague … moi je les épluchais mes pois chiches . Je ne savais pas qu il y en avais des tout épluchés !!! On apprend un tas de choses en te lisant et on se marre bien . Merci à toi et bon courage pour ta cure . Un jour peut ètre … j en ferai une . Mème si je mange peu de chocolat ça va ètre dure .. . Bises

    1. Oh oui c’est dur ^^
      Pour la première fois, j’ai craqué plusieurs fois sur du chocolat pendant ma cure. Mais j’ai de grosses excuses, car un grand besoin de réconfort. Tant pis pour le foie…
      Des bises aussi !
      Marie

  21. Chère Marie.

    Quelle crise de rire en vous imaginant faire faire autant de cascades pour un bouquet de persil, et une super recette de pois chiches (je ne les connaîs pas ceux-là)!!!!!!!! Heureusement que le résultat en vaut lapeine !!!!! Visiblement, votre petit orteil va mieux…..hahaha !!!
    En tous les cas, merci pour cet article si drôle, merci de nous faire découvrir une nouvelle espèce de légumineuses, et pour cette recette qui a l’air fabuleuse !!!!!! Je crois que ma nouvelle cuisine sera opérationnelle début avril !!!!!J’ai hâte….
    Quand à votre prochain ouvrage, qui semble si volumineux, vous m’avez mise sur le grill !!!!!!! Carambar m’aurait aussi refusé celle-ci !!!!
    Merci pour cette parenthèse que votre article nous apporte, en cette période si……. MERCI Marie.
    Je vous embrasse avec reconnaissance. Mireille.

    1. Merci du fond du coeur chère Mireille, pour ce si gentil message qui me touche beaucoup !
      Je vous embrasse aussi avec reconnaissance 🙂
      Marie

  22. Je ne connaissais pas cette variété de pois chiche, je vais être plus vigilante lors de mes achats dans mon magasin bio faire l’expérience ? Merci pour cette recette toute simple. Une demi cuillère à café de bicarbonate dans l’eau de cuisson atténue le remue ménage intestinal, ne croyez vous pas ?
    Cricri49

    1. J’ai essayé, et sur moi ça n’a pas été très probant ^^. Mais nous sommes tous si différents…
      Bonne semaine à toi Cricri,
      Marie

  23. Bonsoir Marie , ces sacrés pois chiches !!!!! j’ ai eu une belle surprise il y a quelques temps : j’ai confondu pois chiches desi et soja dépéliculé !!!!! évidement le résultat n’était pas à la hauteur de mes espérances ! mais maintenant je mets une étiquette sur mes bocaux de conservation et j’ai changé de lunettes ! merci pour votre belle humeur qui est contagieuse , votre humour aussi et nous avons bien besoin de tout cela en ce moment ! sans blague je dois avoir tous les livres que vous avez édités ou collaborés !continuez mais du calme quand même !!! trugarez vras (merci bien gros en breton )

    1. C’est bien, avec vous j’apprends quelques mots de breton histoire de pouvoir épater mes parents quand j’irais les voir à Porspoder cet été ^^
      Des bises bien chaleureuses chère Martine, et merci pour ce si gentil message !
      Marie

  24. quelle semaine… quelle journée!!! Merci pour cet article car, moi et les pois chiche, ça fait un résultat jamais glamour! donc, où trouves-tu ces fameux pois chiche « desi »?

  25. Merci pour ce partage ! … qui m’intrigue car – depuis toujours – je suis incapable d’avaler la moindre légumineuse….. Est ce que ces pois chiche «  dési «  seraient moins farineux en bouche? J’avoue que vos photos ont quand même aiguisé mon appétit ( à l’heure du petit déjeuner 🧐). Bien à vous

    1. Merci Régine pour votre gentil petit mot 🙂
      J’espère que ça se passera bien pour vous, car nous sommes tous si différents…
      Bonne semaine à vous,
      Marie

      1. Merci Marie de ce retour 🤗. L’enjeu est maintenant de trouver ces fameux pois chiche Desi secs…. À la Biocoop locale, il y en a mais en conserve et donc cuits….
        Belle semaine,
        Régine

  26. Ah ma chère Marie ! encore une fois tu as illuminé ma journée. J’ai eu une semaine très difficile ( entrée de ma maman en Ehpad, et c’est très éprouvant) et voilà que tu nous ponds 😉 (on reste dans le thème) un article toujours aussi désopilant. J’adore dérouler la lecture en sachant que j’arrive tout doucement à la recette.
    Merci pour la recette des oeufs mollets que je ne fais jamais car, comme dit précédemment, chez moi aussi ils sont toujours trop cuits. Je vais aller à la recherche de ces fameux pois chiches Desi.
    J’allais oublier de te dire : j’ai acheté le dernier hors-série des 4 saisons, et que vois-je à la fin du livre ? oui parce que depuis toute petite j’ai une étrange manie, je commence souvent par feuilleter les magasines par la fin, façon manga ! c’est grave docteur ? Bref ! avant même de lire le reportage, j’ai reconnu immédiatement les photos des tes magnifiques roses.
    Merci merci pour tout ce bonheur (tellement nécessaire en ce moment)
    Bon week-end, gros bisous.

    1. Merci ma chère Pat, je suis toujours aussi heureuse de te lire…
      C’est difficile pour moi aussi en ce moment, car le lendemain de cet article on a appris une affreuse nouvelle, puis une autre une semaine après. Bon, allez, du courage… il nous en faut bien en ce moment !
      Plein de bises très amicales,
      Marie

  27. Coucou Marie, toujours aussi plaisant de te lire!!! Cette recette de galette de pois chiches j’en fais de temps en temps, c’est très bon et riche en protéines, mais dis moi OU TROUVES-TU CES POIS CHICHES DESI ? je fais très souvent des pois chiches grillés au four pour un apéritif mais il faut « éplucher » les pois chiches et c’est très long…… Merci de me conseiller. je prends également note de la cuisson des oeufs mollets, j’ai toujours beaucoup de mal à les réussir!!!
    Prends bien soin de toi Marie, tes journées sont bien remplies sans doute trop parfois, prends le temps de faire des pauses réparatrices
    Bises
    Ellenna
    (Ce gros livre dont tu parles serait-ce une récap de toutes tes recettes, tout dans un même livre, ce serait génial……………. mais je rêve car c’est un énorme travail et tu en fais déjà tellement)

    1. Coucou ma chère Ellenna 🙂
      Je les achète de marque Priméal. Je ne sais pas si on peut les faire griller comme des pois chiches plus tradis mais bon, tu me diras 😉
      Plein de bises bien chaleureuses,
      Marie

  28. Un vrai plaisir de vous lire et une grande envie d’essayer vos recettes si appétissantes et si bien photographiées même en pyjama/chaussettes et décoiffée avec une dose d’humour qui fait du bien ! Une réelle envie de cuisiner autrement 🙂 Merci. Marie

  29. Bonjour et merci pour votre blog et vos belles recettes!
    Une idee pour les pois chiches: on peut les faire germer. (pois chiches bio) pendant environ 3 jours, l’apport en vitamines est multiplie et ils cuisent bien plus vite (15min environ) et ne ballonnent pas!
    Cordialement
    Jacqueline

  30. J’aime toujours autant lire tes aventures du quotidien Marie !! et découvrir tes chouettes recettes ! Hâte d’en savoir plus sur ce nouvel opus…
    Je viens de recevoir les exemplaires auteur de mon livre Auvergne végétale, recettes bien-être, qui sort vendredi prochain, c’est toujours un chouette moment d’avoir le « vrai » livre entre les mains…tout en étant déjà dans le suivant !! Je n’ai pas encore ta grande carrière, mais je suis ravie de ces aventures culinaires et littéraires tout comme toi !
    je te souhaite un joli we à toi et à ta troupe ! Sarah

    1. Ooooh, tu as écris un livre? Et moi qui ne le savait pas… Je vais aller voir ça Sarah 🙂
      Plein de bises bien amicales,
      Marie

  31. Merci !!
    Mon mari m’a prise pour une folle quand j’ai éclaté de rire en vous lisant !!
    Plus sérieusement je note vos recettes
    J’en salive déjà
    Belle journée
    Bisous
    Garance

    1. Merci Garance 🙂
      Les maris sont prfois un tout petit peu « jaloux » de voir leur petite femme éclater de rire alors qu’ils n’y sont pour rien ^^.
      Des bisous aussi,
      Marie

  32. Tes photos sont toujours magnifiques! En fait ce sont un peu une version à la poêle des falafels, ces croquettes? Je n’ai jamais vu la mention « desi », tiens, je vais regarder si je trouve ça. J’adore les pois chiches moi aussi! Merci Marie 🙂

  33. Bonjour Marie, je suis morte de rire! Toi seule a ce don d’ enjoliver ma journée. Tes billets sont toujours trèèèèèèès attendus.
    Je teste ces galettes dès que je repasse une commande chez Greenweez. Tout comme toi, j’ai entre 10-11 oeufs par jour en ce moment, et de toute les couleurs également. On ne sait plus quoi en faire, même si on adore les oeufs. Peut être une idée de livre sur les oeufs ?
    Pour ce qui est de ton livre qui t’as rendu complètement KO, ce ne serait pas le livre sur le batchcooking ?
    Amicalement Monika

    1. Tu en sauras plus cet automne Monika, patience 🙂
      Plein de bises, et un immense merci pour ton si gentil message !
      Marie

  34. Merci Marie, j’adore lire vos billets pleins d’humour. On doit être bien chez vous. Et merci pour cette recette toute simple (j’adore les pois chiche ! avez-vous essayé des recettes avec la farine de pois chiche ?) mais si belle à regarder et qui doit régaler petits et grands. Belle soirée à vous !!

    1. Oui, avec de la farine de pois chiches on peut faire de la socca et de la panisse, deux recettes que j’aime beaucoup aussi 🙂
      Bonne journée à vous Isabelle, et merci pour ce si gentil message !
      Marie

  35. Bonjour Marie, et merci pour le sourire, comme d’habitude 🙂
    Les croquettes, mon plan B au moins 1 fois par semaine ! Chez moi, ça consiste à ramasser tout ce qui traine dans mon frigo en trop petite quantité pour (re)faire un plat et qu’il est difficile d’accommoder (le cake lentilles/pâtes à la sauce tomate ne me semblant pas une expérience culinaire à envisager). Hop, on mixe, on rajoute au choix des légumes crus et/ou une légumineuse et/ou une céréale et/ou un oeuf et/ou de la farine, des épices, si on a, du fromage, jusqu’à avoir la consistance désirée, et hop ! de jolies boulettes à la poêle, ni vu ni connu. En bien, c’est miraculeusement toujours bon ! surtout avec une petite sauce tomate ! plein de jolies pensées pour votre relecture ! Hélène

  36. Merci Marie pour cette belle recette et pour les conseils oeuf mollet que je rate souvent (je veux bien savoir aussi comment réussir des oeufs pochés, c’est toujours une catastrophe à la cuisine). J’ai voulu la tester tout de suite avant la fin de la lecture de l’article mais flûte pas de pois chiche au placard… en revanche j’ai trouvé des fèves sèches alors j’ai tenté la recette tout pareil mais avec de petites fèves et c’était délicieux. Bien sûr, hâte de refaire ces croquettes aux pois chiches mais ce retour avec changement d’ingrédient en inspirera peut-être d’autres 🙂 A bientôt,

    1. Oui, c’est vraiment super, merci pour ce retour Lorraine ! Tu as utilisé des fèves séchées de quelle marque? Car parfois, elles ont des peaux de bourricot…
      Des bises, et bonne semaine à toi !

      (PS : je déclare forfait pour le coaching « oeuf poché » car ça termine souvent en carnage chez moi ^^)
      Marie

  37. Recette testée et approuvée ce weekend. J’ai fais double quantité pour en avoir ce midi pour moi. Ça se réchauffe très bien à la poêle et ça reste tout aussi bon que le premier jour. Un tout grand merci Marie pour toutes tes recettes, tes magnifiques photos et ta bonne humeur.
    Pour ma part j’ai trouvé les pois chiches desi chez naturalia

  38. Chère Marie,
    Un grand MERCIIIIIIIIIIIIIII pour cette recette de salé. J’avoue que je suis toujours bluffée par tes photos de gâteaux mais je me rends compte qu’au quotidien, il me fait surtout nourrir ma tribu dont quelques ados affamés ! Ce qui fait que je recherche principalement dans ton blog et tes bouquins des recettes salées pour tous les jours, en dehors de quelques gâteaux faciles pour le goûter des enfants (et pas trop en ce moment…) et un bon dessert du dimanche !
    N’hésite pas à nous partager tes bonnes idées comme celles-ci. Nous allons déguster ces croquettes dès demain… Les pois chiches trempent 😉
    Encore MERCI pour tes posts, tes blogs, tes bouquins que je collectionne, ta joie et ta bonne humeur !
    Sonia

    1. PS1 : je viens de lire quelques commentaires et moi aussi, je suis la cure Cabot en ce me moment, j’ai l’impression que nous sommes nombreux… Et je serais, comme d’autres, ravie que tu publies des recettes Cabot compatibles !

      PS2 : moi, je fais tremper les pois chiches puis je les frotte dans l’eau et la peau s’enlève… A ton avis, ça revient à du Desi ?

      Merci Marie !

      1. J’avais prévu en effet de partager plein de recettes « cure Cabot », j’étais motivée à bloc mais je viens de vivre deux évènements très difficiles ces quinze derniers jours, et j’ai un peu du mal à surmonter tout ça.
        Alors je ne vais pas avoir l’énergie nécessaire de faire du « zèle »…
        Si j’arrive déjà à parer au plus urgent ces prochaines semaines, ce sera déjà exceptionnel. Vraiment désolée pour vous toutes, car je sais que cela vous aurait aidé d’avoir plus de recettes…
        Plein de bises Sonia,
        Marie

    2. C’est moi qui te remercie chère Sonia pour ton si gentil message, je suis vraiment touchée :). Moi aussi je cuisine surtout du salé, mais je ne mets pas assez de ce genre de recette sur le blog ^^
      Belle semaine à toi !
      Marie

  39. Bonjour Marie,
    Moi c’est nicole, très jeune retraité ( ouiiii dans une semaine) de 62 ans.
    Je suis passionnée de cuisine et du potager.
    Merci pour cette très bonne recette comme beaucoup d’ailleurs sur le site santé et gourmandise 😊 mais pour les œufs mollets je préfère 6 mn au vitaliseur 👍.
    Bonne journée ensoleillée ☀️

  40. Merci Marie pour cette recette que je vais m’empresser de réaliser au plus vite !!
    J’irais à ma biocoop demain chercher ces pois chiche, c’est une très belle découverte.
    On adore les croquettes sous toutes les formes, nous sommes fans des pois chiche; ainsi que du dahl et du hoummous.
    On va se régaler, c’est certain.
    Je suis de tout cœur avec toi en cette période difficile pour vous… La vie nous envoie de sacrées épreuves à surmonter…

    je t’embrasse et t’envoie plein de courage…

    Emmanuelle

  41. Bonjour et merci chère Marie pour cette prose de bravoure culinaire merveilleusement drôle comme d’habitude.
    J’adore les pois chiches et c’est vrai que la corvée d’épluchage me freinait un peu d’en manger… et si je n’enlève pas la peau, aïe 😩 ma digestion… Je ne connaissais pas cette variété et dès que j’en trouve j’essaye la recette 😋.
    Une question sur tout autre chose, si tu peux me répondre : aurais-tu un index détaillé des recettes de ton livre « Mon fabuleux jardin en permaculture » ? Éventuellement par liste de plats sucrés / salés ou par liste d’ingrédients… ? Merci d’avance.
    Bonne continuation dans tous tes projets professionnels et personnels. À bientôt 👋.

    1. Et non hélas, pas d’index des recettes de ce livre là Florence, je suis désolée… Comme il était déjà énorme et qu’on manquait de place pour tout faire rentrer dans le bon nombre de pages, l’éditeur n’en a pas fait.
      Merci en tout cas pour ton gentil message, et bonne semaine à toi !
      Marie

      1. Merci. Pour info je me suis fait moi-même un index des recettes par saison donc dans l’ordre des pages et également la liste alphabétique avec le titre de chaque recette en différenciant le salé et le sucré et un code couleur pour les saisons… si cela t’intéresse je pourrais te donner le document 🤩. Je viens de terminer la lecture complète de ce livre fabuleux et j’ai adoré le texte et bravo pour ton magnifique jardin et ses annexes ♥️, belle leçon de persévérance 🍀. J’ai même commencé d’essayer des recettes dont « Shrek le cake » et « Omelette au brebis et épinards » quels délices 😋. Encore merci et bon courage pour ton travail et passe de bons moments en famille.

  42. Merci à vous pour votre article que j’ai lu au travail ! j’ai beaucoup rit, il a égayé ma journée. Je suis pressée de rentrer chez moi pour tester votre recette. Les gouters de mes enfants sont toujours bons et réussis grâce à vous 🙂

  43. Bonjour Marie,
    Merci pour cette belle recette, toute simple, pas chère et équilibrée! J’ai hâte de la tester mais…je me pose des questions existentielles!!! Pourquoi faire tremper 500 g de pois chiches et pas seulement 300g???! Et aussi: ces 300g sont-ils le poids des pois chiches trempés ou tout secs???
    Merci! Je pourrais faire un peu au pif mais je sais que tes recettes sont précises, et j’ai envie de la tester en la suivant à la lettre!

    1. C’est le poids des pois chiches trempés Hélène.
      En fait, j’ai mis à tremper tout le sachet (500g) parce que j’ai horreur de conserver des fonds entamés.
      Bonne semaine à toi 🙂
      Marie

  44. Bonjour Marie,
    Encore une fois, ton article m’a fait beaucoup rire et m’a mise de très bonne humeur 🙂 On devrait prescrire la lecture de tes billets pour lutter contre les baisses de moral 😉 Je ne connaissais pas du tout cette variété de pois chiche, je vais regarder si mon Biocoop propose cette référence. Tes croquettes ont l’air délicieuses, ça me donne une idée de repas rapide et sain car avec l’arrivée de mon petit garçon j’ai moins de temps pour cuisiner.
    Sur une autre note, concernant la triste nouvelle que tu as apprise en début de semaine, j’espère que tu tiens le coup et mes prières vous accompagnent.
    Je te souhaite un doux week-end,
    Grosses bises,
    Marie

    1. C’est gentil Marie… Oui, cela m’a fait un choc énorme, et encore, je ne suis pas la plus touchée.
      Mais depuis, j’ai du mal à surmonter.
      Cela plus les actualités épouvantables, plus l’attaque de loups à quelques mètres de la chèvrerie de notre fils, etc. Pfff, je suis vraiment fatiguée.
      J’ai pris 15 jours « Off » pour tenter de me remonter, je suis toujours aussi crevée et j’ai juste réussi à prendre 15 jours de retard abominable dans mon travail, que je ne sais plus comment rattraper !
      Pffff…
      Grosses bises à toi aussi,
      Marie

  45. Bonjour Marie 🙂
    Merci beaucoup pour les galettes, je les ai faite et elles sont simples et très bonnes même avec une variété différente de pois chiche.
    Merci également pour toute la créativité et la joie que tu met dans tes recettes et ton blog cela m’inspire beaucoup. Je commence de nouvelles habitudes et l’alimentation en fait partie, j’ai envie de me régaler tout en me nourrissant de choses bonnes pour mon corps alors merci pour ton travail ! J’aimerais m’acheter certains de tes livres mais il y en a tellement ! Pourrais-tu m’en conseiller 3 en particulier ?
    Merci beaucoup et belle journée à toi 🙂

    Alexis

    1. Merci pour ton gentil message Alexis, je suis très touchée 🙂
      Pour te répondre, il faut que tu me dises ce que tu aimes cuisiner, et de combien vous êtes à la maison 😉
      Belle journée à toi aussi,
      Marie

      1. Merci Marie pour ta réponse, finalement je n’ai pas attendu ! je me suis décidé à prendre les secrets de la boulange bio, de la pâtisserie bio et de la cuisine IG bas. Je suis tout seul à la maison et je cuisine végétarien au quotidien. Si jamais tu penses à un autre livre, n’hésite pas même si déjà avec ces trois là j’ai de quoi faire. J’ai déjà été tellement ravi de faire mon tout premier beau pain simple à la farine de grand épeautre croustillant ! merci 😀

  46. Bonjour,

    Selon vous ça peut fonctionner avec des pois chiches en conserves? (On peut utiliser le jus plutôt que de l’eau en plus)
    Merci 🙂

  47. Bonjour.
    Je possède 2 roasters le petit et le moyen. J’ai aussi votre petit livret de 35 recettes. Je voudrais faire un gigot entier mais je ne trouve aucune recette. Je pensais l’enfourner avec un peu d’huile du sel du poivre et de l’ail, mais je ne sais pas combien de temps. Merci pour votre réponse.
    Cordialement. Marie

    1. Tout dépend du poids de votre gigot Marie. En fait, le temps de cuisson ne diffère pas d’une cuisson au four traditionnel.
      Bien cordialement aussi,
      Marie

  48. Ca y est j’ai commencé la cure Cabot moi aussi, cela fait 12 jours. Je ne connaissais pas alors merci pour la découverte, c’est la pleine saison pour faire une cure detox, saison foie et vésicule biliaire en médecine chinoise.

  49. Bonsoir Marie,
    j’ai cherché des pois chiches desi autour de chez moi après avoir lu votre prose un peu hagarde et pieds mouillés, pas encore trouvé. J’ai l’impression que ce n’est pas vraiment indiqué sur l’emballage ( trouvé Primeal sur le net, mais pas indiqué desi – ni Donald 🙂
    Ma question est toute autre, et je suis vos conseils de contact… Nous avons eu la chance récemment qu’on nous prête un petit bout de jardin (environ 60 m2) juste à côté de chez nous, avec un poulailler en pierre. Après un peu de préparation, réparations, nous avons pris 6 poulettes, un peu trop tôt je pense (Mr était à fond). Le jardinet n’est en fait que de la terre (qu’on t’ils fait avant pour que rien ne pousse !!!), et il faut absolument que nous y fassions pousser de la verdure pour nos poulettes rapidement. Avez-vous des idées pour cela ? Nous sommes dans le Sud (haut Var), c’est très sec en ce moment, nous ramassons quand nous trouvons des herbes, du pissenlit, des orties très rares pour leur donner, mais ce n’est pas pareil. D’ailleurs nos poulettes achetées à 22 semaines (le 24 Février) n’ont pas commencé à pondre.
    Néophyte totale (le mois dernier, je ne savais même pas que les poules avaient besoin de se percher pour dormir !), je suppose que le manque de verdure est un réel problème. Avez-vous des conseils à nous donner là-dessus ?
    Merci
    Laetitia (l’ex libraire)

    1. Chère Laetitia, oui, ce sont bien des Priméal qu’il s’agit. Avant c’était bien noté « desi » sur le paquet…
      Pour les poulettes, il faudrait semer une bonne prairie rustique résistant à la sécheresse, mais le souci, ça va être de parquer les poulettes le temps que ça pousse sinon elles vont tout saccager…
      En attendant, donnez-leur tous vos restes d’épluchures : pour 6 poules, c’est déjà bien 🙂
      Bonne semaine à vous Laetitia,
      Marie

      PS :
      « qu’ont-ils fait avant pour que rien ne pousse »
      … ils y ont mis des poules ^^

      1. Merci Marie pour votre si gentille réponse, et ce d’autant plus dans ces malheurs qui vous ont frappés.
        Mes pensées vous accompagnent, et à nous tous,sur vos blogs ou instagram. j’espère que vous y puiserez un peu de réconfort 😘😘😘

        PS : nous avons eu 3 tout-petits oeufs hier, trouvé 2 de plus ce matin. Et du coup nous allons prévoir d’isoler des parties du jardinet (par rotation) pour y faire pousser de la verdure.
        Merci, toutes mes amitiés à vous et votre famille
        Laetitia

        1. Bonjour Laetitia
          il y a bien noté dési sur le paquet je n’arrive pas à coller la photo, je les ai trouvé chez satoriz Geispolsheim (moins chers que sur internet)… je ferai du hoummous avec les restes de pois chiche

  50. Bonjour Marie. Je me permets de vous poser ici une question qui n’a rien à voir avec cet article (mais j’ai lu que cela ne vous ennuyais pas). J’ai acheté votre livre sur les fromages faits maison (cela faisait longtemps qu’il me faisait de l’oeil:) ). J’achète mon lait directement à la ferme au moment de la traite et le fait bouillir pour faire ensuite des yaourts. J’ai donc opté pour le même traitement du lait avant de tester le lendemain quelques recettes. Le panner pas de problème. Par contre la tomme aux milles trous et le fromage ultra crémeux cela ne prend pas du tout. (je n’ai testé que cela pour le moment). J’ai utilisé une présure achetée en pharmacie. Peut être que cela vient de là. Parfois vous dites de mettre qques gouttes et parfois une cuillère de présure. J’ai donc fait la même chose avec la présure que j’avais . Bref, je suis très désappointée ! Mais comme il n’est pas question que je laisse ce magnifique livre au fond d’un placard j’aimerai votre précieux avis.
    Et en ce qui concerne cette recette de galette, elle est effectivement à tomber 🙂

    1. Bonjour Françoise,
      Comme je l’ai expliqué dans mon livre, il ne faut jamais faire bouillir le lait avant de faire du fromage, sauf quelques rares exceptions (yaourts, paneer, ricotta…).
      Sinon cela tue toute la bonne flore sauvage (les ferments probiotiques) du lait, et le caillé ne se fait que très difficilement. Cela complique aussi considérablement l’affinage…
      Réessayez avec du lait cru, ou à la rigueur du lait microfiltré, et je pense que tout ira beaucoup mieux 🙂
      Bonne semaine à vous !
      Marie

  51. Waouhhh quel article sublime
    Merci 🙏 j’ai passé un agréable moment et je me réjouis de tester cette recette !! Il ne me reste qu’à trouver les fameux pois chiches 🤗🙄

  52. Bonjour Marie,
    Je connais bien le livre du Dc Cabot, cependant comme vous le dites les recettes de ce livre manque d’inspiration culinaire. Heureusement que vous nous concocter des recettes qui s’adaptent à cette cure. A propos du fameux LTA(lin tournesol amande) qui ne me convient pas du tout, auriez vous une recette comme dire moins laxative ???
    Pour le moment, j’ai pris le parti de m’en passer…..et je suis en train de mettre au point des « menus Cabot » pour 8 semaines grâce à vos recettes ou celles de Brigitte Fichaut, afin de ne pas abandonner au bout de trois jours comme la dernière fois que j’ai tenté la cure.
    Merci encore pour toutes vos publications (blogs et livres) y compris sur le jardinage (ma passion)
    Pascale

    1. Chère Pascale, comme je le disais juste avant dans les commentaires, oui, j’étais motivée à bloc pour proposer plein de menus « Cabot », mais j’ai été entre temps frappée par deux grosses épreuves et là, j’essaye juste de « recoller les morceaux » côté moral, en parant seulement au plus urgent dans mon travail. Vraiment désolée, car je sais que beaucoup d’entre vous auraient beaucoup aimé avoir plus de recettes… une autre année peut-être.
      Bonne semaine à vous 🙂
      Marie

  53. Trop impatiente de commencer j’avais du passer à côté de cette information car je pensais qu’il fallait tjs faire bouillir le lait avant usage ! Je vous remercie d’avoir pris la peine de me répondre Bonne semaine à vous. Françoise

  54. Merci beaucoup pour votre réponse je me suis mise à la lecture de votre blog jardin aussi je n’ai pas encore de jardina moi mais un partagé dans le cadre de notre asso d’assistantes maternelles et vos conseils sont précieux. Je m’entraîne pour mon futur jardin de « grande »😅. Bonne journée.

    1. Ah, pardon, vous parliez du gigot? Alors si, c’est utile ! Cela permet d’avoir un gigot tout aussi doré mais beaucoup plus moelleux que directement au four…

  55. Bonjour Marie,
    Alors moi j’avais très envie de ces croquettes parce que ces dernières années (depuis que je te lis et cuisine de fait le plus possible à IG bas) j’ai découvert les pois chiches (quoi c’est pas juste pour le couscous ?) mais c’est resté collé dans la sauteuse ecovitam ( ba oui j’ai pas de poêle céramique alors j’ai pas vu le mal…) du coup je pense que je vais tenter le reste de pâte au four 🤔??
    Je suis cependant curieuse, comment les pois chiches dont tu préconises 45 min de cuisson peuvent être cuits en un dizaine de minutes, certes c’est mixé mais ça m’intrigue ?
    Merci
    Bonne journée et je l’espère des jours plus sereins pour toi
    Angéline

    1. Est-ce que tu avais mis assez d’huile Angelina?
      Pour ma part, avec une poêle en céramique et la bonne quantité d’huile ça n’a pas collé du tout… et c’était bien cuit en quelques minutes, tout simplement parce que c’est mixé, ce qui accélère beaucoup la cuisson !
      Bonne fin d’après-midi,
      Marie

      1. Bonjour Marie,
        Oui sûrement…je suis toujours « frileuse » au bain d’huile même si pour cuisiner je ne lésine jamais sur l’huile d’olive donc même si j’ai eu l’impression d’en mettre beaucoup (0,5cm de haut dans la sauteuse ecovitam ça fait déjà !), ça ne devait pas être le cas… Bref les galettes de la sauteuse étaient bien meilleures que celles au four (pour finir la tournée) plus sèche… argh je réessaierai car c’est bien la première de vos recettes que je rate (elles sont toujours parfaites tant en goût que dans vos explications) et pourtant j’en ai fait BEAUCOUP depuis c’est deux dernières années et la découverte de votre blog et de vos livres ( j’en ai déjà 8😄. D’ailleurs mon conjoint a une question très existentielle « Marie ne pourrait-elle pas utiliser le même format pour ses livres ? c’est pas pratique dans l’étagère » …🤣😂).
        Merci à vous et bon rétablissement à toute la maisonnée en vous souhaitant des jours plus doux…
        Angéline

  56. Merci pour ce beau texte et cette recette surprenante car je ne savais pas que les pois chiches pouvaient se mixer crus…à tester très vite…
    Une astuce pour les œufs..je les cuits mollet 6mns à la vapeur ds le faitout warmcook…inratables !!!!
    Encore merci
    Anne-lise

  57. Ça y est, j’ai réussi les croquettes de pois chiches. Je m’en voulais la dernière fois d’avoir raté, ça avait l’air si simple.
    Alors je relis la recette, là relis vraiment et là!! Mais c’est bien sûr, les pois chiches sont crus!!

    Donc, je les fais. Ils sont très beaux…
    Mon fils arrive: c’est quoi ce truc, je voulais une pizza, c’est vendredi.
    Et non, mon Loulou!! C’est cure Cabot pour tous!!

    Alors il goûte et là : Maman: pourquoi les nuggets du Mac Do ne sont pas si bonnes….
    Ça c’est si compliment!!

    Merci Marie.

  58. A tester très vite! Merci pour ce billet super drôle. Mais au-délà, merci pour ton investissement dans ton travail! Nous sommes gâtés. Bises

    1. Et moi aussi je suis gâtée que des personnes aussi bienveillantes encouragent mon travail par ces petits messages amicaux qui me font chaud au coeur ! 🙂
      Bisous !

  59. Ces croquettes sont vraiment très surprenantes tellement elles sont savoureuses et goûteuses 😋.
    Mon fils qui avait détesté les falafels de chez Picard était convaincu que les pois chiches, c’était dégueu …
    Et bien ce soir, il a adoré celles-ci et pensait que l’ingrédient principal était de la patate 😉
    Après 3 croquettes, tout le monde avait calé, il nous en reste pour demain.
    Bref, moi qui n’avait jamais acheté de pois chiches car je ne savais pas comment les cuisiner, et bien maintenant, ils seront régulièrement au menu.
    Merci Marie 🙏

  60. votre blog est magnifique, les recettes ont l’air excellente et correspondent à ce que je recherche en matière de cuisine saine
    merci

  61. Bonjour,

    Vos articles son très bien écrits et avec une grande pointe (ou pincée) d’humour qui me fait rire. Merci pour ce blog et pour l’autre blog aussi et pour vos livres ! Merci !

  62. Bonjour 😊
    Je voudrais savoir si parmi vos ouvrages certains proposent des recettes végétalienne ?
    Merci d’avance de l’attention que vous porterez à ce commentaire !
    Douce fin de journée 🍀
    Cordialement.
    Malone.

  63. Merci pour toutes vos pépites !
    Je parle des recettes , de vos astuces, et de votre humour !
    J adore votre site que je viens de découvrir..

  64. J’ai utilisé des pois chiches en vrac bio. J’ai trouvé un peu fade, j’ai ajouté une compotée d’échalotes dessus et ce fut parfait.
    Je n’ai pas réussi les boulettes, trop friables (pas assez de « colle ») donc j’ai réalisé une immense galette, c’était très bien, je l’ai retournée grâce à une assiette.
    Je chercherai la marque en métropole et recommencerai.
    Merci Marie, belle soirée.

  65. Bonjour,
    Je viens d’acheter le livre « les secrets de la pâtisserie bio » et je le trouve sensationnel !!! Merci beaucoup !!!
    Par contre j’ai une question : dans certaines recettes vous dites que l’on peut mettre de l’huile de noix mais il me semblait qu’en raison de son potentiel oxydatif, il ne faut pas chauffer celle-ci et qu’elle ne s’utilise qu’en assaisonnement sur les salades ou les légumes déjà cuits…
    Ai-je mal compris son usage ?
    Je vous remercie par avance pour votre retour et vous souhaite une bonne soirée. Dorothée

    1. Oui, vous avez totalement raison ! Ce livre date un peu, or je n’avais pas cette info à l’époque, je l’ai appris entre temps hélas…
      Bonne soirée à vous,
      Marie

Vous avez aimé ? Découvrez aussi :

Vous cherchez des ustensiles pour cuisiner sainement? Faitouts Ecovitam, extracteurs de jus Kuvings, Roaster… Je les utilise au quotidien depuis 10 ans !

10% de réduction sur tout le site !

10%

de réduction sur tout le site !

En utilisant le code promo  GOURMANDISES