Une brioche « phénoménale » à l’épeautre non hybridé (Et sa  petite confiture miel-abricot qui déchire…)

 

Documents-2Cette recette, c’est un peu le nec plus ultra de la brioche, le zénith de la brioche, le summum de la brioche, le best of the best de la brioche, la Rolls de la brioche, l’Everest de la brioche, le top-moumoute de la brioche, le top des tops de la mort qui tue de la brioche, Enfin bref…Vous l’aurez compris, j’ai eu un peu de mal à contenir ma joie ^^

Faut dire qu’il y a quelques années, quand j’ai commencé ma quête de la brioche « saine et parfaite » (c’est à dire celle sans farine blanche, ni sucre raffiné ni beurre à la louche mais qui ressemblerait malgré tout à autre chose qu’une éponge de chantier), le champ lexical dans lequel je piochais tournait plus autour de sobriquets dont la simple évocation donnait toute de suite envie de se servir un grand verre d’eau. Il y a eu la brioche « Poly » (diminutif de polystyrène expansé), la brioche « Apollo » (celle qu’un cosmonaute aurait pu emmener pour 6 mois dans l’espace sans mourir de faim), la brioche «Kloug » en l’honneur d’un célèbre film débillissime, la brioche « Kouf kouf » (pas besoin de préciser) et j’en passe. Que d’inoubliables souvenirs… pour les irrévérencieux moqueurs qui me servent de mari/fils/filles. Alors laissez-moi le temps de m’habituer -en toute humilité n’est-ce pas- aux nouveaux qualificatifs si élogieux que je vais pouvoir appliquer à ma nouvelle brioche.

Car je n’en reviens toujours pas moi-même : Comment est-ce possible, une brioche pareille avec de la farine T110… Mystère. Est-ce dû à cette fameuse farine d’épeautre non hybridée ? à la longue levée d’une nuit au frais? à la crème de coco en remplacement du beurre ? à la cuisson dans un four surchauffé ? à l’utilisation d’une pierre à pain ? ou à une alchimie de tout cela? En tout cas, le résultat est bien là. Cette brioche est moelleuse, fondante, gonflée à souhait exactement comme mes chevilles ce soir. Sa mie est délicieusement filante, son parfum captivant, et là, bon, OK je m’arrête parce que sinon ça va commencer à faire juste un-tantinet-tout-petit-chouïa prétentieux.

De toute façon, aujourd’hui je ne vais même pas pouvoir vous parler longtemps. Certes parce que je viens de passer la matinée aux urgences pour régler une petite émotion (qui s’est heureusement juste terminée avec quelques points de suture au bout du doigt) mais aussi parce qu’il faut vite que je reparte admirer ma brioche…

_DSC0152-2

_DSC0197-2

Ingrédients pour une brioche de 9 parts
Préparation : 15 min
Repos au frais : une nuit
Levée : 45 min à 1H

 

– 500g de farine de grand épeautre T110*
– 2 briquettes de 20 cl de crème de coco liquide (soit 40 cl en tout) (marque Kara pour moi)
– 5 cl de sirop d’agave (mesuré au biberon pour plus de précision)
– 2 grosses c. à soupe d’eau de fleur d’oranger
– 1 grosse c. à s. d’extrait de vanille liquide
– 1 grosse c. à s. de rhum ambré
– 1 sachet de levure de boulangerie déshydratée
– 5 g de sel fin
– Une petite poignée d’amandes effilées
 

* Nota : j’ai réalisé ma brioche avec cette farine T110 de grand épeautre non hybridé, achetée sur les conseils de ma gentille Florence, et qui me donne des pains à tomber par terre. C’est peut-être là que réside le « secret » d’une telle brioche ? Je pense vraiment que le résultat aurait été différent avec de la farine de blé, ou une autre marque de farine d’épeautre que j’ai beaucoup utilisé pendant des années mais qui n’arrive pas à la cheville de celle-là (PS ceci n’est pas un article « sponsorisé » !)

 

_DSC0253-2La veille au soir, faire tiédir la crème de coco avec le sirop d’agave, le rhum, l’eau de fleur d’oranger et l’extrait de vanille (pas plus de 40°C, sinon la chaleur « tue » la levure). Y délayer le sachet de levure de boulangerie en fouettant bien.

Mélanger la farine et le sel dans le bol d’un robot muni de son crochet pétrisseur. Verser les liquides, et pétrir 7 minutes à vitesse lente. La pâte semble très souple, c’est tout à fait normal : elle prendra du « corps » pendant la nuit qu’elle passera au froid.

Poser une assiette sur le saladier de pâte et laisser au réfrigérateur toute la nuit. Malgré le froid, elle va commencer à lever, et surtout beaucoup gagner en arômes.

Le lendemain dans la matinée, sortir la pâte du bol en s’aidant d’une corne souple pour la décoller sans trop l’étirer ni la déchirer.

Après sa nuit au frais, le pâte est très agréable à travailler, ni trop collante, ni trop souple, une vraie pâte à modeler ;). Du coup, mieux vaut éviter de fariner le plan de travail (ou alors, le moins possible) : la brioche n’en sera que plus moelleuse par la suite. Découper la pâte en 9 pâtons égaux (d’environ 110g pour ceux qui aiment peser), les façonner en boules et les déposer côte à côte dans un plat carré d’environ 20 cm de côté, chemisé de papier cuisson.

Bien vaporiser le dessus avec un brumisateur d’eau, puis couvrir (en prenant soin que le torchon ne se colle pas sur la brioche) et laisser lever environ 45 min à 1H au chaud (soit à température ambiante si chez vous ça commence à être l’été – ici c’est raté, il fait 17°C-, soit au four à 40°C, soit sur un saladier rempli d’eau chaude du robinet.) Le temps de levée peut varier en fonction de la température : le tout c’est que la brioche gonfle bien.

Préchauffer le four à température maximum (240 à 260°C selon les fours), sans chaleur tournante, en installant la grille au cran le plus bas du four (juste au dessus de la sole) et en y déposant une pierre à pain ou une plaque de cuisson un peu épaisse (facultatif, mais permet d’obtenir une brioche encore plus aérienne car cela va « irradier » beaucoup de chaleur par dessous au moment de l’enfournement, et faire gonfler la brioche d’un coup).

Quand la brioche a presque doublé de volume, la vaporiser de nouveau, parsemer d’amandes effilées et enfourner pour une minute à température maximum avant de baisser la température à 180°C (sans ouvrir la porte du four) pour les 25 min de cuisson restantes.

À la sortie du four, laisser un peu tiédir puis démouler la brioche et la décoller de son papier cuisson, sinon elle risque d’accumuler un peu d’humidité sur le fond.

Servir le jour-même (idéalement, encore tiède…) et ne surtout pas mettre au frigo (car comme elle contient du coco, le froid durcirait la mie !)

_DSC0014-3

_DSC0090-2Et en bonus, la confiture « express » d’abricots au miel… qui va si bien avec la brioche 😉

Peser 500g d’abricots bien mûrs sans les noyaux. Les mettre dans une casserole (un peu large pour favoriser l’évaporation), saupoudrer avec un sachet de 2g d’agar-agar, ajouter 150g de miel d’acacia et bien mélanger. Faire cuire à feu doux environ 10 minutes en mélangeant très souvent, jusqu’à ce que les abricots se soient mis en compote et qu’il n’y ait presque plus de jus de cuisson. Verser dans un pot et attendre le complet refroidissement avant de servir (car la confiture va épaissir en dessous de 25°C.)

_DSC0276-2

Enregistrer

N’en perdez pas une miette ! Abonnez-vous à ma newsletter

Répondre à Stephanie Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonsoir Marie,

    Quelques mots du soir pour te dire plusieurs choses :
    – tu colonises vraiment notre cuisine; après avoir acheté la minceur durable, c’est cuisiner sans lait et gourmandises et douceurs qui sont venus rejoindre notre cuisine. Mon mari adore ton fondant au chocolat du premier livre, il ne râle plus quand je lui fais des petits plats avec des légumes et les cookies du premier livre sont mille fois testés et adoptés, et même fabriqués par un homme qui (ne) sait (pas) cuisiner.
    – j’ai acheté la même farine que toi dans une petite boutique parisienne qui vaut le détour tant pour ses prix doux que pour la dame. Depuis, les 5kg de farine complète et les 5kg de t 110 trônent fièrement dans la cuisine
    – et cette recette de brioche, ah la la, l’odeur m’a complètement bouleversée ! et son goût terrible. Bon, je n’avais plus qu’une seule briquette de Kara, donc j’ai mis moitié Kara, moitié crème de soja => pas de soucis. Nous n’achetons plus de sirop d’agave pour des raisons éthiques et le miel d’acacia remplit bien le rôle de sucrant et d’humectant. Et pour ceux qui n’ont pas de vaporisateur dédié à l’eau (j’en ai un pour l’huile, c’est tout), on se mouille les mains qu’on agite au-dessus du plat, ça fonctionne très bien.

    Encore merci,

    Achillée

    1. C’est moi qui te remercie Achillée pour ce si gentil message, il me touche vraiment beaucoup 🙂
      En toute franchise je t’avoue que de mon côté, depuis que j’ai trouvé cette brioche je n’en fais plus aucune autre… mais grâce à toi, je vais de ce pas la tester en panachant crème de coco et crème de soja (ça sera peut-être un peu moins riche, car la crème de coco n’est pas « light » du tout, et comme par ailleurs il est trèèès difficile avec cette brioche de s’arrêter à la première part ;)…)
      Je te souhaite un très bel été,
      Marie

    1. Je ne pense pas, car la pâte sera trop liquide. Ou alors, essaye en mettant un tout petit peu plus de farine que ce qui est prévu par la recette…
      Bonne journée à toi 🙂
      Marie

  2. Coucou Marie,

    J’ai une question et même un peu plus ^^ :

    Concernant la farine de petit épeautre T110 que tu utilises éventuellement pour ton « nid de pâques façon fraisier », est-il possible de connaître la marque que tu utilises et ou tu l’achètes, s’il te plait?
    Car je pensai la trouver sur le site http://www.epeautre.net/ que tu avais donné en lien, mais je ne trouve que de de la farine de grand épeautre.
    C’est dommage, j’aurai bien voulu trouver de la farine de petit épeautre non hybridée également.
    Et pour ta brioche phénoménale, tu utilises la farine « pain tradition » ou « pain bis »? Pour savoir laquelle commander.

    Encore un truc, Marie,
    Quand tu fais plusieurs disques de génoise, pour par exemple monter un gros gâteau ganache chocolat à l’aide d’un cercle à pâtisserie, comment fais-tu pour découper proprement les contours des disques de génoise qui vont s’empiler sur le gâteau?
    Ce que je veux dire c’est que, par exemple, le 1er disque de génoise, qui est la base du gâteau ne pose pas problème, car on peut l’entourer avec le cercle à pâtisserie. Mais, après avoir étalé la couche de ganache sur le 1er disque de génoise, il faut serrer le cercle à pâtisserie pour empêcher la ganache de déborder et poser par-dessus un autre disque de génoise.
    Et c’est là que ça me pose problème… car après avoir bien serré le cercle à pâtisserie, logiquement, les autres disques de génoises ne peuvent pas rentrer dans le cercle.
    Bien sûr, tu vas me dire de découper le contour des autres disques de génoise, afin de les poser dans le cercle, et sans avoir besoin de le desserrer.
    Oui, mais comment fais-tu? Car moi, j’utilise justement mon cercle à pâtisserie, avant de poser les génoises dedans, pour découper le contour des génoises à empiler.
    Je dois admettre que ce n’est pas pratique et le contour des génoises ne sont pas découper nettement. Ca arrache plus les génoises plus que cela ne les coupes. Le résultat n’est pas très présentable.
    Aurais-tu donc Marie, une astuce, un ustensile, ou autres, pour découper proprement le contour des génoises?
    J’ai vu qu’il existe des découpoirs, mais généralement, ça ne dépasse pas une certaine taille. Moi qui fais des génoises avec mon moule de 24 cm de diamètre, ce n’est pas super simple à trouver.

    Belle journée à toi Marie

    1. Bonjour Victor, excuse-moi si je te réponds très rapidement il me reste encore à répondre à beaucoup de mails avant le week-end…
      – Sur le site épeautre?net (grenier d’épeautre) ils vendent aussi de la farine T110 de petit épeautre, j’en suis sûre.
      – Pour la brioche, j’utilise la farine T110 non bio (la bio ets trop onéreuse pour mon budget), je crois que c’est la « pain tradition », mais je ne suis pas sûre.
      – Pour ce qui est des layer cake, je pose la première génoise, je serre UN PEU le cercle, je verse la ganache, je pose la deuxième génoise en appuyant un peu sur les bords pour qu’elle rentre, je verse le reste de la génoise et là je sers bien le cercle encore un peu.
      Bon week-end à toi Victor !
      Marie

      1. Coucou Marie,

        Merci beaucoup d’avoir pris le temps de me répondre Marie.
        Ayant encore cherché juste à l’instant, sur le site grenier d’épeautre je ne trouve apparemment rien concernant le farine de petit épeautre.
        J’ai même tapé ma recherche dans la barre de recherche google « grenier d’épeautre farine de petit épeautre » et rien ne ressort concernant le petit épeautre.
        Alors, peut-être que je m’y prend mal et que j’ai pas cherché ou il fallait, mais pourtant….
        Donc, si tu as une petite minute Marie, pour m’envoyer le lien concernant le farine de petit épeautre, ça me ferai bien plaisir.
        C’est pas grave si la farine n’est pas bio, moi aussi je dois faire des choix stratégique dans mes achats.
        Tu utilises quelle marque de farine de petit épeautre toi, si tu ne prends pas celle du grenier d’épeautre?

        Encore une fois, merci à toi, merveilleuse Marie!!!!!

          1. Alors, en fait j’ai trouvé mais dans farines diverses, pages 2…
            Farine d’engrain (petit épeautre)
            J’étais loin d’imaginer que la farine de petit épeautre c’est de la farine d’engrain?
            Mais par contre je ne vois que de la T130, pas de la 110!
            Tu en es sûr en avoir vu?

            Voici le lien de ce que j’ai trouvé :
            http://www.epeautre.net/PBSCCatalog.asp?ActionID=67174912&PBCATID=1948884&PBCATName=Farines%20diverses%20:%20ch%E2taigne,%20seigle,%20sarrasin,%20engrain

          2. Alors, ce doit être la T130, mais appelle-les quand même pour leur demander, car la T110 est peut-être en rupture?

          3. Oui, tu as raison.
            Merci encore pour ton aide.
            Et toi, tu utilises quoi comme marque de farine de petit épeautre?

            Bon après-midi Marie!

  3. Ha, et au fait, j’aurai aussi voulu savoir quelle marque de lait de soja vanille tu utilises, car celle que j’utilise donne parfois un goût étrange je trouve!!!!!!

    Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii Mariiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiie ^^

  4. Bonjour Marie,

    Moi qui commence un régime IG bas, je découvre avec bonheur ton blog et tes recettes!
    Par contre, je n’ai point de robot pâtissier, et suis un peu coincée pour les brioches….
    As-tu une astuce ou des conseils pour le pétrissage à la main (durée, etc.)?

    Je vais bientôt tester le max de recettes possible, et je suis sûre que ça va être un régal!

    1. Un conseil? Oui, fait des haltères ^^
      Ou sinon, n’aurais-tu pas un mari, que tu pourrais apitoyer un peu en mode « oh, mon chéri, tu as vu cette belle brioche en photo là? Si tu veux y goûter, aide-moi un peu à la pétrir »
      Il y a une autre méthode, qui marche du tonnerre avec les maris ET les grands fistons :
      ( Dis moi, chéri, je te demande à tout hasard, mais je pense que tu ne saurais pas me pétrir cette brioche hein? C’est assez physique, c’est sûr…)
      Bon, là, comme ça les vexe un peu, en général ils te pétrissent ta brioche tout de suite !
      Sinon, « yapluka » remonter tes manches, bon courage… Mais ça vaut le coup, c’est sûr 🙂
      Marie

  5. Merci pour ta réponse!
    Désolée de te remercier si tard….

    Une amie me conseillait d’essayer avec la fonction pétrissage des machines à pain…. Ce sera sans doute moins efficace mais je pense que je vais essayer!

    Sinon, je ferai les yeux doux à mon homme comme tu me le conseilles! Je dirai que c’est toi 😉
    Merci encore!
    Léa

  6. bonjour

    je voudrais savoir si cela est possible d avoir une recette de pain a la farine de seigle svp je cherche depuis longtemps
    et votre blog me semble intéressant et vos pain son beau
    merci d avance

    1. Bonjour Anicette,
      Je n’ai jamais posté de recette de pain de seigle sur le blog, c’est vrai que ça manque… Je vais y réfléchir !
      Bonne après-midi !
      Marie

  7. Bonjour Marie, je vais tester cette brioche bien appétissante, comment dois-je procéder car je prépare ma pâte avec ma map. Merci.
    Très bien l’émission sur France bleu Isère la semaine dernière.
    Bonne journée.
    Ghislaine

    1. Vous pouvez vous servir de la MAP pour pétrir, puis laisser lever la brioche au frais toute la nuit dans un saladier couvert. Sinon, il faudrait peut-être essayer de la faire entièrement à la MAP, avec un programme « brioche », mais je ne sais pas si ça marche aussi bien. Vous me direz si vous testez?
      Très bonne après-midi à vous Ghislaine (et merci pour vos encouragements à propos de France Bleu, je suis toujours un peu timide pour les émissions en direct…)
      Marie

  8. bonjour,

    par quoi je peux remplacer, cette farine, en version sans gluten?
    Petit épeautre ? Farine de riz complète?
    je te remercie par avance..

    1. Hélas Micka, pardonne-moi mais là je ne peux pas t’aider ! Il faudrait faire plein de tests avec des farines qui se comportent différemment en pâtisserie que celle d’épeautre, et je ne suis pas très fortiche en cuisine « sans gluten ».
      Vraiment désolée, et bonne réussite si tu tentes de ton côté…
      Marie

  9. Excellente brioche, le gout du coco n’est pas très présent mais c’est très bien. J’ai juste rajouté quelques pépites de chocolat lors de la mise en plat et mis que de la fleur d’oranger. A refaire sans modération !

  10. Bonjour Marie,
    Je m’intéresse à la confiture d’abricot. Combien de temps se conserve-t-elle? autant qu’une confiture classique?

    Merci pour tes idées recette.

    Sophie

  11. Oh my!!!! Elle a l’air, mais elle a l’air …. MAGNIFIQUE!!! J’ai découvert dernièrement ton blog et je voulais te dire bravo et merci. Ça fait quelques mois que je ne prends plus de sucres industriels et autre et à part faire mes expériences en cuisine, je n’avais pas trop de recettes. Mais la, j’ai de quoi faire pour un petit temps et tout a l’air tellement délicieux 😋!On sent qu’il y a de l’amour dans cette cuisine, un ingrédient caché mais jamais écarté! Donc merci encore pour tes partages et toutes ces recettes, plus alléchantes les une que les autres 🤤

  12. Nouvellement convertie je trouve en ton blog une mine d’or Marie ! Bravo, d’autant que j’ai 3 ados et un mari à nourrir et à convaincre ! Petite question : peut-on remplacer la levure par du levain frais, et si oui sais-tu dans quelles proportions ? Merci d’avance ! 😘

    1. Oui, en théorie on peut, mais le souci, c’est qu’il faut toujours un peu « tâtonner », il n’y a pas hélas de règle exacte pour dire qu’on peut remplacer tant de levure par tant de levain. C’est le souci…
      Merci beaucoup en tout cas pour ton gentil message Carine, je suis très touchée 🙂
      Belle soirée à toi !
      Marie

  13. Bonjour! Cette Brioche me fait de l’oeil 🙂 Toutefois, je ne trouve que difficilement de crème de coco dans le coin. Est-ce possible de la remplacer par de la crème « Standard » (de vache donc)?

    1. Je n’ai pas testé… Et je ne suis pas sûre du résultat. Si tu tentes, tu pourras me dire?
      (Désolée de te faire essuyer les plâtres à ma place ;))
      Bonne journée à toi Mélia !
      Marie

  14. Après avoir attendu d’avoir la bonne farine (merci pour la super adresse, je l’utilise pour tout maintenant !), j’ai fait cette belle brioche ! Nature, je la trouve peu sucrée (j’ai utilisé du miel de sapin au lieu du miel d’acacia), mais elle sera parfaite pour le petit-déjeuner. La texture est top, il ne reste plus qu’à la tartiner pour la rendre plus sucrée si nécessaire ;).
    Merci pour cette super recette ! (et trempée dans le lait d’amande maison, c’est une tuerie)

  15. Bonjour
    Cette recette a retenue toute mon attention et je me suis lancée
    Par contre il est 15h de l apm et j aimerai que ces bonnes brioches soient opérationnelles pour demain matin sans que je n ai à me lever à 5hdu matin…
    Est il possible de mettre la pâte 6h au frais et réaliser le reste des opérations ce soir ou faut il vraiemebt que la pâte reste 12h au frais?
    D ailleurs j aimerai connaître l intérêt de la mise au frigo…
    merci pour ces bonne soirée recettes
    Quoi qu il en soit je me lèche déjà les babines

    1. Bonjour Fombelle,
      Désolée pour cette réponse tardive, je réponds hélas aux commentaires quand je peux (c’est parfois difficile, j’ai 6 enfants + un travail à temps plein où je suis à presque 50H par semaine…). J’espère du coup que vous avez trouvé une solution pour cette brioche. C’est une recette qui a vraiment besoin de lever au frais, cela améliore beaucoup sa texture, mais aussi, lui confère une consistance plus facile à travailler pour former une belle brioche.
      Bonne semaine à vous !
      Marie

  16. Très bonne brioche moelleuse. Réalisée avec environ 300 g de grand épeautre 110, je n’en avais pas assez donc j’ai complété avec du blé 65 et grand épeautre complète. Heureusement que j’ai demandé le « T » car la vie claire chez moi ne vend pas de grand épeautre 110 mais 150 = complète. Bref, ça a très bien fonctionné.
    En revanche, je pense avoir fait une bêtise en laissant les liquides à température ambiante et elles se sont bien (trop ?) développées et devenues une sorte de poolish, et je pense que c’est pour ça que la brioche a un petit goût sûr, aigre. La prochaine fois, je la laisserai au réfrigérateur. Je l’avais réalisé le matin de bonheur et voyant la consistance de mes liquides, je les ai ajoutés à la farine et terminé la brioche.
    La brioche s’est très bien développée et je me répète mais elle est d’un moelleux irrésistible. Merci !

    1. Oui, il faut bien laisser lever cette brioche au frais, elle est meilleure ainsi, j’ai testé 🙂
      Bonne soirée Totoche !
      Marie

  17. Marie au secours ! 2fois que je réalise votre Brioche. Et la levée ne se fait pas en 1h mais plutôt en 3h après la sortie du frigo dans un four à 40. Comment faites vous pour la faire en seulement 1h? Quelle est votre marque de levure ? Il faut dire que je n’utilise pas de l’épeautre non hybridé, est ce que ça joue ? Par contre le goût rien à y redire. Un délice !

    1. C’est rigolo, moi aussi en ce moment je galère, rien ne lève !!! Et pourtant, je l’ai faite souvent cette brioche.
      La marque de levure que j’utilise est « Tablier Blanc »… Après, c’est sûr, le temps de levée peut varier un peu en fonction de beaucoup de paramètres différents, ce qui compte, c’est de surveiller de près, comme vous le faites.
      Bonne journée Sybille !
      Marie

  18. Tout fut parfait jusqu’à la sortie du four. Les brioches n’ont pas gonflées comme je m’y attendais. Pourtant, j’ai la pierre à pizza qu’il faut. Est ce la farine complète qui limite le développement dans le four au contraire des farines raffinées ?
    J’ai laissé plus de 12 au frigo et mon four est petit, à recommencer pour comprendre le pourquoi du comment.
    En revanche, la mie est aérienne, souple, « filante, bref, une vrai GOURMANDISE. Elle est peu sucrée et euh, on peut se permettre quelques douceurs dessus… non ? 😀
    Merci pour cette délicieuse brioche.

    1. Si si, bien sûr, et pourquoi que tu croies que l’ai photographiée avec de la confiture, hein? 😉
      Par contre, je ne peux pas te dire pourquoi elle n’a pas beaucoup levé au four… Levure diluée dans un liquide un peu trop chaud? Farine trop complète? Le mystère reste entier…

      1. J’ai acheté de la farine bio d’épeautre 110 chez un minotier bio breton et j’utilise de la levure sèche. Je pense que c’est pour ça. De toute façon, je recommencerai, c’est sûr.
        J’attends la saison des abricots pour cuire ta confiture.
        Bises tout plein.

  19. Bonjour Marie,
    Brioche testée et adoptée (même si ma moitié préfère quand même avec beurre et oeufs). J’ai pourtant zappé l’étape nuit au frigo par manque de temps, et elle a malgré tout parfaitement bien levé. Texture souple et aérienne…miam… Merci pour toutes ces découvertes qui nous permettent de BIEN manger sans sacrifier le manger BON.

  20. Bonjour Marie,
    J’ai réalisé la brioche ce we. Grande première pour moi sur l’utilisation de nombreux ingrédients (farine d’épeautre, sirop d’agave …) Je suis globalement satisfaite et surtout mange avec la conscience tranquille. Par contre je lui trouve une petite amertume. Aurais tu une idée de l’origine? Peut être le lait de soja? Je n’avais pas de bjorg mais du cereal bio.
    J’ai aussi réalisé les mousses au chocolat de ton livre « Mes bons gouters du quotidien ». Ma crème n’a jamais monté malgré deux tentatives et une crème bien froide. Grosse déception puisque j’ai dû finir à la crème fraiche classique. Penses tu que cela puisse venir à nouveau de la marque de la crème de soja ? J’avais de la semi épaisse de bjorg + de la léa nature. Je vis en Nouvelle Calédonie et on ne trouve pas toujours ce que l’on souhaite. Je m’organiserai mieux la première fois.
    Autre question et ce sera la dernière : pourquoi ne pas utiliser du lait de soja nature et ajuster la quantité de sucre des recettes, voire ajouter de l’extrait de vanille. Dans le lait de soja à la vanille acheté en magasin j’ai remarqué que le sucre est souvent du sucre de canne donc avec IG plus élevé que ce que nous pourrions nous même ajouter non?
    Je t’ai découvert il y quelques semaines au hasard des découvertes de la médiathèque de ma petite commune. J’utilise depuis la moindre minute de temps libre sur ton site, dans tes livres. Je ne jure plus que par Marie Chioca et est rempli mon placard de produits inédits. Je suis ravie de ce changement. J’ai toujours fait attention à l’alimentation de ma petite famille mais sentais qu’il manquait encore du chemin à faire.Avec toi j’ai l’impression que je suis sur la bonne voie. Merci pour tout cette inspiration
    Hier soir on a cuisiné l’orge mondé, ce soir ce sera probablement ton flan courgettes.

    1. Bonjour Myriam,
      Je vais essayer de ne rien oublier 😉
      Pour ce qui est de la légère amertume de la brioche hélas je ne vois vraiment pas, désolée…
      J’ai réalisé la mousse au chocolat avec la crème de soja « U bio », c’était monté vraiment facilement. A l’occasion je testerai avec une autre marque et je te dirai.
      Pour ce qui du lait de soja vanille, oui, on peut aussi acheter du lait nature et l’aromatiser avec un extrait de vanille maison, mais il sera moins onctueux car les laits de soja-vanille du commerce sont généralement un peu épaissis pour que la texture soit plus crémeuse. Pour certaines recettes, ça fait une différence.
      Merci beaucoup en tout cas pour ton si gentil message Myriam, je suis très touchée…
      Continue à bien te régaler 🙂
      Marie

  21. Bonjour Marie,

    J’ai réalisé ce WE cette brioche qui a enchantée toute ma famille. Je n’avais mis ni le rhum ni la fleur d’oranger et elle était excellente, merci pour cette super recette !!!! La brioche est nourrissante et a néanmoins été dégustée très vite !
    Je la referai en la faisant soit cuire plus longtemps, soit en mettant le four plus chaud : j’avais oublié que mon four semble chauffer un peu moins que la température affichée ! Du coup, elle aurait méritée quelques minutes de cuisson en plus.

    J’ai découvert votre site par hasard et j’en suis ravie ! Les photos sont belles, les recettes sont alléchantes et j’apprécie votre humour pour les présenter, la lecture est un vrai plaisir.
    Je découvre ainsi la cuisine à IG bas et j’ai envie de m’y mettre afin de proposer une alimentation encore plus saine pour ma famille (3 garçons de 6, 8, 10 ans) et aussi rassasié mon mari qui mange comme 4 ! Du coup, je souhaite commencer par acheter un de vos livres pour m’y mettre…..mais je me demande lequel m’aiderait le mieux pour débuter dans l’élaboration de menus variés et équilibrés pour toute la famille : je pensais à ‘Les secrets de la cuisine à IG bas’ mais peut-être que ‘la cuisine bio au quotidien ‘ ou ‘la cuisine de la minceur durable’ irait mieux ?
    Je pense que je vais aussi prendre : ‘Gâteaux et douceurs à IG bas’ (car j’aime les patisseries !) et ‘mes bons goûters du quotidien’ (pour vider mes placards des gateaux industriels hyper-transformés).

    Et dernière question : dans la présentation du matériel que vous utilisez (très instructif ! ), vous dites ne pas utiliser de cocotte minute mais sans donner de raison particulière. Y-en-aurait-il une / plusieurs ? J’utilise pour ma part beaucoup la cocotte minute et du coup cela m’interpelle……!

    Cécile.

    1. Chère Cécile,
      Merci du fond du coeur pour ce si gentil message !
      Pour vous répondre, sincèrement les quatre livres que je trouve les plus utiles, dans « l’urgence » ;), quand on veut réformer durablement sa façon de s’alimenter et de cuisiner sont :
      Les secrets de la cuisine à IG bas
      Et/ou
      La cuisine de la minceur durable
      (Pour bien comprendre comment ça « marche »)

      Puis
      La cuisine bio du quotidien
      et/ou
      Les savoureuses recettes du régime méditerranéen
      (Pour disposer de plein de bonnes recettes !)

      Après, choisissez celui qui vous inspire le plus 😉

      Concernant la cocotte-minute, ça n’a jamais était mon truc car ça cuit les aliments à une température si élevée que c’est un peu dommage pour certains nutriments… Une cocotte en fonte, j’aime bien mieux 😉
      TRès beau week-end à vous !
      Marie

      1. Bonjour Marie,
        Merci pour votre réponse très détaillée !
        J’ai trouvé chez Satroiz « La cuisine de la minceur durable » et « Mes bons goûters du quotidien » : je les ai donc acheté et en est commencé la lecture…..très intéressante et permettant de poser les bases. Ensuite je pourrai commencer les recettes !
        Encore merci,
        Cécile.

  22. Je viens d’essayer cette brioche, pour une fois ja’vais tout ce qu’il fallait pour la recette, alors là, elle est trop top ! Moelleuse, et alors le goût avec la petite cuillerée de rhum, j’en parle même pas, ou p,tôt si, il faut en parler .
    A part cela j’espère que tu te remets bien de ta blessure au pied, et que tu en voit enfin le bout.
    2 nouveaux livres sont venus compléter ma collection pour ma fête des mamans. Ja’avais très discrètement suggéré que j’en avais deux qui me plaisaient bien. Un ancien la boulange. Génial! Et celui sur les poissons, encore plus génial. Avec l’été qui arrive de bons repas en perspective. Allez courage pour les derniers jours de clopinage. Bises. Ghislaine

    1. C’est tellement gentil, merci Guislaine 🙂
      Pour être honnête, non, je n’en voit pas encore le bout de cette fracture, apparement ça va être trèèèès long… Mais ça va, mon moral tient étonnement bien le coup, malgré le côté pas rigolo du tout d’être immobilisé alors que j’aime tant marcher.
      Des bises aussi !
      Marie

  23. Bonjour Marie,
    Merci pour cette super recette que je viens de tester.
    La texture est parfaite !!
    En revanche je trouve qu’il y a un petit goût acide et c’est dommage. Je ne sais pas si ça vient du fait que je n’ai pas fait la pâte le soir mais dans l’après midi et que faute de place au frais je l’ai laissée à température ambiante toute la nuit ? Ou alors c’est la levure que j’ai utilisée ?
    La pâte est également moins blanche que sur ta photo. Ça ne change pas grand chose mais visuellement elle est un peu marron du coup.
    Si tu sais d’où ça peut venir, ça m’intéresse.
    Merci en tous cas pour toutes les recettes de ton blog dont je suis fan depuis plusieurs années déjà !!

    1. Sincèrement alors je ne sais pas du tout ma pauvre Amandine, c’est frustrant mais je n’ai pas de réponse, ni pour l’acidité, ni pour la couleur. Moi j’utilise toujours la même farine (grand épeautre T110 du site « moulin d’épeautre) et la brioche est égale à elle-même chaque fois. Peut-être as-tu utilisé une autre marque de farine qui expliquerait cette légère différence?
      Merci en tout cas pour ton si gentil message, et belle soirée à toi Amandine 🙂
      Marie

      1. Bonjour je ne trouve pas de site moulin d epautre pour la farine

        Il est d ailleur tres complique de trouver cette farine
        Je debute et je galere merci de m eclairer j attends 2 de vos livres pour m y mettre vraiment j espere
        cordialement

        1. Il y a quelques temps, « Grenier d’épeautre » a dû fermer le site pour cause de « pillage », les gens s’étant rués pour acheter des centaines de kg de farine d’un coup. Je crois que c’est à peu près rentré dans l’ordre maintenant…
          Sinon, il y a aussi le site « Les jardins d’Hildegarde ».
          Bien cordialement aussi,
          Marie

  24. Bonjour
    Je suis de plus en plus fan de vos recettes car je suis très contente d’y trouver des recettes saines et simples. Pour le moment, le goût a en plus toujours été au rendez-vous. Merci!
    Je suis très tentée par vos recettes de brioches des rois mais je n’ai pas de robot pâtissier. Croyez-vous qu’il soit possible de pétrir à la main? Dans ce cas, combien de temps doit-on pétrir? Comment savoir que la pâte est suffisamment pétrie?
    J’ai vu que la recette « chinois des rois » n’était pas pétrie au robot. Est-ce que je devrais plutôt tenter cette recette plutôt que celle-ci ou celle du « kringle »?
    Merci de vos réponses et encore merci de nous régaler.
    Isabelle

    1. A mon avis, mieux vaut tenter cette recette en la pétrissant à la main, car elle est terrible, bien meilleure que le « chinois des rois » ;))
      Merci en tout cas pour ce si gentil message Isabelle, je suis très touchée…
      Belle après-midi à vous !
      Marie

  25. Bonjour Marie,
    Je suis le plus souvent enchantée du résultats de vos recettes, j’ai 5 de vos livres, que j’adooore !
    Cependant, à part la marque de la farine, et la levure que je remplace par du levain maison, je n’ai pas eu le même résultat que vous. Dommage, mois aussi, je voulais le graal de la brioche 🙂
    Est-ce dû au levain ?
    J’ai toujours beaucoup de difficulté à convertir les recettes avec de la levure malheureusement.
    Auriez-vous éventuellement un conseil à me donner svp ?
    A quand un livre de recettes qu’avec du levain ? Je rigole !!
    Merci pour tout et bonne journée

    1. Oui, c’est hélas très difficile, la conversion levure/levain. Désolée, même moi je ne réussis pas toujours…
      Le livre sur le levain, j’y avais pensé, mais pour l’instant ce n’est pas encore à l’ordre du jour 😉
      Bon week-end Eva !
      Marie

  26. Bonsoir Marie ! Et merci pour ces delicieuses recettes et ces belles photos devant lesquelles on salive et l’on rêve, ce dont on a tant besoin pendant cette période de confinement !!…

    J’ai une question et un conseil qui peut j’imagine servir à d’autres personnes sur le papier cuisson…

    Ma question concerne le pétrissage à la main de cette pâte à brioche car je n’ai pas de crochet petrisseur : combien de temps faut-il pétrir ? Une personne à poser cette même question sur et article je crois ( j’en lis tellement que je les mélange à force !…) : L’a t-elle testé ? Le résultat ? Jai peur de me louper… 🤔 Merci de me répondre si la personne en question (Isabelle je viens de retrouver !! ☺️) me lit !…

    Mon conseil est liée à un commentaire sur un autre article concernant le papier cuisson bio… J’ai loi aussi longtemps eu ce pb de « collage de pâte » en tout genre et je pense même que nous avons dû en manger des morceaux..😉 et je me refusais également à acheter à nouveau le papier classique pour notre santé et celle de la planète !! La solution qui je trouve ne fonctionne pas trop mal est de beurrer le papier ( ou huiler mais ça fonctionne un petit peu moins bien mais fonctionne qd même…) en quantité normale, donc pas au point de frire la pâte comme dit dans l’autre article !!; 😁. Et de bien fariner avant d’y mettre la préparation. Je trouve que ça colle bcp moins… Voire pas du tout…
    Mais si qqun à d’autres propositions je suis preneuse également… !

    Sinon je suis également à la recherche de moules à chocolat ( Pâques, Noël…) En inox et de moules à madeleines, à savarin,… Gaufrier…😆 En inox… Donc si vous avez de bonnes adresses, ou combines… Merci ! 😉

    Après ce roman, bonne soirée à tous et restez chez vous en prenant soin de vos proches … en cuisinant par exemple !😀

    Et merci encore merveilleuse Marie !!!

    1. Merci beaucoup Miladiou, oui, moi aussi je huile + farine le papier cuisson… ou alors je huile + farine directement le plat, tant qu’à faire 😉
      Je ne connais hélas pas de moules à chocolat en inox, et je suis en train de réfléchir pour vous proposer demain sur le blog un « plan B » pour des petits animaux tout mignons à offrir aux enfants… mais sans moules spéciaux. On verra si j’y arrive 😉
      Plein de bises, et belle semaine à toi Miladiou !
      Marie

  27. Bonjour Marie!
    Alors confinement oblige, une maisonnée de 6 à nourrir et vu la pénurie de levure etc. je me suis lancée dans la fabrication du levain maison grâce à ton livre sur la a boulange bio. Tout ça est très chouette, par contre petit problème pour lequel je suis certaine que tu auras des suggestions: donc voilà, nos top du top sont le pain cocotte le plus simple du monde et le pain au petit épeautre en alternance; là j’ai une brioche pur levain qui est prévue pour ce soir, hier j’ai fait un cake aux raisins et aux pommes en remplaçant une partie de la farine par du levain « en trop » dnc je commence à bien gérer la production boulangère familiale entre le repas et les goûters de ce petit monde, mais voilà : toutes les autres recettes du livre, celles qui sont faites avec de la levure, me font de l’oeil, vraiment vraiment… alors que conseilles-tu pour adapter avec du levain toutes ces autres aventures gustatives que tu as mises au point pour nous? Je t’avoue par ailleurs que je m’apercois que la boulangerie, c’est tout un art et une organisation de folie quand on a aussi tout le reste à gérer, et que je vais sortir de ce confinement en ayant acquis quelques compétences en boulange maison (mon but actuel est bien modeste: réussir à transférer mon pain sur la pierre de lave sans qu’il se colle au fond du four, le roulement de billes de la semoule et mon coup de poignet de ce matin trop énergique ont provoqué ça tout à l’heure, ô quelle horreur) mais surtout une grande admiration pour les boulangers qui travaillent encore avec le levain, et pour leur savoir-faire…
    bref tout ça pour te remercier pour ce livre qui me permet de ne pas être trop perdue devant l’ampleur de la tâche (et accessoirement de nourrir la famille en évitant des sorties trop fréquentes à la boulangerie) . Si tu avais quelques conseils pour les débutants en la matière dont je fais partie, pour qu’on puisse réaliser une plus grande variété de tes recettes avec du levain, ce serait vraiment adorable de ta part.

    Bon courage pour la suite, et merci à toi

    1. Un immense merci pour ce si gentil message Elisabeth !
      Hélas, vous êtes nombreux à me demander une correspondance simple entre les recettes au levain et celles à la levure mais le souci, c’est que ce n’est pas si simple car cela dépend des recettes… Il faut un peu tâtonner, tenter, tester, améliorer, jusqu’à ce que petit à petit on développe un bon « feeling » et finisse par tout réussir du premier coup. Bonne réussite 🙂
      Marie

  28. Bonjour Marie ,

    Je possède le livre de la boulangerie bio depuis un bon moment, je commence à maîtriser pas mal de recettes et je me mets enfin à boulanger avec du levain maison !

    Comment adapter la recette de brioche à la crème de coco ou la recette de la brioche à l’huile d’olive mais avec du levain maison ? Quelle quantité de levain utiliser ? Comment modifier les quantités les autres ingrédients ?

    Merci pour ta réponse

    1. On me pose très souvent ce genre de question Sophie mais hélas, il n’y a pas de règle absolue applicable sans faute à toutes les recettes : il faut « tâtonner » un peu pour convertir une recette à la levure vers sa version au levain. Mais on y arrive très vite avec un peu de pratique !
      Régale-toi bien !
      Marie

  29. Bonjour Marie
    Voilà un moment que cette recette me fait de l’œil et je me suis enfin lancée 😊
    Je n’ai pas la même farine que vous et malheureusement j’ai oublié le sel 😅mais malgré tout le résultat n’est pas si mal… On peut la manger. J’ai réduit la quantité de fleur d’oranger car nous n’en sommes pas friands mais elle est encore trop présente à notre goût… Une petite suggestion pour la remplacer ?
    Merci encore en tout cas pour tous ces essais et ces belles recettes que vous partagez avec nous.
    Dès bises ! 😘

  30. Merci Marie, je pense que j’opterais pour une lichette de rhum supplémentaire alors 😉.
    Belle journée à vous…
    Dès bises 😘

  31. Bonjour Marie,

    j’ai réalisé hier cette délicieuse brioche avec quelques modifications lié à mes habitudes de placard.
    Je me permet de partager mon expérience, et de te remercier chaleureusement au passage pour toutes tes recettes, dont je me sers de plus en plus régulièrement 🙂

    – levure fraiche au lieu de sèche (7g pour 225g de farine)
    – lait végétarien « millet amande noisette » au lieu de crème de coco
    – miel au lieu d’agave
    – huile de noix au lieu de margarine
    – je n’ai pas mis d’eau de fleur d’oranger
    – j’ai saupoudré très légèrement de sucre d’érable
    Les portions on été divisées par 2 et j’ai fais cuir dans un moule à cake en fer, beurré et fariné.

    Résultat : la texture et la forme lui donne des airs de pain de mie et elle est assez humide, malgré cela, la brioche à un trèèès bon gout et finalement, tout le monde ici l’a adorée, même pas besoin de la tartiner de quoi que ce soit ^^
    En comparaison à tes photos, je crois que la tienne est bien plus sèche, et/ou aérienne. J’aurais aimé envoyer une photo mais je crois que cela n’est pas possible.
    Je pense que je referais un test avec plus de farine car avec toutes mes modifications je ne doit vraiment plus être raccord au niveau humidité.

    Belle journée à toi et aux tiens ! (même s’il doit faire gris chez toi car je suis en Isère aussi et ce n’est pas terrible pour le moment ^^ )

    1. Bonjour Sindy,
      Dis-donc, avec toutes ces variantes, le mérite de cette bonne brioche te revient entièrement car c’est vraiment ta recette là ! Bravo en tout cas 🙂
      Et merci infiniment pour ce partage !
      Bon week-end à toi,
      Marie

  32. Chère Marie, lorsque j’ai demandé à mon compagnon « prends moi un petit pot de crème fraîche bio, tu sais, ceux en verre » (on n’en achète vraiment pas souvent alors on prend un petit luxe 😉 et qu’il revient avec un pot de 500 grammes pas du tout bio… Bon, et bien, il en reste. Beaucoup. Du coup, ça n’était pas très orthodoxe mais j’avais très très envie de réaliser votre brioche à l’épeautre.
    Alors, en réponse aux commentaires :
    – cela marche très bien avec de la crème de vache, même si cela donne un parfum un peu acidulé et sans doute moins doux qu’avec la crème de coco
    – cela marche aussi très très bien à la main ! je n’ai pas de robot mais j’adore les brioches, du coup, j’en prépare souvent le soir, après une journée, cela détend 🙂 l’astuce (pour moi) est de verser les liquides petit à petit, et non d’un coup. comme cela, l’amalgame se fait doucement, on pétrit longtemps, et on ne se retrouve pas avec des mains qui collent à devoir rajouter 1/2 paquet de farine.
    On s’est vraiment régalé, c’était fabuleux, moelleux, tendre. J’ai fait deux préparations : avec la moitié du pâton, la brioche, et avec l’autre, des roulés à la cannelle et aux raisins secs, fourrage à l’huile et au sucre de coco. La pâte s’étale et se roule comme un petit miracle 🙂
    Comment vous dire ? La brioche est très très moelleuse, se garde vraiment bien, mais la majeure partie n’est pas restée très longtemps…
    Très belle journée à vous !

    1. Merci infiniment Hélène pour ce retour, je suis très touchée 🙂
      Un jour, testez-la avec de la crème de coco : vous verrez, c’est fabuleux 😉
      Bonne soirée à vous,
      Marie

  33. Bonjour, est ce que cette farine est sans gluten ? Si non, savez vous par quelle farine sans gluten ig bas je pourrais remplacer ? J’ai beaucoup de mal à trouver des recettes sans gluten ig bas.
    Merci pour votre aide

  34. Bonjour, je suis un peu perplexe concernant la farine d épeautre t110 sur grenier d épeautre car il y a 2 sortes de t110 la pain tradition et la pain bis laquelle acheter ? Merci beaucoup 😊

    1. Pour les brioches et les pâtisseries, je commande la « pain tradition ». J’en ai testé des farines, mais aucune ne lui arrive à la cheville (et je ne suis pas payée pour faire de la pub à « Grenier d’épeautre »).
      Bon week-end à vous Barbara,
      Marie

Vous avez aimé ? Découvrez aussi :

Vous cherchez des ustensiles pour cuisiner sainement? Faitouts Ecovitam, extracteurs de jus Kuvings, Roaster… Je les utilise au quotidien depuis 10 ans !

10% de réduction sur tout le site !

10%

de réduction sur tout le site !

En utilisant le code promo  GOURMANDISES